paris 2024 recrute paris 2024 recrute paris 2024 recrute

Handicap, 2 x plus au chômage: la campagne SEEPH frappe fort

"Ai-je l'air 2 fois moins talentueux, motivé, capable ? Pourtant j'ai 2 fois plus de risques d'être au chômage." En amont de la 25e Semaine pour l'emploi des personnes handicapées, du 15 au 21 novembre 2021, lancement d'une campagne coup de poing.

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

« Ai-je l'air deux fois moins investie ? Pourtant, que mon handicap soit visible ou non, j'ai deux fois plus de risques d'être au chômage que la moyenne des Français. » En amont de la 25e Semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées (SEEPH), qui se tiendra du 15 au 21 novembre 2021, Ladapt lance une campagne de sensibilisation pour insuffler une prise de conscience : le handicap ne divise pas les compétences ! Or, en 2020, 14 % des personnes en situation de handicap n'ont pas d'emploi, soit près de deux fois plus que la population générale (8 %). « Pourquoi une telle disparité alors qu'elles n'ont pas deux fois moins de qualités et de professionnalisme que la moyenne des Français ? », interroge l'association.

6 portraits « hors normes »

A travers une série de six visuels, un spot TV (vidéo ci-contre) et un spot radio, Ladapt met à l'honneur des femmes et hommes en situation de handicap dans leur milieu professionnel. Parmi eux, Youcef Mecheri alias Bboy H., un breakdancer de 29 ans, finaliste de la 15e édition de La France a un incroyable talent, diffusée sur M6 (article en lien ci-dessous). Du talent, il en a, incontestablement. Si sa scoliose et un handicap de naissance au niveau des pieds l'empêchent de marcher comme tout le monde, il danse comme personne ! Plus qu'une passion, c'est « sa façon de s'exprimer » depuis 18 ans. Les autres visages de la campagne sont apprentis cuisiniers, paysagistes, agents de conditionnement dans un Esat, agents d'entretien... Tous revendiquent la nécessité, légitime, de travailler pour accéder à l'autonomie.

Focus sur la ruralité et la jeunesse

« Le contexte de l'emploi des travailleurs en situation de handicap s'est tendu avec la crise du Covid. Le bilan d'étape de la 25e SEEPH invite à affiner les objectifs et à redoubler d'efforts » afin de mobiliser, à la fois les acteurs de l'insertion professionnelle, de l'enseignement et de la formation mais aussi le grand public, explique Ladapt. Cette année, la SEEPH s'intéresse principalement à deux sujets majeurs, et pourtant rarement abordés, la ruralité et la jeunesse, « alors même que les personnes handicapées en milieu rural cumulent souvent un handicap territorial à leur propre situation de handicap », constate l'association. « Par ailleurs, l'emploi des jeunes en situation de handicap risque de servir de variable d'ajustement des politiques de ressources humaines », poursuit-elle.

Au programme

Le temps d'une semaine, l'objectif est de favoriser la rencontre entre entreprises, politiques, associations et société civile. Mais la SEEPH, c'est aussi des actions concrètes pour faciliter le recrutement, via des forums et autres évènements partout en France. Rendez-vous le 15 novembre de 9h à 12h, en présentiel ou en visioconférence, pour la première conférence d'inauguration « La jeunesse en situation de handicap face à l'emploi », puis de 14h à 15h pour la seconde, « Ruralité, handicap et emploi » (programme complet disponible dans le lien ci-dessous). Le 18 novembre, place à la 4e édition nationale du DuoDay, qui consiste, pour une entreprise ou un employeur public, à accueillir, le temps d'une journée, une personne handicapée en l'associant en binôme à un salarié.

Une autre campagne nationale

En parallèle, le 18 octobre, le gouvernement a lancé une campagne nationale de sensibilisation sur le handicap. 3,5 millions d'euros de budget pour « rendre visible les invisibles » (article en lien ci-dessous). Trois spots ont été réalisés par Yvan Attal, avec des comédiens en situation de handicap. L'une est sourde, l'autre en fauteuil, le dernier porte une prothèse de bras. Le fil conducteur ? Lors d'une rencontre, ce n'est pas le handicap qui saute aux yeux mais une toute autre singularité. Une série de dix portraits, tous handicaps confondus, sera également déployée « au plus près des territoires » (lieux publics, gares, entreprises, commerces, MDPH...).

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.