CGI propose 120 postes en CDI, postulez

Passer le bac avec un handicap : quels dispositifs ?

Résumé : Plus de 40 000 élèves en situation de handicap s'apprêtent à passer le bac, 25% de plus qu'en 2016. Quels sont les dispositifs et aménagements prévus pour faciliter leur examen ? Et quelques chiffres insolites...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Jeudi 15 juin 2017, jour J pour le bac (jusqu'au 22). Sur les 718 890 candidats de terminale prêts à plancher, 40 967 sont en situation de handicap, soit 8 258 de plus qu'en 2016 (+ 25%). À l'instar de Rayan, 17 ans, tétraplégique, qui s'apprête à passer son bac « dans un fauteuil » (article en lien ci-dessous), ils peuvent bénéficier d'aménagements d'épreuves de plusieurs ordres, parmi lesquels : un temps d'épreuves majoré, une répartition des épreuves sur la session normale et la session de remplacement, une possibilité de dispense pour les épreuves obligatoires de langue vivante à l'oral, une assistance humaine ou l'utilisation d'outils informatiques adaptés, pour les candidats malvoyants, une transcription des sujets en braille ou en gros caractères avec fort contraste…

Des oraux en visioconférence

Certains candidats peuvent également, depuis 2014, passer à distance leurs épreuves orales obligatoires grâce à des visioconférences ou webconférences (article en lien ci-dessous). Ce dispositif s'adresse à des profils très spécifiques : géographiquement éloignés des centres d'examen, handicapés, hospitalisés, incarcérés et dans l'impossibilité de se déplacer jusqu'au centre d'examen. Ces candidats sont avertis par le recteur de leur académie, qui doit s'assurer de la qualité, de la sécurité et de la confidentialité des échanges entre le candidat et l'examinateur. Un surveillant est présent auprès du candidat pour contrôler le bon déroulement de l'épreuve. Par ailleurs, des réunions de jurys peuvent également se tenir en visioconférence ou webconférence.

Des centres d'examen adaptés

Par ailleurs, les candidats concernés peuvent demander la conservation, durant cinq ans, des notes de leur choix obtenues à l'examen (quelle que soit leur valeur). Les autorités académiques ont également la possibilité d'ouvrir des centres d'examen adaptés si certains élèves, accueillis dans des établissements hospitaliers pour des séjours de longue durée ou recevant des soins en liaison avec ces établissements, ne peuvent aller composer dans des centres ouverts dans les établissements scolaires.

Comment bénéficier de ces mesures ?

Pour bénéficier de ces mesures, les candidats doivent adresser une demande à l'un des médecins désignés à cet effet par la Commission départementale des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Le médecin rend alors un avis sur lequel s'appuie le rectorat pour décider des aménagements ou des adaptations d'épreuves. L'avis du médecin ne préjuge pas de la décision du recteur.
Enfin, la langue des signes française fait désormais partie des épreuves de langues, en option facultative uniquement.

Le bac en chiffres

  • 718 890 candidats en terminale
  • 40 967 en situation de handicap
  • 20 322 candidats individuels, soit 2,82 % de l'effectif global
  • 13 ans pour le plus jeune
  • 74 ans pour le plus âgé
  • 4 411 centres d'examen
  • 91 pays étrangers organisateurs
  • 2 900 sujets élaborés
  • Environ 4 millions de copies à corriger
  • 170 000 correcteurs et examinateurs
  • 5 € pour chaque correction de copie et 9,60 € par heure pour une interrogation orale
  • 80 € : coût de la session par candidat présent

© Drivepix/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 15-06-2017 par Gono Aurélie :
À signaler : un dossier de l'INS HEA recense l'ensemble des textes officiels régissant les aménagements des examens dont peuvent bénéficier les candidats en situation de handicap.
http://inshea.fr/sites/default/files/Dossier%20amenagements%20examens%202017.pdf

Le 15-06-2017 par Sylvain Dolphens :
Je sais que cela risque de ne pas être directement en rapport avec le sujet mais je tiens à dire que lorsque j'ai passé le brevet des collèges en 1995 j'avais été interviewé par la presse locale car j'étais l'un des premiers à passer un examen avec une machine à écrire à l'époque. Cela m'avait alors surpris. Je croyais ne pas être un phénomène.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches