L'OMS veut "vaincre" la méningite d'ici 2030

L'OMS dévoile la 1ère stratégie mondiale contre la méningite, avec pour objectif d'éliminer d'ici 2030 les épidémies de méningite bactérienne qui tuent 250 000 personnes par an dans le monde. 1 sujet touché sur 5 souffre d'un handicap de longue durée

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article
Illustration article

Pour y parvenir, l'Organisation mondiale de la santé, avec la collaboration de partenaires, a mis au point une Feuille de route mondiale, dévoilée le 28 septembre 2021, dont l'objectif est, d'ici à 2030, d'éliminer les épidémies de méningite bactérienne -la forme la plus meurtrière de la maladie- ainsi que de réduire les décès de 70% et de diviser par deux le nombre de cas. Cela pourrait sauver plus de 200 000 vies par an au total et réduire considérablement la charge de handicap imputable à la maladie.

Mortelle et débilitante

La méningite est une inflammation dangereuse des membranes qui entourent le cerveau et la moelle épinière, le plus souvent causée par une infection bactérienne ou virale. "Partout où elle frappe, la méningite peut être mortelle et débilitante ; elle se développe rapidement, a de graves conséquences sur la santé et l'économie et sur le plan social et entraîne des flambées épidémiques dévastatrices", a déclaré le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un communiqué. "Il est temps de venir à bout de la méningite, partout dans le monde. Pour cela, il faut élargir de toute urgence l'accès aux outils existants, et notamment aux vaccins ; conduire de nouvelles recherches et innover pour prévenir, détecter et traiter les différentes causes de la maladie ; et améliorer les services de réadaptation", a-t-il ajouté.

Des handicaps de longue durée

La Feuille de route est le résultat de la première résolution sur la méningite adoptée par les pays membres de l'OMS en 2020 qui demandait au directeur général de l'organisation de mettre la maladie "au premier rang des priorités mondiales de la santé publique". La méningite bactérienne tue une personne infectée sur dix -en majorité des enfants et des jeunes- et un sujet touché sur cinq souffre d'un handicap de longue durée (y compris des pertes auditives ou visuelles et des troubles cognitifs).

Tous les pays du monde

Au cours des dix dernières années, des épidémies de méningite ont frappé toutes les régions du monde, mais principalement la "ceinture de la méningite", qui couvre 26 pays d'Afrique subsaharienne. Les épidémies de méningite sont imprévisibles et perturbent massivement les communautés et les systèmes de santé, souligne l'OMS. Plusieurs vaccins protègent contre la méningite, y compris les vaccins antiméningococciques, le vaccin anti-Haemophilus influenzae type b et les vaccins antipneumococciques. Cependant, toutes les communautés n'y ont pas accès et de nombreux pays ne les ont pas encore introduits dans leurs programmes nationaux. Des recherches sont en cours pour mettre au point des vaccins contre d'autres causes de méningite, notamment les streptocoques du groupe B.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2021) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

 
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.