Les Talentueux: autiste, trisomique, mais artiste avant tout

Autistes, trisomiques... Depuis plusieurs mois, Les Talentueux sont surtout des artistes. Cette joyeuse troupe poursuit sa tournée dans le Sud au printemps 2022. Un documentaire dévoilera les coulisses de ce spectacle vecteur d'autonomie.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

DERNIERE MINUTE DU 24 MAI 2022
Après leur succès à Cenon, Les Talentueux poursuivent leur tournée régionale. Prochaines dates :
• 31 mai 2022 à 20h : Cuvier de Feydeau à Artigues-près-de-Bordeaux
• 22 juin à 11h : Festival Arts-Musez-vous, Institut Don Bosco (Gradignan, 33)
• 22 juillet à 20h : représentation à Clarenza / Bastide de l'oralité (La Bastide Clairence, 64)
• 15 octobre à 18h : Semaine de la différence, Espace des 2 Rives (Ambès, 33)
• 15 novembre à 20h : Festival Hors-jeu/En jeu lors de la Quinzaine de l'égalité, salle des fêtes du Grand Parc Bordeaux



DERNIERE MINUTE DU 20 AVRIL 2022
Grâce au soutien de partenaires engagés, les Talentueux étaient en résidence en Gironde, avec pour objectif la création du spectacle Les ordres de la lune dont la première représentation aura lieu le 30 avril 2022 à 19h30 au Rocher de Palmer (Cenon). A la vieille du 17e anniversaire de la loi handicap du 11 février 2005, Tutti, collectif pluridisciplinaire d'artistes européens du spectacle vivant, avait poussé un coup de gueule : « Comment expliquer aux jeunes Talentueux que leur travail et leur engagement ne trouvent pas de soutien parmi les lieux de programmation ? ». « Malgré l'implication autour du projet, la transformation observée chez les jeunes, aucune salle en dehors des salles partenaires ni aucun festival n'a pour le moment souhaité programmer » cette pièce, déplore Tutti. « Les Talentueux ne pourraient-ils pas être programmés en ouverture de saison dans un festival tous publics ? Ce type de proposition ne mériterait-il pas de sortir du champ du handicap en cohérence avec les directives du ministère de la Culture concernant l'inclusion des publics extraordinaires ? », questionne-t-il.


ARTICLE INITIAL DU 10 JUIN 2021
Certains dansent, d'autres poussent la chansonnette, jouent la comédie, d'autres encore font virevolter leur diabolo dans les airs... Accompagnés par des artistes tels que Julie Läderach (violoncelliste), Sylvain Méret (chorégraphe) et Alaa Ashkar (réalisateur), une douzaine de jeunes en situation de handicap du centre occupationnel de jour Ad'Appro (Bordeaux) ont appris à utiliser leur corps comme moyen d'expression, de création. Ces ateliers ont débuté en septembre 2020 dans le cadre d'un projet de médiation artistique entre l'Institut Don Bosco et le collectif Tutti, qui rassemble des artistes européens pluridisciplinaires du spectacle vivant. L'enjeu ? Développer l'autonomie de ces jeunes porteurs de trisomie et d'autisme et favoriser leur inclusion en milieu ordinaire.

Première représentation le 11 juin 2021

Au fil des mois, les talents surgissent et le projet se dessine. Des ateliers artistiques à la création d'un spectacle, il n'y a qu'un pas... Désormais, la joyeuse troupe se fait appeler « Les Talentueux ». Pour la première fois, elle sera en représentation en Gironde au sein de l'Institut Don Bosco de Gradignan les 11 et 17 juin 2021 et au Rocher de Palmer, à Cenon, près de Bordeaux, dans le cadre du festival Un R'festif le 24 juin. « Ce travail artistique permet aux jeunes de découvrir une nouvelle façon de s'épanouir dans leur corps et leur imaginaire. On les voit s'affirmer davantage, prendre une posture plus assurée », se réjouit Emmanuelle Blanc, psychologue clinicienne au sein de l'Institut Don Bosco. Mais le projet ne s'arrête pas là...

Documentaire sur les répétitions du spectacle

L'aboutissement est la réalisation à venir du documentaire Voir et être vu, retraçant les étapes de ce processus créatif « spectaculaire ». Les répétitions ont été filmées par un second groupe de jeunes initiés aux techniques cinématographiques par le réalisateur Alaa Ashkar qui souhaitera les mettre en lumière dans des lieux hors normes tels que le banc d'Arguin, la base sous-marine de Bordeaux ou encore les bassins vides de piscines municipales. A l'ère de la « distanciation sociale », cette aventure humaine singulière a pour ambition de montrer la richesse de la médiation artistique mais aussi du vivre ensemble.

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.