Aveugles : des ateliers pour connaitre ses droits au travail

50% des déficients visuels sont sans travail. Un chiffre alarmant qui pourrait être revu à la baisse si leurs droits en la matière étaient mieux connus. L'asso Droit pluriel leur propose des ateliers juridiques dédiés à l'emploi jusqu'en mai 2024.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article Aveugles : des ateliers pour connaitre ses droits au travail

« Faut-il préciser sur un CV que je suis déficient visuel ? », « L'employeur peut-il refuser ma candidature à ce motif ? », « Comment aborder l'aménagement de poste ? »... Autant de questions qu'est amené à se poser un candidat malvoyant dans le cadre d'une embauche. Pour rappel, une personne déficiente visuelle sur deux est sans emploi, d'après une étude publiée à l'occasion de la Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées en 2022 (Lire :   Emploi : les personnes déficientes visuelles naviguent à vue ). Postes de travail non aménagés, difficultés d'accès aux formations, obstacles à la mobilité sont autant de freins à leur entrée sur le marché du travail. Pour fluidifier les démarches, Droit pluriel, une association qui a ouvert en 2020 une plateforme d'aide juridique gratuite (Lire : Agir handicap: une aide juridique gratuite en temps de crise ), a lancé le 27 mars 2023 des ateliers dédiés au droit du travail, à destination des personnes aveugles et malvoyantes.

Des sessions gratuites et ouvertes à tous

« L'inclusion des travailleurs en situation de handicap visuel ne peut pas reposer uniquement sur la bienveillance de l'employeur ou la gentillesse des collègues, elle doit se construire sur le droit », affirme Droit pluriel qui s'associe dans ce projet avec l'Union nationale des aveugles et déficients visuels (Unadev). Gratuites, ces sessions d'une durée de deux heures sont animées par une juriste de l'association ou par une avocate spécialisée en droit du travail. Entretien d'embauche, contrat de travail et aménagement de poste, licenciements et conflits, discriminations, création d'entreprise, droits à la formation et à la reconversion, droits à la retraite sont les sept thématiques retenues. Elles seront abordées de façon « pédagogique et pratique », assure Adèle Colin, responsable du programme, qui prévient : « Il ne s'agit pas d'un cours magistral mais davantage d'une table ronde où l'avocat transmet les informations liées au droit du travail qu'il est nécessaire de connaître ».

Rdv le 27 avril 2023 à Bordeaux

« Les participants sont libres de poser leurs questions au fur et à mesure des éclaircissements juridiques apportés », ajoute-t-elle. En plus d'être interactifs, ces ateliers seront collaboratifs avec l'intervention possible de managers « pour que l'échange soit plus enrichissant ». Le programme s'étend sur un an dans cinq villes de France : Paris, Lille, Bordeaux, Marseille, Toulouse et en distanciel pour Lyon, Pau et Perpignan. Les sept thématiques sont étalées sur un calendrier de trente-deux dates, du 27 mars 2023 au 30 mai 2024. La prochaine séance aura lieu à Bordeaux le 27 avril 2023 et sera dédiée à l'entretien d'embauche. Pour y participer, il suffit d'envoyer un mail à adele@droitpluriel.fr . L'inscription est gratuite et ouverte à tous. Et, pour toute information complémentaire, notamment sur le détail du calendrier, il est possible de composer le 01 84 80 46 14.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.