Cinéma : "Blind sex", désir et handicap face caméra

Résumé : À l'occasion du Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand, le film "Blind sex" est projeté le 10 février 2017. L'histoire de Louise, 20 ans, aveugle, brimée dans sa sexualité par son handicap.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Nouveau sur handicap.fr en 2017. Chaque mois, votre media en ligne vous propose un vaste dossier thématique. En février, mois de la Saint Valentin, c'est l'amour et la vie affective et sexuelle qui sont à l'honneur.


« À la fin des vacances d'été, Louise, aveugle de naissance, étouffe entre sa mère et sa sœur. À 20 ans, elle voudrait baiser comme tous les jeunes de son âge. Après s'être perdue en forêt, une rencontre inopinée avec une fille dans un camp naturiste va éveiller, chez elle, un désir insoupçonné » La découverte de son corps, de ses sens... Cette expérience l'encouragera à s'émanciper. Le synopsis de Blind sex, premier court-métrage réalisé par Sarah Santamaria-Mertens, interpelle par son originalité. Il faut dire que la sexualité des personnes handicapées ne figure pas au rang des sujets les plus abordés par le cinéma. Pourtant, à Clermont-Ferrand, ce film de 31 minutes sera en compétition au 39e Festival international du court-métrage 2017.


Ciné-rencontre le 10 février

Blind sex est mis à l'honneur et sélectionné cette année pour la rencontre Talents courts, événement ouvert au public le 10 février 2017, proposé durant le festival par le CNC (Centre national du cinéma et de l'image animée) et l'ADAMI (Société civile pour l'administration des droits des artistes et musiciens interprètes). Après la projection du film, sera proposée la lecture du scénario par des comédiens puis un retour d'expérience en présence des collaborateurs du film : réalisatrice, techniciens, producteurs (de La mer à boire productions)...


© La mer à boire productions

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 11-02-2017 par Annie Versaire :
On voit un certain nombre d'handicapés dans des centres naturistes.
Pourquoi? Parce qu'ici, on regarde les personnes, pas le physique, le regard ne juge pas, il est franc et sain.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches