Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante Soutenez Handicap.fr et la presse indépendante

Projet: un institut unique pour optimiser le para-sport

Un établissement unique au monde pour optimiser la pratique du sport des personnes handicapées ? Tel est l'objectif de l'Institut de santé parasport connecté (ISPC), qui devrait ouvrir ses portes en 2024, à l'aube des Jeux paralympiques de Paris.

17 octobre 2019 • Par

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

49 % des personnes en situation de handicap, à la suite d'un accident, disent avoir arrêté le sport en raison de leur handicap*. Or la pratique d'une activité physique est possible, souvent recommandée et même favorable à la reconstruction psychologique. Pour les accompagner dans une pratique optimale tout au long de leur vie, le professeur François Genêt, spécialiste en médecine physique et de réadaptation à l'hôpital Raymond Poincaré de Garches, également expert en prévention et compensation du handicap, a imaginé un projet, selon lui, « unique au monde », dans la trajectoire des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024. Son nom ? L'Institut de santé parasport connecté (ISPC). Véritable maillon manquant entre l'hôpital et la pratique des parasports, il alliera santé, formation et recherche.

Mettre les recherches en commun

Une équipe de 150 personnes, 20 000 consultations par an, 250 étudiants, 15 programmes de recherche, le tout au sein d'une structure de 10 000 m2 à Saint-Quentin-en-Yvelines (Ile-de-France)... Ce dispositif à vocation nationale et internationale a pour ambition de provoquer un « changement d'échelle » de la pratique sportive des personnes en situation de handicap. Par ailleurs, l'Institut sera adossé à un campus technologique dédié au « parasport santé » pour favoriser un échange vertueux entre le monde de l'université et celui de l'entreprise, notamment dans le cadre de la recherche technologique.

Des ambassadeurs passionnés

Aux côtés du Pr Genêt, deux autres ambassadeurs veillent au grain. Gaëlle Edon, hémiplégique, championne de tir au pistolet, est aussi une montagnarde accomplie qui envisage de gravir prochainement le Kilimandjaro, surnommé « le toit de l'Afrique ». Arnaud Beldon, commissaire de police, blessé à la colonne vertébrale lors des attentats du Bataclan a reçu la Légion d'honneur pour avoir renseigné ses confrères sur la localisation des terroristes dans l'enceinte. Les travaux de l'ISPC devraient débuter en janvier 2020 pour une ouverture prévue en 2024.

* Enquête réalisée par la Fondation Française des Jeux (2015)

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.