Sortie de crise : des mesures en faveur des aidants?

Le 2è comité de suivi de la stratégie en faveur des proches aidants s'est tenu le 5 mai 2021. Le gouvernement promet de simplifier les démarches et de mobiliser les entreprises pour préparer la "sortie de crise".

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Les 8 à 10 millions de proches aidants en France connaissent-ils suffisamment les mesures qui leur sont destinées ? Non, répond le deuxième comité de suivi de la stratégie « Agir pour les aidants 2020-2022 » qui s'est réuni le 5 mai 2021 -le premier le 5 octobre 2020-. Objectif ? Faire le bilan des avancées en présence des associations, des acteurs concernés et de deux ministres, Brigitte Bourguignon (autonomie) et Sophie Cluzel (handicap). Ces dernières ont annoncé la constitution d'un groupe de travail pour « identifier les complexités administratives qui peuvent dissuader les aidants de demander ces aides », promettant de « simplifier le processus ». Plus globalement, de nouvelles mesures sont « envisagées » pour faciliter, notamment, leur « travail ». Des travaux vont être lancés pour mobiliser les entreprises en faveur de ce public. Le gouvernement assure en faire une « priorité de sortie de crise ».

Quelles mesures en 2020 ?

Parmi les mesures déjà prises, le congé proches aidants rémunéré (jusqu'à 52 euros par jour) est ouvert à tous les salariés du privé mais aussi à tous les agents publics fonctionnaires ou contractuels depuis le 1er octobre 2020 (article en lien ci-dessous). Par ailleurs, pour renforcer le soutien aux aidants, un numéro d'écoute (0 800 360 360) dans le cadre des « Communautés 360 » a vu le jour en juin 2020 ; il peine cependant à produire ses effets selon les associations, faute de solutions de répit suffisantes (article en lien ci-dessous). Sophie Cluzel reconnaît que « les parents, les proches et les personnes handicapées elles-mêmes ont été placées dans une situation de tension, d'inquiétude et parfois de très profond désarroi pendant la crise sanitaire ». Elle se dit déterminée à ce que « l'ensemble des solutions utiles se déploient plus vite et plus fort ». En projet ? Le relayage, les maisons de répit, l'accueil temporaire sur mesure, les séjours de vacances aidants/aidés. Les aidants, pour certains au bord du burn-out (article en lien ci-dessous), attendent bien davantage, notamment un « statut » qui permettrait que leur dévouement soit pris en compte dans le calcul de leur retraite ou sur leur feuille d'impôts.

Un guide pour les entreprises

De son côté, partant du constat que la moitié d'entre eux ont une activité professionnelle avec laquelle ils doivent composer, l'Observatoire de la RSE (Orse) met à jour en mai 2021 son ouvrage sur les salariés aidants. Selon lui, cette question "devient un enjeu croissant pour les entreprises soucieuses de faire évoluer les pratiques managériales et de favoriser une culture de la bienveillance à l'égard de leurs collaborateurs". Conçu à l'attention des dirigeants, DRH, délégués syndicaux, il fait le point sur les évolutions législatives et managériales qui ont eu lieu depuis quatre ans dans ce domaine. Il est disponible en téléchargement sur le site de l'Orse (en lien ci-dessous).

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.