PCH/APA, RV au ministère pour en finir avec la limite d'âge

Résumé : La pétition de SLA aide et soutien a porté ses fruits. Son président, Christian Coudre, sera reçu par les équipes de MA Carlotti. Il réclame la suppression de la limite d'âge (60 ans) pour bénéficier de la PCH. Verdict le 2 septembre 2013.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

52 070, c'est le nombre de signatures qu'a recueillies la pétition de Christian Coudre lancée sur le net au printemps 2013 (lire article en lien : « 60 ans : vieux ou handicapé, faut choisir ! »). Elle réclame la suppression du critère d'âge (60 ans) pour l'attribution de la PCH (Prestation de compensation du handicap).

60 ans : plus droit à la PCH !

En effet, actuellement, à quelques dérogations près, les personnes qui déclarent un handicap après 60 ans se retrouvent en situation critique sans pouvoir bénéficier, en raison de leur âge, de la PCH et donc des aides humaines, techniques, d'aménagement du domicile ou du véhicule qu'elle prévoit.... Et Christian d'expliquer : « La raison d'être de ma requête fait suite à un grand nombre de témoignages de personnes dont la maladie s'est déclarée après 60 ans et qui n'ont pas droit au bénéfice de la PCH. Passé cet âge, elles ne peuvent obtenir que l'APA (Allocation personnalisée d'autonomie), souvent limitée à la présence d'une aide-ménagère. » La loi qui permettrait de supprimer ce critère d'âge n'a toujours pas été mise en application.

Rendez-vous le 2 septembre au ministère

Son engagement farouche a payé puisque Christian Coudre sera reçu le lundi 2 septembre 2013 à 10h par Benoit Payant, conseiller de Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée aux personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion. Une première étape car Christian n'en démord pas, c'est à Dieu et non pas à ses saints qu'il souhaite s'adresser. Dans une lettre, il écrit : « Je lui exposerai le dossier dans son intégralité et lui signifierai l'importance de rencontrer madame Carlotti en personne et l'impact qu'aurait un accord sur sa campagne aux municipales. A cette occasion, je lui remettrai une copie des lettres de soutien que j'aurais reçues. » En effet, de nombreux Français ont apporté leur voix à cette contestation, témoignant de la précarité dans laquelle une telle situation les a plongés. Un dossier complet a déjà été remis à Michèle Delaunay, ministre chargée des personnes âgées et de l'autonomie.

Qui est Christian Coudre ?

Christian Coudre a 53 ans et assume la présidence de l'association SLA aide et soutien qu'il a fondée après avoir pris la mesure de la détresse et de l'isolement des centaines de personnes touchées par la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot. Cette pathologie rare est liée à une dégénérescence des neurones moteurs, et entraîne une perte de motricité progressive, jusqu'à la paralysie totale. Elle touche également les muscles respiratoires et ceux de la déglutition. Christian en est lui-même atteint depuis 2005 (lire son récit en détail : « Je ne bouge plus que mes yeux mais suis encore si vivant ! »). Depuis plus de quatre ans, ses fonctions vitales sont assurées par des machines et il ne bouge plus que ses yeux. Des logiciels spécifiques lui permettent d'écrire, de gérer ses sites web, ses associations et de communiquer avec son entourage.

Témoignez, il est encore temps !

Une vingtaine de témoins a pris la plume pour raconter ce quotidien commun à tous. Elisabeth Moreau est de ceux-là : « Papa a été diagnostiqué à l'âge de 69 ans. Mes parents ont dû, eux aussi, payer le monte-escaliers, absolument indispensable, entièrement à leurs frais. Et si tu n'as pas les moyens, tu fais comment ? ». Quant à Isabelle Leclecq, elle a perdu sa maman alors qu'elle avait 69 ans, après des années où il lui fut impossible, uniquement avec l'APA, de faire face aux dépenses liées à sa maladie. Des témoignages, il en faudrait bien davantage... C'est pourquoi Christian invite tous ceux qui sont concernés de près par cette question, et encore ceux plus ceux qui ne le sont pas, à apporter leur contribution en racontant leur histoire ou en témoignant de leur soutien. Ces prises de position seront jointes au dossier que Christian espère bientôt pouvoir rendre en mains-propres à madame Carlotti.

Avancée en âge : une préoccupation du gouvernement ?

L'avancée en âge des personnes handicapées semble être au cœur des préoccupations. En février 2013, un groupe dédié a en effet été installé par mesdames Carlotti et Delaunay (Lire article en lien : Personnes handicapées âgées : des réponses concrètes ! »). Il doit remettre son premier rapport mi-septembre. Y-aura-t-il une place pour cette question ? 

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 27-10-2015 par Chantal Dacquin :
Ça n'est pas la même chose d'être handicapée physique à cause d'une maladie qui nous met en invalidité très jeune et une personne âgée ayant mené une carrière normale et contraine de se faire aider ou d'aller en maison de retraite à un âge avancé!

Le 21-04-2016 par Murjas :
Il d agit d une DISCRIMINATION plus grave que toute celles sanctionnées par la LOI

Le 21-04-2016 par Murjas :
Comment expliquer la baisse cette année par rapport a l an dernier de 222€ de notre retraite d handicapé SI NON par la baisse des impots annoncé?

Le 21-04-2016 par Murjas :
Contrairement à ce que l on pourrait penser l AIDE HUMAINE des handicapés est destiné a leur offrir un accompagnement remunere pour aller au Théâtre ou au cinema plutôt que d assurer l entretien du domicile et du linge COMME PRÉVU PAR LA MISE AU POINT DE LA DILA DATÉE DU 7 janvier 2014 que je tiens a disposition

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches