Harry Potter: docu sur le cascadeur paralysé sur le tournage

Daniel Radcliffe, célèbre interprète de Harry Potter, est le producteur exécutif de "The boy who lived". Ce documentaire retrace le parcours de sa doublure, David Holmes, paralysé des jambes depuis une cascade lors du tournage du 7e opus en 2009.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Description image : Discussion entre Daniel Radcliff et David Holmes, en fauteui

2009. Sur le tournage de Harry Potter 7, Daniel Radcliffe laisse place à sa doublure, David Holmes, pour réaliser une cascade. Projeté contre un mur après une explosion, il chute brutalement sur le sol. Impossible de bouger. A l'hôpital, le verdict tombe : nuque brisée, jambes paralysées. Il a tout juste 25 ans. Quatorze ans plus tard, il témoigne dans un documentaire, David Holmes : The boy who lived, produit par Daniel Radcliff lui-même. Un titre qui, cela n'aurait pas échappé aux fans de la saga, fait référence à Harry Potter ayant survécu à la tentative d'assassinat de Voldemort alors qu'il était bébé. Sortie prévue le 15 novembre 2023 aux Etats-Unis sur HBO et la plateforme de streaming Max. Pour les autres pays, aucune date n'est encore annoncée...

La naissance d'une belle amitié

David Holmes est âgé de seulement onze ans lorsqu'il est engagé pour doubler Daniel Radcliff sur la saga magique. Au fil des opus, une belle amitié se noue entre les deux hommes. Outre son parcours de cascadeur, le documentaire évoque ce lien « inextricable » qui les unit. Au sommaire également : « des images personnelles du tournage, des scènes de sa vie actuelle et des entretiens intimes avec ses amis, sa famille et son ancienne équipe », précise HBO. Daniel Radcliff a ainsi tenu à être derrière mais aussi devant la caméra pour mettre en lumière le parcours de son pair. 

La maladie rare qui « prend la tête » à Daniel Radcliffe

Le handicap est un sujet que l'acteur connaît, étant lui-même atteint d'une maladie rare : l'algie vasculaire de la face ou syndrome de Horton (Lire : Algie vasculaire de la face: une douleur à en perdre la tête). Cette pathologie, qui touche 0,1 % de la population, se manifeste principalement par de violentes migraines, auxquelles même un apprenti sorcier ne saurait échapper... « A l'époque, je pensais que j'étais une mauviette. Je prenais jusqu'à douze antidouleurs très puissants par jour et ça ne changeait rien. Je me disais : 'Mais pourquoi est-ce que j'ai toujours mal à la tête ?' », confiait-il au journal britannique The Independent en juillet 2022. Après plusieurs années d'errance médicale et des projets professionnels manqués à cause de la douleur, le jeune homme met enfin un nom sur son mal-être. Bientôt un documentaire pour sensibiliser à cette pathologie méconnue tristement surnommée « la maladie du suicide » ?

© Twitter HBO

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"
Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.