Postulez sur Hello Handicap by Korian Postulez sur Hello Handicap by Korian Postulez sur Hello Handicap by Korian

5è Conférence nationale du handicap : où en est-elle ?

Le deuxième Comité de pilotage de la Conférence nationale du handicap 2018-2019 s'est réuni fin mars pour faire un point d'étape. 5 groupes de travail planchent sur les chantiers majeurs inscrits au programme. Réflexions en cours...

5 avril 2019 • Par

Thèmes :

Illustration article

Déjà 130 initiatives citoyennes labellisées ! Dans le cadre de la préparation de la 5ème Conférence nationale du handicap (CNH), qui doit être conclue en juin 2019 (ou début juillet) par Emmanuel Macron, son comité de pilotage s'est réuni pour la seconde fois à l'Elysée le 22 mars 2019.  L'occasion de découvrir des démarches uniques,  dans tous les domaines : sport, sensibilisation, culture, accompagnement, emploi ou encore éducation ou logements. C'est l'objectif du label « Tous concernés, Tous mobilisés ». Au 15 mars, 235 demandes ont déjà été enregistrées.

Déplacements en région

Cette réunion a également été l'occasion de faire un point sur les déplacements sur le territoire : Gironde, Meaux, Beauvais, Grenoble et Indre-et-Loire. Cette édition 2019 propose en effet un tout nouveau format, décentralisé, avec des CNH « en région ». Différents ministres sont donc allés à la rencontre des citoyens, professionnels, équipes des MDPH (Maisons départementales des personnes handicapées).

Au menu de cette CNH, cinq grands chantiers nationaux qui, selon le gouvernement, « ont été ouverts dans le but de simplifier la vie des personnes en situation de handicap », chacun étant amené à proposer, d'ores-et-déjà, des pistes. Une dernière réunion est prévue avant le RV final.

1. Refonte de la PCH

Le premier, attendu avec impatience par tous les acteurs, porte sur la simplification et l'amélioration des conditions d'octroi de la prestation de compensation du handicap (PCH). Le groupe de travail dédié a planché sur la possibilité (ou non !) de forfaitiser des éléments de la PCH, « sans pour autant remettre en cause son individualisation, l'aide-ménagère, la fiscalité de l'aide apportée par les aidants, l'ouverture de la prestation aux personnes avec un handicap psychique et les aides techniques », assure le gouvernement.

2. Compensation du handicap de l'enfant

Un second volet est, quant à lui, consacré à l'amélioration de la compensation du handicap des enfants et à la clarification de l'articulation entre PCH et AEEH (Allocation d'éducation de l'enfant handicapé). Le groupe de travail est parti du constat suivant : les parents ne savent pas s'il faut opter pour l'AEEH ou la PCH parce que le dispositif actuel est trop complexe. L'orientation de ses travaux porte sur la définition de ce qui relève de l'une ou de l'autre, « afin de couvrir tous les besoins de l'enfant en situation de handicap ».

3. Fonctionnement des MDPH

Troisième axe : l'évolution du pilotage et du fonctionnement des MDPH, avec l'objectif « qu'elles participent pleinement à la création d'une société inclusive ». « Il s'agit de revenir au cœur de métier des MDPH : le conseil et l'accompagnement des personnes dans l'accès à leurs droits », assure ce 3è groupe qui doit également aborder la simplification des procédures administratives et l'étayage des professionnels pour une réponse au plus près des attentes des personnes.

4. Départs vers la Belgique

Encore un sujet brûlant : la prévention des départs non souhaités en Belgique. Au cœur de la réflexion : comment aborder la question du conventionnement avec ce pays concernant les établissements wallons et quelles sont les alternatives au départ, en priorité lorsque le domicile familial est très éloigné ?

5. Représentation des personnes handicapées

Enfin, 5ème et dernier point : assurer une pleine représentation des personnes en situation de handicap dans la construction des politiques publiques. Les chargés de mission s'intéressent à toutes les parties prenantes de la politique du handicap en France à partir des auditions menées et d'une grande collecte de données sur le territoire et à l'international. « Ces données seront ensuite transformées en recommandations », expliquent-ils.


Pour rappel, la Conférence nationale du handicap a été mise en place par la loi handicap du 11 février 2005, afin de débattre des orientations et des moyens de la politique concernant les personnes handicapées. Initialement, elle devait se réunir tous les trois ans. Les précédentes éditions ont eu lieu en 2008, 2011, 2014 et 2016.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

2 commentaires


Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.