Propositions pour faciliter la vie des personnes handicapées

Limiter les départs en Belgique, simplifier la PCH, améliorer le fonctionnement des MDPH... Plusieurs propositions pour améliorer le quotidien des personnes handicapées ont été remises à la secrétaire d'Etat au handicap, Sophie Cluzel, ce 10 juillet.

11 juillet 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

Meilleur accès aux prestations, prise en charge renforcée dans les établissements médico-sociaux : des propositions "pour faciliter la vie des personnes handicapées" ont été remises à la secrétaire d'Etat Sophie Cluzel, le 10 juillet 2019, à l'issue de la restitution des travaux initiés en vue de la cinquième conférence nationale du handicap, qui aura lieu en octobre 2019.

Simplifier la PCH et l'AEEH

Présentées par 35 membres de la société civile et du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), ces mesures visent notamment à "simplifier l'accès à la prestation de compensation du handicap (PCH)", jugée trop complexe. Les membres espèrent aussi réformer l'Allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH), en prévoyant la prise en charge de tous les frais par l'Assurance maladie. Ils préconisent aussi d'améliorer le fonctionnement des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), qui assurent une mission d'accueil et d'accompagnement, afin de "garantir un délai plus court" dans les réponses aux demandes du public concerné.

Limiter les départs en Belgique

Les rapporteurs souhaitent en outre "renforcer" la prise en charge dans les instituts médico-sociaux en France, pour limiter les départs en Belgique, où plus de 7 000 adultes handicapés résident, un chiffre en "constante augmentation". Enfin, un Haut conseil aux citoyens handicapés pourrait voir le jour, en appui du comité interministériel du handicap (CIH).

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2019) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.