Accès aux loisirs en cas de handicap : vous en pensez quoi ?

Résumé : Comment trouver des solutions pour un meilleur accès des enfants en situation de handicap au sein des accueils de loisirs ? Une grande enquête interroge les Français jusqu'au 30 avril 2018. Leurs idées seront soumises au gouvernement.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Être parent d'un enfant en situation de handicap, c'est se voir régulièrement refuser l'accès à différents services, souvent mal adaptés, notamment dans le domaine des loisirs. Aujourd'hui, en France, près de 2/3 sont contraints de renoncer à leur activité professionnelle pour prendre en charge leur enfant. Pour tenter de trouver des solutions adaptées, la Mission nationale accueils de loisirs et handicap lance, du 15 mars au 30 avril 2018, une grande consultation en ligne. Elle invite à « partager les répercussions du handicap de votre enfant sur votre vie quotidienne, familiale et professionnelle et à nous faire part de votre expérience ou de vos attentes concernant les modes d'accueil en complément de l'école ou de l'établissement ».

Répondre aux besoins des familles

La Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) et le Défenseur des droits sont à l'origine de cette mission mise en place en octobre 2017 et qui s'étend jusqu'en décembre 2018. Elle a pour objectif de dresser un bilan de la diversité des offres d'accueils de loisirs disponibles actuellement sur le territoire français et de trouver des solutions concrètes pour permettre aux parents de bénéficier d'un accueil adapté aux besoins particuliers de leur enfant. Selon les initiateurs de l'enquête, celle-ci pourrait permettre une meilleure conciliation des temps de vie familiaux et professionnels. Car si les loisirs jouent un rôle important, en complément de l'école, dans la socialisation de l'enfant, ils offrent également une parenthèse de répit aux parents.

Témoignages demandés

Il est dès à présent possible de témoigner sur le site internet de la mission nationale (lien ci-dessous). Entre 1 500 et 2 000 participants sont nécessaires. La seconde étape consiste à établir un diagnostic sur l'accès des enfants handicapés aux accueils de loisirs en France. Par la suite, 500 projets seront soutenus par la Cnaf, la Fondation de France et la Caisse centrale de la MSA (Mutualité sociale agricole). La mission analysera également, dans plus de 40 départements, les différentes ressources dont bénéficient les accueils de loisirs depuis 2010. Une étude sur l'impact des changements mis en œuvre dans les structures fera aussi l'objet d'observations. Pour finir, des concertations locales et nationales avec les acteurs des accueils de loisirs seront mises en place. In fine, les recommandations issues de cette enquête seront adressées au gouvernement en décembre 2018.

© Facebook

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Assan Haidara, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr