Cérébrolésés : un "centre de marche" ouvre à Paris en 2022

Un "centre de marche" va voir le jour à Paris début 2022. Il offrira aux personnes présentant un déficit de mobilité un lieu d'exercice physique à visée rééducative. Le premier exosquelette "mains-libres" auto équilibré au monde sera disponible.

• Par

Thèmes :

Commentaires4 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Un « centre de marche » pour personnes touchées par des lésions de la moelle épinière va voir le jour début 2022, à Paris. On doit ce projet à l'Institut pour la recherche sur la moelle épinière et l'encéphale (IRME), Wandercraft, une entreprise française commercialisant des exosquelettes, et à la Banque Privée BPE. C'est d'ailleurs dans un espace de 100 mètres carrés jouxtant le futur siège de cette filiale de La Poste, à La Poste du Louvre, dans le 1er arrondissement, qu'il ouvrira ses portes.

Un lieu d'exercice mais pas que…

Ce centre inédit a trois objectifs. Tout d'abord offrir aux personnes présentant un déficit de mobilité un lieu d'exercice physique. Avec une visée rééducative, il sera équipé d'appareils technologiques dernier cri afin de limiter les effets de la sédentarité et d'améliorer leur bien-être et leur santé. Il mettra notamment à disposition le premier exosquelette « mains-libres » auto équilibré au monde. Ce modèle, du nom d'Atalante (article en lien ci-dessous), conçu par Wandercraft, permet aux personnes à mobilité réduite de se tenir debout et de marcher. Des appareils de musculation adaptés associés à l'électrostimulation seront également disponibles. Les bénéficiaires du programme accéderont gratuitement à des séances d'exercices encadrées par des neurologues, rééducateurs et psychologues de l'IRME.

Dans ce centre inédit, seront également menées des recherches scientifiques avec l'IRME pour optimiser les protocoles de rééducation pour ce public. Enfin, il entend sensibiliser les acteurs de la prise en charge du handicap et le grand public à l'inclusion.

A Lyon, aussi

En 2018, déjà, l'association ANTS lançait, à Lyon, un espace dédié qui propose une technologie adaptée pour stimuler les membres lésés (article en lien ci-dessous). Sobrement appelée S.P.O.R.T. pour Stimulating people and organizing recreational therapies (en français : stimuler les gens et organiser des thérapies récréatives), elle possède un équipement à la pointe de la technique : quatre machines de musculation, deux vélos à électrostimulation, un rameur sur le même principe, un verticalisateur et un exosquelette.

© Wandercraft.eu

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires4 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
4 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.