Autisme : une liste noire des formations à éviter en 2020

Approches psychanalytiques, contenu ambigu... Une centaine de formations sur l'autisme prévues en 2020 ont été répertoriées sur une liste noire au motif qu'elles ne respectent pas les recommandations de la HAS. A contrario, la liste verte dévoile "le

• Par

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Connaissances non valides scientifiquement ou obsolètes, approches thérapeutiques non pertinentes, théories psychanalytiques, programme flou, contenu ambigu, malsain... Huit ans après sa première version, la liste noire des formations sur l'autisme (en lien ci-dessous) a été actualisée en décembre 2019 avec le soutien d'Autisme France, portant sur les formations dispensées en 2020. Elle concerne des organismes de formation continue, universitaires ou encore des colloques et conférences. Les faits qui leurs sont reprochés ? Toutes seraient non conformes aux recommandations de la Haute autorité de santé (HAS). L'objectif d'une telle initiative est de permettre aux professionnels et aux familles concernées d'éviter les structures qui diffusent des informations « erronées », voire « dangereuses ».

Persistance des contenus psychanalytiques

Des interventions précoces, globales, coordonnées et personnalisées fondées sur une approche éducative, comportementale, développementale et la mise en place d'outils de communication... Voici, dans les grandes lignes, les recommandations de la HAS concernant la prise en charge des jeunes porteurs d'autisme. Or nombreuses sont les formations qui prétendent donner les clés pour « accompagner » et parfois « soigner » les enfants autistes, via des procédés expérimentaux non reconnus. Une formulation maladroite et néfaste, qui contribue à alimenter les préjugés sur ce trouble et les a conduites à se faire « blacklister ». A leurs côtés, figurent les formations « ne donnant pas suffisamment de détails sur les contenus abordés pour pouvoir en juger de manière certaine mais dont la liste des intervenants, leur qualité et/ou leur discours habituel laissent augurer de contenus peu ou moyennement recommandables ». Mais la critique numéro 1 reste, sans nul doute, la persistance des contenus psychanalytiques qui responsabilisent et culpabilisent bien souvent les parents. Un constat « inquiétant » voire « intolérable » pour de nombreuses associations et spécialistes.

A contrario, la liste verte regroupe une cinquantaine de formations qui affichent des contenus exclusivement « ou presque exclusivement » conformes aux recommandations de la HAS. A noter : se former coûte cher, et peu de formations sont éligibles à un financement par l'Etat, via Pôle emploi ou le Compte personnel de formation, par exemple. Pour la prochaine version, pourquoi pas une liste rouge des formations les plus onéreuses ?

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.