Covid-19: aidant d'une personne handicapée, besoin de répit

N°21 : J'accompagne un proche handicapé et suis épuisé par le confinement, où puis-je trouver un peu de répit ? Après plusieurs jours, des interrogations émergent en cas de handicap. Pour y répondre, le gouvernement publie des questions-réponses.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article
Illustration article

Lors du confinement, de nombreuses inquiétudes et interrogations émergent notamment de la part des personnes handicapées et de leurs proches. Pour les centraliser, le Comité interministériel du handicap (CIH) a mis en place une foire aux questions (FAQ) et s'engage à apporter quotidiennement des réponses pratiques pour « les protéger et les accompagner au mieux ». Des pages de conseils pratiques, que nous avons découpées en rubriques à découvrir intégralement dans notre onglet Flash Actus ( https://informations.handicap.fr/a-covid-19-toutes-les-reponses-cas-de-handicap-12732.php  ). Elles sont régulièrement réactualisées selon les problématiques et difficultés qui se manifesteront au fil des jours. Face à la fatigue et à l'isolement des aidants, quelle aide peut leur être apportée ?

• Quelles solutions de répit pour les aidants ?
Les internats ainsi que des accueils temporaires de recours sont maintenus ouverts en nombre suffisant pour permettre des solutions de répit ou des accueils en urgence du domicile. Les capacités d'accueil temporaire pourront être notamment mobilisées dans les cas où un proche aidant serait malade ou une personne vivant seule ne disposerait plus d'une continuité d'accompagnement suffisante. Il s'agit d'un accueil temporaire en hébergement de 7 à 14 jours renouvelables dans le respect des consignes sanitaires nationales en vigueur.

Pour les personnes déjà accompagnées par un établissement ou service médico-social (ESMS), elles doivent signaler toute difficulté de maintien du confinement à domicile en appelant le numéro d'astreinte ou le numéro habituel de l'établissement ou service qui les accompagne habituellement. Des solutions de relayage à domicile peuvent être mises en place par les équipes des ESMS et/ou les services de l'aide à domicile (interventions d'1 heure ou plus, ainsi que des promenades accompagnées par un professionnel autour du domicile).

• Et pour les assistants et accueillants familiaux ?
Les solutions de répit sont également mobilisées à destination des assistants et accueillants familiaux qui accompagnent des enfants et jeunes en situation de handicap confiés à l'Aide Sociale à l'Enfance.

• En l'absence de solutions, la CAF peut-elle me venir en aide ?
Si les interventions des ESMS et le plan d'aide PCH ne permettent pas d'apporter les solutions de répit adaptées, la Caisse d'allocations familiales (CAF) peut être sollicitée pour proposer des solutions de répit complémentaires afin qu'elle puisse mobiliser un service d'aide aux familles à domicile conventionné dans le cadre d'un crédit d'heures ouvert au trimestre pour la famille. Les personnes peuvent contacter pout tout cela leur établissement ou service habituel qui devra les aider pour cela.

• Pour les personnes vivant seules à domicile et non accompagnées par des professionnels du médico-social ?
Elles doivent signaler sans délai leurs difficultés à la MDPH de leur département et à la mairie de leur commune.

Partager sur :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.