Accueil familial : un référentiel harmonise les pratiques

Résumé : Le Gouvernement annonce la création d'un référentiel d'agrément des accueillants familiaux qui prennent en charge, à leur domicile, personnes âgées et handicapées, afin d'harmoniser les pratiques des conseils départementaux.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

L'accueil familial s'adresse à des personnes âgées ou handicapées n'appartenant pas à la famille proche de l'accueillant. Il constitue une alternative entre le maintien à domicile et l'accueil en établissement et « doit être valorisé car il permet de diversifier les modalités d'accompagnement proposées », selon Ségolène Neuville, secrétaire d'État en charge des personnes handicapées.

Décret : un référentiel d'agrément

En 2013, on estimait le nombre d'accueillants familiaux à 9 740 en France, pour 14 550 personnes accueillies (dont 46% de personnes âgées et 54% de personnes handicapées). Ce type d'accueil est réglementé par le code de l'action sociale et des familles et placé sous le contrôle du président du conseil départemental qui délivre les agréments. La loi d'adaptation de la société au vieillissement, prévoit, à son article 56, de renforcer ce dispositif créé en 1989. Le décret publié le 21 décembre 2016 (en lien ci-dessous) crée un référentiel d'agrément. Celui-ci permettra aux départements de décider si une personne ou un couple peut être agréé ou voir son agrément renouvelé ou modifié et de motiver explicitement un éventuel refus de la demande d'agrément.

1/3 des places à pourvoir

« Ce référentiel permettra d'harmoniser les pratiques des conseils départementaux et de favoriser une meilleure adéquation entre les conditions d'accueil des accueillants familiaux et les besoins des personnes accueillies », explique Ségolène Neuville. Et Pascale Boistard, secrétaire d'État chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, d'ajouter : « L'objectif poursuivi est d'améliorer les droits des personnes accueillies, la qualité et la sécurité des accueils. Ce référentiel favorisera également le développement de ce dispositif encore peu connu : 1/3 des places d'accueil sont encore à pourvoir. Reconnaître son utilité, c'est aussi reconnaître le travail des accueillants familiaux, dont 87% sont des femmes, qui fournissent un travail exceptionnel. ».

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 22-12-2016 par rosypoule :
Puisse ce référentiel faire que l'harmonie s'installe en accueil familial et surtout que les accueillants passent vraiment du temps auprès de leurs accueillis et non à se battre pour faire reconnaitre leurs
droits et cette activité qui j'espère demain sera un métier.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr