Acouphènes : un handicap auditif à rendre fou...

Résumé : Acouphènes et hyperacousie : ce handicap invisible toucherait 6 millions de Français. Quand ca siffle dans notre tête, c'est tout notre équilibre qui s'en trouve perturbé... Remèdes lors de la 17ème Journée nationale de l'audition, le 13 mars 2014

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Acouphènes et hyperacousie : officiellement, 2 millions de Français en souffriraient mais on estime à 6 ou 8 millions le nombre de personnes qui en sont affectées. Ce delta s'expliquerait par le manque d'information sur ce type de pathologies ORL et la honte d'en parler. Le jeudi 13 mars 2014, à l'occasion de la Journée nationale de l'audition, les Français vont tendre l'oreille pour entendre les messages de prévention et découvrir toutes les bonnes raisons de faire un contrôle de leur audition. Cette 17e édition propose un focus sur ces deux troubles méconnus.

Notre audition : un univers fragile

Dès la vie fœtale, notre audition permet d'accéder au monde sonore et à la relation vocale puis verbale avec autrui. Cette capacité repose sur notre système auditif. Ce dernier est composé de cellules fragiles, qui s'usent avec le temps ou qui peuvent notamment disparaître définitivement sous l'effet d'un impact sonore (traumatisme sonore auditif). Ces phénomènes impliquent des troubles de l'audition revêtant différentes formes : la presbyacousie, les acouphènes et l'hyperacousie...

Les acouphènes, c'est quoi ?

Les acouphènes correspondent à la perception d'une sensation auditive alors qu'aucune source ne lui correspond dans l'environnement. Les bruits entendus sont caractérisés le plus souvent par des sifflements ou bourdonnements : le vol des abeilles, le souffle d'un vent, le bruit de la soupape d'une cocotte-minute... Ces sensations ont longtemps été considérées comme des symptômes hallucinatoires et donc stigmatisées comme des pathologies psychiatriques. Ceux qui en sont atteints n'osent donc pas en parler à leur médecin ou leur entourage. Or les recherches dans le domaine de l'audition ont permis de préciser qu'il s'agit bien de pathologies ORL et témoignent d'une atteinte du système auditif.

Quelles causes ?

Elles peuvent survenir, entre-autre, suite à un traumatisme sonore aigu (tir, discothèque, MP3, impact d'une machine au travail...), une prise de médicaments ototoxiques, un choc émotionnel... Ces handicaps invisibles touchent toutes les tranches d'âge et sont de plus en plus fréquents chez les jeunes. 44% des personnes souffrant d'acouphènes présentent une hyperacousie associée, hypersensibilité aux bruits normalement supportés.

Des solutions existent

Même si on ne sait pas guérir ces troubles de l'audition, des solutions existent, en favorisant le processus d'acceptation : sophrologie, ostéopathie, TRT© (thérapie par le bruit), TCC (techniques cognitives et comportementales). L'association France Acouphènes apporte son soutien aux personnes en détresse, lors de permanences téléphoniques (0 820 222 213) ou physiques et de groupes de paroles. Seul le médecin ORL, par des examens approfondis, est en mesure de définir le type d'acouphènes et de préconiser les solutions à mettre en place. Lorsque les acouphènes sont associés à une perte des capacités auditives (le plus souvent le cas), il invitera à s'équiper d'aides auditives avec générateur de bruit ou non.

Une vraie détresse auditive... et psychologique !

Entendre des sifflements ou des bourdonnements en permanence dont la sensation s'amplifie dans le silence de la nuit est usant nerveusement et peut conduire à une grande détresse psychologique. Cela provoque un réflexe de focalisation sur la gêne qui finit par envahir tout l'espace sensoriel et psychique. Il devient alors, parfois, difficile de conserver une vie sociale et professionnelle de qualité. Les personnes acouphéniques et hyperacousiques peuvent s'enfermer dans une spirale négative d'anxiété, d'angoisse allant jusqu'à des symptômes de dépression et des comportements suicidaires.

Nos oreilles offrent une connexion fragile au monde ; conserver de bonnes capacités auditives permet de rester dans une dynamique sociale en évitant l'isolement. C'est ce message important qui sera véhiculé lors de cette 17e Journée Nationale de l'Audition, le 13 mars 2014. Des centaines d'actions de sensibilisation seront organisées dans toute la France.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 15-01-2014 par Marie :
Bj moi je porte 1 APPAREIL ? QUI ME BROUILLE a 80% MES ACCOUPHENES ? C EST GENIAL

Le 15-01-2014 par Philippe :
Bjr, quel est le nom de cet appareil de "brouillage" des accouphènes.Cdt.

Le 15-01-2014 par Mado :
Je suis appareiller depuis plusieurs années et j'ai aussi de l'accouphene a droite. Quel est la démarche pour diminuer le sifflement, car cela diminue mon audition.

Le 15-01-2014 par Lapeyre :
J'ai 61 ans et du jour au lendemain sans savoir pourquoi un matin c'était en 1997 je me suis réveillé avec ce fond sonore dans mon oreille gauche et cela sans savoir ce qui m'arriver j'encadrer a l'époque un centre de vacances et c'est en rentrant au travail et en discutant avec un collégue qui ma appris que cela pouvait étres des accouphénes car lui en souffrer et des deux oreilles ce n(est que maintenant en lisant l'article que ce soucie pouvait provenir de notre travail et leur et l'autre a savoir que nous avons travailler a EDF a la production hydraulique et que l'on était confronté a un fort dosage de bruit au dela de 80db surtout dans les phase de démarrage et d'arrêt des groupes de production et ce malgrés les protections auditives

Le 15-01-2014 par La daiblesse :
Hello oui s'il te plait quel est ton appareil ?? tu vas sauver des vies Merci

Le 15-01-2014 par isa :
Bjr si ce n est pas un générateur de bruit avec un accompagnement par un orl traitant ce problème et d autre intervenant comme sophrologie etou psycologue alors sa ne fera qu'écarter un pblm mal ou non guerris ...
Cdt.

Le 16-01-2014 par Castarede Catherine :
bonjour j'ai des sifflements continuel surtout a l'oreille gauche j'ai passez 1 test auditif qui c'est révélé négatif et on ma répondu que cela pouvait provenir de mes dents ayant des petits soucis de dentitions , est-ce-possible merci de votre réponse !

Le 16-01-2014 par Zaïda :
ha ces accouphènes, pour commencer, excuses les quelques maladresses de la langue française.d'après ma mémoire, je les ai eu très jeune. Je suis née sourde ( n'entend rien du tout)je suis très bien comme ça. mais possédant les nerfs auditifs. appareillée depuis à l'âge de six ans. avoir des acouphènes ( j'en ai de toutes sortes de sons) c'est comme parfois de la musique que j'invente comme ce Beethoven pour moi je les considère un signal dû au manque de la bonne forme et aussi chocs aux émotionnel ou psychique. embêtant et pénible car on ne sait pas vraiment si réel ou pas, une fois appareillée, mais sans les appareils, je sais bien que c'est dû au manque doxygénation au neurones, alors je fais libérer les toxines par des souffles lents... j'ai 48 ans. merci pour la lecture.

Le 16-01-2014 par aude B :
Bonjour,
je souffre d'otospongiose cochléaire et suis appareillée. Si les bourdonnements ont pu être canalisés par mes appareils, le sifflement (à gauche) correspond à un bruit "blanc" (mélange de fréquences) et n'a jamais pu à ce jour être enrayé... Beaucoup de fatigue, mais je positive en me disant qu'il y a toujours pire que soi dans la vie.

Le 16-01-2014 par craizyfrog :
Bonjour,je souffre depuis plusieurs années de quoi en tombé fou,mon orl m'a prescrit des médicament que je prend tout les jours,six cachet par jours et mes acouphènes ont pratiquement disparut,j'ai essayé d'arrêter les médicament et la ils reviennent donc je vais prendre à vie les cachets.pour ceux qui veulent savoir s'est quoi les bruit que l'ont entend voici un site ou les sons sont reproduit . http://www.france-acouphenes.org/site/index.php?option=com_content&task=view&id=194&Itemid=169

Le 16-01-2014 par nicole :
bonjour moi aussi je souffre depuis 1an j'ai l'oreille gauche qui me fait un sifflement et des moments ces désagréable on essaie de faire avec mais cela est dur en espérant avoir un traitement pour l'acouphène

Le 17-01-2014 par Sylvie :
Bonjour,
Moi j'ai eu une surdité brusque et totale en 2008 de l'oreille droite avec acouphène. Il est vrai que je me renferme et dès que je suis dans le bruit, il me faut au moins 2 jours pour me remettre car cela me fatigue énormément. Comme je peux devenir sourde du jour au lendemain, je dois préserver mon oreille gauche. J'ai du mal à trouver un emploi adapté à mon handicap et de plus les médicaments pour atténuer les acouphènes ne sont pas pris en charge et très onéreux pour mon budget. De ce fait, je prends sur moi et n'ose même pas faire répéter les gens que je ne comprends pas et du mal à suivre les conversations. D'après mon ORL et mon médecin traitant, il n'y a aucune solution à mon problème auditif qui me gâche la vie et surtout pour trouver du travail. Si vous avez des solutions, je les prend avec plaisir car en plus cet handicap est très mal reconnue par la MDPH et donc je n'ai aucune aide.
Bon courage à tous les sourds ou malentendants. Cordialement.

Le 17-01-2014 par Erianillopa :
Peut être une idée si les professionnels de la santé souhaitent un minimum sintéresser aux pollutions environnementales: en particulier la pollution par les champs électromagnétiques (antennes relais, DECT, wifi, téléphones mobiles etc.), et au brouillard invisible dont le mille feuilles est de plus en plus étagé (2G, 3G, 4G...). Nombre de personnes électrohypersensibles connaissent ces bourdonnements insupportables...

Le 18-01-2014 par boieldieu :
Bonjour,

Un problème à prendre sérieusement en considération et de manière urgente car le nombre de personnes touchées semble exploser.
Je souffre d'acouphènes permanent depuis plus de 4 ans suite à un trauma sonore et rien ne peut masquer , au contraire , le bruit les amplifie.
Je confirme qu'il s'agit d'un véritable handicap qui peut vraiment détruire une vie.
Le titre : "un handicap auditif à rendre fou..." n'est pas exagéré.
Cordialement,

Le 20-01-2014 par Douay-de Faultrier :
Invisibilité +Faible intérêt médical + méconnaissance du public + crainte d'en parler = pas de prise en compte du sujet.
Hyperacousique très sévère depuis 15 ans, je suis présidente de Handicaps Acoustiques 44 qui fête ses 10 ans en 2014 lors d1 manifestation le 12 avril à l'Hôtel de Région à Nantes. Objectif : reconnaissance des déficiences auditives acoustiques invalidantes (acouph, hyperacousie, Ménière) sur le plan législatif (grille d'évaluation MDPH, loi de 2005), médical, social, économique. Pathologies qui se conjuguent y compris avec surdité ; causes similaires ; MAIS doivent être différenciées : symptômes, conséquences et compensations ; Pas seulement détresse qui = psy et vu la symbolique de l'oreille malade, induit notre refus dentendre quelque chose, quelqu'un. Constat que pour lhyperacousie moyenne à sévère grande difficulté à trouver des solutions compensatoires. A terme, déficiences auditives = surdité et acoustique. Envoyer nous témoignages et solutions

Le 22-01-2014 par paulette arnaud :
surdité g maladie ménière
hypèracousie droite ,je dois choisir mes sorties pour ne pas déprimée,je suis bien dans le calme

Le 28-01-2014 par michelle :
Bjr le 16.01 crasyfrog a écrit qu'avec 6 cachets p/jour il n'avait plus d'acouphènes.SVP: le nom de ces cachets?

Le 26-05-2015 par manu91 :
Bonjour je souffre dacouphene et je voudrais savoir c'est qu'elle médicaments que prend crasyfrog??????SVP merci

Le 14-03-2016 par yvonne :
j' ai des acouphènes( siflements a gauche ,ça commence à droite),les cachets que cette personne prend sont t-il bien ?

Le 02-08-2017 par Eve50 :
Bonjour
J ai une Dehiscence du canal unilatéral à gauche..Perte d audition, vertige , acouphène, hyperacousie..
J aimerai également connaître le nom de ces médicaments qui pourraient me (nous) soulager
Merci

Le 25-09-2017 par Gastines :
Bonjour,
C'est quoi guérir des acouphènes : Ne plus jamais les entendre : très rare.
Ne plus y faire attention, c'est semble-t'il ce vers quoi il faut tendre.
Pourtant si des personnes ont été guéries n'entendent plus rien ou presque plus rien, même si elles ne doivent plus traîner sur ce site, pourraient-elles préciser ce qui les a guéries. Utile pour tous, non ?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr