Jérémie Boroy, 1er président avec un handicap du CNCPH

On nous promettait une grande annonce... Ce 22 octobre 2019, Jérémie Boroy, sourd, est nommé président du CNCPH, devenant la première personne en situation de handicap à occuper cette fonction. Une nomination plus que symbolique !

• Par

Thèmes :

Commentaires2 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article


Et le nouveau président du CNCPH est... Jérémie Boroy ! Le Conseil national consultatif des personnes handicapées réuni en séance plénière le 22 octobre 2019, au sein du ministère de la Santé, a eu la « surprise » de voir désignée, pour la première fois, une personne en situation de handicap à la tête de cette instance représentative.

Un forçat de l'accessibilité

Ce militant de l'accessibilité universelle, lui-même sourd de naissance, âgé de 43 ans, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, a présidé l'Unisda (Union nationale pour l'insertion sociale des déficients auditifs), a été assistant parlementaire durant 9 ans puis conseiller des ministres du Handicap Marie-Arlette Carlotti et Ségolène Neuville. Très impliqué dans le domaine du numérique, il est membre du conseil national du numérique. Ses différents engagements l'ont conduit au développement de l'accessibilité télévisée, téléphonique, électorale et événementielle. Il a, par ailleurs, créé les « Ateliers de l'accessibilité, Talkin' », qui accompagne les organisations dans leur démarche d'accessibilité et leur permet de communiquer auprès de tous les publics.

Dédicace aux invisibles

Un « très bon choix » selon Dominique Gillot, actuelle présidente jusqu'au 22 janvier 2020, qui le connait depuis 23 ans. Jérémie Boroy est « connu de tous » et « respecté pour son charisme et son engagement ». Il est l'emblème d'une nouvelle étape vers une société plus inclusive pour les personnes handicapées « sans condescendance ». Cette nomination est « tout à la fois le choix de la compétence et celui de l'exemplarité », se félicite Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap, pour qui « cette décision s'inscrit dans la droite ligne de l'ambition du Gouvernement de donner le pouvoir d'agir aux personnes qui sont en situation de handicap, pour qu'elles puissent être actrices des décisions qui les concernent et nous faire profiter de toute l'expertise et l'expérience de vie qui est la leur ».

Ceux qu'on ne voit pas…

Cette décision s'inscrit dans la continuité du rapport de Michels/Radian (juillet 2019), qui souligne la nécessité d'assurer au sein du CNCPH une meilleure représentation des personnes en situation de handicap, en cohérence avec les engagements pris par la France lors de la ratification en mars 2010 de la Convention internationale des droits des personnes handicapés (CDIPH). Jérémie Boroy dédie à son tour sa nomination à « toutes celles et ceux qui militent au quotidien pour les personnes handicapées et que l'on ne voit pas ». « La prochaine mandature doit être celle qui permet à tous de participer », selon lui. « Et d'assumer des responsabilités représentatives de haut niveau », complète le cabinet de Sophie Cluzel.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
2 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.