Cned: les notes de certains élèves compteront pour du beurre

Pas de prise en compte des notes obtenues durant le confinement pour les élèves inscrits au Cned "à la carte", contrairement à ceux qui sont suivis en classe complète ? Une maman dénonce 2 poids 2 mesures pour des jeunes déjà fragilisés.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Le covid a quelque peu bousculé la scolarité des élèves, a fortiori en situation de handicap ou malades. Mi-avril 2020, Anne, maman d'un élève de terminale multidys, s'inquiétait du fait que l'absence d'examen final pénalise ceux qui ont une scolarité décousue et des épreuves anticipées pas toujours aménagées (article en lien ci-dessous). Elle avait alors mis en ligne une pétition qui a recueilli 15 000 signatures. A cette occasion, de nombreux parents ont laissé des commentaires, faisant ressurgir un autre problème récurrent… Explications.

Des notes pas prises en compte

L'ensemble des notes obtenues durant le confinement par un élève du Cned (Centre national d'enseignement à distance) en « classe complète réglementée » (explications en fin d'article) sera pris en compte dans le cadre du contrôle continu ; en 2020, dans un contexte inédit de crise sanitaire, ce dernier remplace en effet les examens finaux désormais annulés pour l'ensemble des diplômes (brevet, bac, pro, cap, bep…). Mais, pour l'élève ayant une double scolarité, c'est-à-dire suivi à la fois dans un établissement et en « cours à la carte réglementé » au sein du Cned, ces notes ne seront valables que si son établissement de rattachement y consent. « C'est au bon vouloir de la direction, s'offusque Anne. Début avril, on a demandé aux élèves du Cned, déjà fragilisés, de continuer à produire des devoirs et assuré que leurs notes compteraient pour leur diplôme mais, au final, certains établissements brandissent les Bulletins officiels stipulant que toutes les notes du troisième trimestre obtenues avant, pendant et après le confinement ne sont pas retenues ». Elle juge cette décision « profondément injuste » au motif que « ces élèves reçoivent leurs cours et devoirs en une seule fois pour toute l'année et s'organisent à leur rythme. C'est le principe fondamental de ce type de scolarité ».

Urgence avant le 15 juin

Anne et une autre maman ont interrogé le ministère de l'Education nationale sur cette question et saisi son médiateur, ainsi que ceux du CNED et académique, sans réponse à ce jour. Anne a néanmoins reçu celle du Cned lycée. Ses services auraient souhaité « que les notes soient prises en compte pour tous » les inscrits, y compris ceux à la carte, mais ce n'est « malheureusement » pas le cas. « L'établissement scolaire en présence est décisionnaire donc, s'il ne souhaite pas transmettre au jury d'examen le livret scolaire avec le relevé de notes du Cned, nous ne pouvons l'obliger. Nous en sommes, nous aussi, fortement peinés. »

Il ne reste que quelques jours pour « faire bouger les lignes » s'inquiète Anne. Les livrets seront en effet entre les mains des jurys à partir du 15 juin prochain. « C'est la catastrophe ! », poursuit-elle, assurant que « la plupart des élèves en double scolarité sont en grande souffrance, en phobie scolaire, dépression, maladie ou situation de handicap... Personne n'accepterait de fournir un travail permettant d'être 'jugé' comme tout à chacun, pour se voir dire, en bout de course : 'Bah non, pour toi, ce n'est pas la logique nationale qui s'appliquera mais une logique locale, au petit bonheur la chance !'. Elle appelle à une réaction « urgente » du secrétariat d'Etat au Handicap ; alerté, ce dernier incite les familles concernées à contacter son cabinet afin qu'il puisse intervenir. Même si elle se félicite de cette prise en compte, Anne aurait préféré, comme d'autre parents, une action « globale plutôt qu'individuelle ». 

Plusieurs types de cours à distance

Pour comprendre, il faut faire le distinguo entre « classe complète réglementée » et « cours à la carte réglementé ». Le cours à la carte réglementé s'adresse à tout élève désirant travailler de une à quatre matières maximum qui ne sont pas enseignées dans son établissement (ou incompatibles avec son emploi du temps) et figurant au programme obligatoire ou facultatif de sa classe. Quant aux « cours en classe complète à inscription réglementée », ils s'adressent aux élèves qui ne fréquentent aucun établissement scolaire « physique ». Pour info, il existe également, pour ceux qui n'ont pas obtenu l'avis favorable du directeur d'académie ou ne souhaitent pas le demander, des « cours en classe complète à inscription libre » et des « cours à la carte en inscription libre » ; pour ces deux dernières formules, une attestation de suivi est délivrée sur demande, mais elles ne donnent lieu ni à un livret scolaire ni à un avis d'orientation de la part du Cned.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.