Femmes handicapées en emploi : on peut compter sur elles !

Lise, Valérie, Hélène... Femmes, handicapées, pleines de talents. Elles sont les lauréates des trophées "Femmes en entreprise adaptée". Les EA se féminisent ; dans ce secteur, comme ailleurs, on peut compter sur "elles"!

10 mars 2016 • Par

Thèmes :

Illustration article

8 mars, journée de la Femme. Une journée pour la moitié de l'Humanité… Quelle place pour « elle » dans le secteur adapté ? Pour la seconde fois, Handiréseau, en partenariat avec l'UNEA (Union nationale des entreprises adaptées), organisait la « Journée des femmes en entreprises adaptées », dans les locaux du partenaire AG2R La Mondiale, à Paris. Elle s'adressait aux dirigeants et dirigeantes, ainsi qu'au personnel d'encadrement et à l'ensemble des salariés des EA, en situation de handicap ou non.

Les EA se féminisent

Jusqu'en 2008, les postes en EA étaient à plus de 70% occupés par des hommes, s'expliquant par la nature des activités proposées alors, principalement de la sous-traitance industrielle. Son fonds de commerce était le câblage, l'industrie automobile ou l'électroménager mais aussi le conditionnement ou les travaux paysagers. Des métiers physiques plutôt adaptés aux hommes. Et puis, à la faveur de la loi handicap de 2005 qui a étendu le champ du handicap au polyhandicap et aux maladies psychiques, mais aussi de la crise dans l'industrie, le secteur a dû s'adapter et s'ouvrir à de nouvelles activités dans le tertiaire, comme la blanchisserie, la restauration, la propreté, les travaux administratifs, la numérisation, la saisie informatique… Des tâches moins contraignantes physiquement et réputées plus accessibles aux femmes. Aujourd'hui, on compte environ 60% d'hommes pour 40% de femmes. La tendance est manifeste : les EA se féminisent !

« Plus motivée à donner de soi-même »

En 2016, place au thème « Le bonheur au travail » qui a permis de mettre en lumière des témoignages de cohésion d'équipe, de bonnes pratiques managériales ainsi que des idées innovantes (projet Handroïde présenté par Assystem ; sport en entreprise). Une étude scientifique menée auprès de 94 collaborateurs, par l'Université d'Evry Val d'Essonne / Paris I Panthéon Sorbonne a démontré que les femmes en EA ont une implication affective plus importante, c'est-à-dire une plus forte adhésion aux buts et valeurs de l'organisation. « Je trouve que quand on a un handicap, on se sent plus forte, motivée à donner de soi-même, de montrer qu'on se sent pas inutile à la société et qu'on peut toujours travailler et voir nos qualités, confie l'une des personnes interrogées ».

Des femmes qui se bougent !

Honneur aux femmes qui s'impliquent à l'occasion de la remise des trophées « Handiréseau Femmes en EA », en présence de la Secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées, Ségolène Neuville. Cette dernière a rappelé que « lorsqu'on est une femme, et qui plus est avec un handicap, les préjugés sont tenaces ». Elle a estimé que « cette initiative montrait l'exemple » tout en adressant un message à l'ensemble des acteurs : « Continuez ce travail de mise en valeur des femmes qui sont dans l'ombre ». Parmi les lauréates 2016, des salariées mais également des dirigeantes : Lise récompensée pour son parcours exceptionnel, Valérie qui s'est adaptée à un nouveau métier ou encore Hélène dont les talents pédagogiques ont permis à d'autres de se former…

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires4 Réagissez à cet article

Thèmes :

4 commentaires




Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.