LEGO lance une gamme inclusive : des briques en braille !

La marque de jeu mythique lance ses LEGO Braille Bricks, une gamme de briques en braille dédiée aux enfants déficients visuels. Objectif : favoriser un échange ludique avec leurs camarades et promouvoir l'utilisation du braille.

24 avril 2019 • Par

Thèmes :


Voir la vidéo LEGO Braille Bricks

Des briques en braille pour les enfants aveugles ou déficients visuels ? La marque légendaire LEGO s'est emparée du concept via sa fondation et dévoile officiellement cette gamme « inclusive » le 24 avril 2019. Ce lancement mondial s'est fait au Carrousel du Louvre, à Paris, en présence de Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap.

En France en 2019

Le concept de LEGO Braille Bricks a été proposé pour la première fois en 2011 par l'Association danoise des aveugles et à nouveau en 2017 par la Fondation pour les aveugles Dorina Nowill, basée au Brésil. Depuis, des prototypes ont été testés par des associations danoises, brésiliennes, anglaises et norvégiennes. Ces briques sont moulées avec le même nombre de plots que ceux utilisés pour les lettres et les chiffres de l'alphabet braille, tout en restant totalement compatibles avec le système LEGO. Pour que l'outil soit inclusif, chacune comporte également une lettre ou un caractère imprimé. Le produit est actuellement testé en danois, norvégien, anglais et portugais, tandis que l'allemand, l'espagnol et le français seront proposés au troisième trimestre 2019. Le dernier kit devrait être lancé en 2020 et sera distribué gratuitement à certains établissements. Il prévoit 250 briques couvrant l'alphabet complet, les chiffres de 0 à 9, des symboles mathématiques...

Etoffer les compétences

« Avec des milliers de livres audio et de programmes informatiques maintenant disponibles, moins d'enfants apprennent à lire le braille », constate Philippe Chazal, trésorier de l'Union européenne des aveugles. Il souhaite que cette approche ludique permette de « renforcer le niveau d'intérêt pour l'apprentissage du braille » chez les enfants de six à neuf ans et surtout favorise les échanges avec leurs camarades voyants autour d'un jeu mythique. Aux États-Unis, seuls 10% des enfants malvoyants apprennent à lire le braille, selon une étude de 2009 de la National federation of the blind ; ils seraient moins de 5% au Royaume-Uni. L'objectif est donc, via le jeu, d'élargir leur gamme de compétences précocement. « C'est particulièrement important lorsque nous savons que les utilisateurs de braille sont souvent plus indépendants, ont un niveau de formation plus élevé et de meilleures perspectives d'emploi », poursuit-il. Le directeur artistique du groupe, Morten Bonde, qui souffre d'une maladie de l'œil qui le rend peu à peu aveugle, a travaillé comme consultant interne sur ce projet. John Goodwin, PDG de la Fondation LEGO, se dit « impatient de constater l'impact positif de cette initiative. »

Un élan inclusif ?

Les mastodontes du jeu seraient-ils portés par l'élan inclusif ? En 2016, LEGO lançait déjà sa boite City qui comportait une figurine en fauteuil roulant. En février 2019, c'est au tour de Mattel de faire le buzz avec sa Barbie handicapée (articles en lien ci-dessous). Pour ses 60 ans, la belle blonde ose bouleverser les diktats de la beauté en accueillant deux nouvelles recrues : une en fauteuil roulant, l'autre amputée. L'impact de la campagne « A toy like me » qui promeut des jouets à l'image des enfants différents. Enfin ?

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
2 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.