Alternance : le Café Joyeux lance un CFA dédié au handicap

Une formation en alternance qui garantit un débouché professionnel à 100 %, telle est l'ambition du Centre de formation des apprentis du Café Joyeux, qui ouvrira ses portes en 2021. Objectif : former une centaine d'apprentis handicapés en deux ans.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article
Illustration article

Le Café Joyeux lance son propre centre de formation des apprentis (CFA) ! Cette enseigne forme et emploie des travailleurs en situation de handicap mental, notamment avec autisme ou trisomie 21, dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration depuis 2017. Le lancement d'un coffee-shop près de l'Opéra, à Paris, en 2018 avait grand bruit (article en lien ci-dessous), mobilisant de nombreux medias ; un autre a ouvert en mars 2020 sur les Champs-Elysées, recevant même la visite d'Emmanuel Macron à quelques jours du premier confinement (article en lien ci-dessous). Aujourd'hui, elle décide de franchir une nouvelle étape avec une formation en alternance qui permettra aux jeunes, dès 2021, d'acquérir des compétences théoriques couplées à une expérience pratique au sein de ses cafés-restaurants. Objectif : former une centaine d'apprentis d'ici 2023. Son credo : « La différence ne doit jamais être un frein à l'accomplissement professionnel ».

100 % de débouché professionnel

La particularité de ce contrat de professionnalisation ? 100 % de débouché professionnel. En effet, tous les jeunes ont la garantie d'obtenir un emploi en CDI au sein des cafés Joyeux dès l'obtention de leur diplôme. Depuis septembre 2020, 19 équipiers bénéficient de ce programme adapté, d'une durée de six mois à deux ans, à Paris et à Bordeaux. « Ils peuvent ainsi apprendre et approfondir différents blocs de compétences à valider en tout ou en partie à l'accueil, au service, à la cuisine et à la gestion de caisse, accompagnés par des formateurs spécialisés », explique la marque qui emploie désormais 50 salariés répartis entre les cinq restaurants de Rennes, Paris et Bordeaux. Avec cette nouvelle initiative, elle entend booster la confiance des futurs alternants pour, in fine, leur permettre « d'obtenir un contrat dans tout type d'établissement de l'hôtellerie-restauration ».

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.