Erasmus fête ses 35 ans : quelle place pour le handicap ?

Du 13 au 15 octobre 2022, Erasmus célèbre ses 35 ans lors des "Erasmus day", 3 jours de fête en Europe. L'occasion de mettre en lumière "Erasmus +". Avec ce programme, 1500 Français en situation de handicap partent chaque année étudier à l'étranger.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

« Mon année d'études à l'étranger m'a confronté à des situations de stress et d'imprévus. Résultat, j'ai gagné en confiance. » Atteint de surdité, Quentin Colombat s'est rendu en 2021 à Stockholm (Suède) puis à Masaryk de Brno (République Tchèque) dans le cadre d'Erasmus +, un programme qui accompagne des étudiants « avec des besoins particuliers ». Comme lui, près de 1 500 personnes en situation de handicap partent chaque année en mobilité via ce dispositif, sur plus de 86 000 étudiants français au total. Un chiffre jugé insuffisant selon l'Observatoire Erasmus + qui constate « une augmentation très importante du nombre d'élèves en situation de handicap accueillis dans l'enseignement supérieur » et, dans le même temps, « une mobilité européenne et internationale des personnes en situation de handicap qui reste limitée ».

Une démarche bénéfique

Or les bénéfices d'une telle démarche sont nombreux à en croire les intéressés. Malgré ses difficultés de compréhension de l'anglais à cause de sa déficience auditive, Quentin estime être sorti de sa zone de confort et s'est « ouvert à d'autres cultures ». Atteinte d'un lymphome hodgkinien, Juliette Ferrucci s'est, quant à elle, envolée pour l'Italie en septembre 2020, après sa dernière chimiothérapie. La jeune femme dit avoir vécu cette parenthèse frontalière comme « un nouveau souffle » après ses derniers mois de traitement difficiles. Selon l'Observatoire Erasmus +, neuf apprenants sur dix déclarent avoir amélioré leur capacité d'adaptation et d'action face à des situations nouvelles et 84 % des étudiants de l'enseignement et de la formation professionnelle (EFP) prétendent avoir gagné en autonomie.

Erasmus Day, du 13 au 15 octobre 2022

Pour attirer de nouveaux candidats, l'agence Erasmus + organise du 13 au 15 octobre 2022 les « Erasmus day ». Le programme, qui a fait voyager douze millions d'étudiants à travers toute l'Europe depuis 1987, souffle cette année ses 35e bougies. Concerts, expositions, portes ouvertes mais aussi événements numériques sont au menu de ces trois jours d'anniversaire (programme en lien ci-dessous). L'occasion de donner un coup de projecteur sur les aides accordées, qui sont, « la plupart du temps méconnues », précise Anne-Sophie Brieux, chargée de communication au sein de l'Agence Erasmus +. D'autant que l'Union européenne (UE) a remis une enveloppe de 26 millions d'euros dans le cadre du programme Erasmus + 2021-2027.

Des aides spécifiques

En plus de la bourse Erasmus +, un forfait inclusion de 100 à 250 euros par mois est attribué aux jeunes « qui font face à des obstacles et des difficultés économiques, géographiques, de santé ». Une prise en charge des surcoûts liés à la mobilité est également proposée. Juliette Ferrucci s'est vue rembourser ses frais d'accompagnateur lors de son séjour italien. Les frais d'assistance ou de suivi médical, des hébergements spécialement aménagés, un transport ou du matériel spécifiques peuvent également être couverts.

Les Erasmus Day permettent également de présenter de nouveaux dispositifs. Parmi les freins encore observés pour accéder au programme, les démarches administratives. Or, depuis cette année, une carte numérique permet de géolocaliser les universités accessibles. Cet outil donne aux établissements qui le souhaitent la possibilité de s'inscrire en renseignant les différents services adaptés : transports, logements, accompagnement médico-psychologique…

Bientôt un statut d'étudiant handicapé ?

Autre idée encore dans les cartons, le statut international d'étudiant en situation de handicap (article ci-dessous). Défendue depuis 2017, trois associations*, cette proposition devrait faciliter un cursus sans frontières. Elle pourrait venir compléter la future carte européenne invalidité qui devrait être présentée par la Commission européenne d'ici fin 2023 (article en lien ci-dessous).

*La Conférence des grandes écoles (CGE), la Fédération étudiante pour une dynamique études emploi handicap et Hanploi CED.

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Clotilde Costil, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.