Augmentation de l'AAH : vigilance sur les annonces !

Résumé : Augmentation promise de l'AAH : que doit-on attendre des annonces du gouvernement ? Et la pension d'invalidité, la désindexation des revenus du conjoint ? Véronique Bustreel, conseillère Ressources APF, fait le point et appelle à la vigilance.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Handicap.fr : Le gouvernement a promis une revalorisation de l'AAH dès 2018. En savez-vous plus ?
Véronique Bustreel : Nous avons, à ce jour, une vision très limitée car il nous faudra attendre le projet de loi de finances, entre la mi et la fin septembre, pour en savoir plus.

H.fr : Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat en charge du handicap, annonçait, le 19 juin 2017 (article en lien ci-dessous), une augmentation "massive" et "concrète". Les 100 euros promis par le candidat Macron ?
VB : 100 euros pour l'AAH à taux plein, c'est en effet sa promesse de campagne. Maintenant, on évoque une AAH à 900 euros, soit 90 euros. Le gouvernement dit aujourd'hui qu'il y "travaille". Selon quelles modalités, nous ne le savons pas.

H.fr : Les annonces semblaient pourtant sans ambiguïté...
VB : Je ne suis pas aussi sereine que vous : pas engagement sur le calendrier ni le montant dès maintenant. Le gouvernement multiplie les déclarations mais reste dans le flou, avec le risque de susciter de grands espoirs qui pourraient bien leurrer de nombreuses personnes handicapées. Nous devons rester vigilants. On dénombre un million d'allocataires de l'AAH, ce qui signifie, au bas mot, une enveloppe supplémentaire de 100 millions d'euros. Dans la conjoncture actuelle ? Les machines doivent tourner à plein régime à Bercy. Le principal verrou, c'est en effet le ministère des Finances ; c'est lui qui a les clés. Nous attendons un engagement majeur...

H.fr : Et pour l'AAH différentielle ?
VB : Comme le différentiel est mécanique, les montants seront réévalués au prorata.

H.fr : Votre inquiétude, c'est aussi l'impact de cette revalorisation sur ce qu'on appelle les "droits connexes".
VB : En effet, autour, notamment, du logement, de la santé et d'autres types de droits qui sont soumis à des plafonds de ressources. L'augmentation massive de l'AAH pourrait écraser d'autres droits, par exemple l'Aide à la complémentaire santé qu'on ne touche qu'en-deçà d'un certain plafond de revenus (article en lien ci-dessous) ou l'aide alimentaire. En d'autres termes, les bénéficiaires d'une AAH à 900 euros pourraient perdre le bénéfice de certaines prestations si les plafonds ne sont pas réévalués. C'est à dire perdre d'un côté ce qu'on a gagné de l'autre !

H.fr : Rien ne filtre du côté du ministère ?
VB : Rien du tout. Avec les gouvernements précédents, même si nous n'étions pas toujours d'accord, il y avait une certaine transparence. En ce moment, c'est plutôt l'omerta, ce qui ne fait que décupler notre inquiétude.

H.fr : En admettant que cette augmentation soit en effet "massive", vous revendiquez d'aller plus loin encore...
VB : En effet, 900 euros c'est un progrès mais la situation de pauvreté des personnes handicapées reste inacceptable. Nous visons, au minimum, la sortie du seuil de pauvreté qui, en France, est à 1 008 euros.

H.fr : Mais avec l'un des deux compléments de l'AAH, la majoration pour la vie autonome (104,77 euros par mois en 2017) ou le complément de ressources (179,31 euros), on atteindrait ce montant.
VB : Oui, sauf que, d'une part, tout le monde ne touche pas l'un de ces deux compléments -cela ne concerne que 200 000 personnes sur le million de bénéficiaires de l'AAH-, d'autre part, faut-il le rappeler, ces compléments sont fléchés et visent à favoriser la vie autonome dans un logement indépendant pour des personnes qui sont dans l'incapacité de travailler. A cet égard, nous avons été choqués par les propos de Sophie Cluzel lors de son audition à la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, laissant presque entendre que la "prise en compte circonstanciée" actuelle serait satisfaisante (complément d'AAH et prise en compte des revenus du conjoint).

H.fr : La pension d'invalidité n'est jamais évoquée. Sera-t-elle réévaluée ?
VB : Ce n'est apparemment pas à l'ordre du jour. Elle dépend de la Sécurité sociale et ses modalités d'attribution sont très différentes. Elle a bénéficié d'une légère indexation au cours des dernières années mais qui reste vraiment marginale.

H.fr : Certaines personnes percevant une pension d'invalidité sont pourtant, elles aussi, en dessous du seuil de pauvreté...
VB : Il y a environ un million de personnes bénéficiaires de la PI. Son calcul est complexe (il dépend du taux d'invalidité, de la durée d'affiliation à la Sécurité sociale et des salaires moyens perçus) et ses montants variés. En France, un peu moins de 70 000 personnes perçoivent l'allocation supplémentaire d'invalidité qui s'adresse à celles ayant des petites pensions. Il nous faut, en effet, agir davantage pour elles. Ainsi, lors des négociations autour de la prime d'activité, nous avons réussi à obtenir un arbitrage favorable pour ses bénéficiaires qui travaillent (environ 200 000 personnes).

H.fr : Une demande récurrente et insistante, c'est également la désindexation des revenus du conjoint pour les bénéficiaires de l'AAH. En d'autres termes qu'ils puissent disposer de moyens propres sans dépendre de leur conjoint. Y-a-t-il un quelconque espoir de ce côté ?
VB : C'est une priorité de l'APF depuis des années. Nous militons en effet pour l'émancipation des personnes, pour un "revenu" individuel qui ne soit pas assujetti aux revenus du conjoint. En gros, dès lors que les revenus du conjoint sont supérieurs à 2 000 euros, vous ne percevez plus un centime d'AAH. Ce n'est pourtant pas le Pérou ! Nous demandons la revalorisation de ce plafond. Mais il faut surtout mettre fin à ces situations de dépendance au sein du couple qui sont inacceptables, obligeant à la solitude ou à la pauvreté, au mensonge, à la séparation ou à la précarité.

H.fr : Cela arrive souvent ?
VB : Nous accompagnons un grand nombre de personnes qui se retrouvent avec des trop perçus car ils ne sont pas forcément au courant de cette situation ; ils nous disent : "Bah, nous ne sommes pourtant pas mariés !". Cela nourrit aussi un système malsain où certains couples doivent vivre séparés, conserver un logement chacun, avec tous les frais que cela engendre, ou se cacher.

H.fr : Le revenu individuel, est-ce un projet utopique ?
VB : Pas utopique mais forcément coûteux. Le revenu individuel, c'est la route que nous devons tracer. Ce n'est pas une autoroute, on ne va pas y arriver direct, nous le savons, mais on ne peut pas accepter qu'une personne handicapée soit dépendante d'un tiers. Avec des conséquences parfois épouvantables, des situations de contraintes et de violence familiales rendant la personne handicapée plus vulnérable.

H.fr : L'APF s'est rendue en juillet à New-York pour témoigner devant l'ONU. Quels étaient les enjeux ?
VB : C'était un évènement important dédié au développement durable auquel nous avons participé aux côtés d'autres organisations, et notamment du Forum européen des personnes handicapées. Une partie du débat était consacrée aux personnes handicapées avec l'objectif de les sortir de la pauvreté. Les Etats se sont fixé une feuille de route pour les 15 prochaines années. La France doit être au rendez-vous de cet agenda 2030. Cela peut paraître loin mais ce combat pour zéro personne handicapée sous le seuil de pauvreté vaut la peine d'être mené.

© vege/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 11-08-2017 par Lilouw :
Merci Mme Véronique Bustreel de votre franchise encore trop d'espoir donné aux plus démunis a qui on a juste promit pr avoir les votes
Merci la France on est tjrs les parias faut pas rêver et la coupes budgétaires des communes sera impactée directement sur le et les projets pr les handicapés

Le 11-08-2017 par Catherine :
Continuez ce combat pour nous tous handicapés, pour avoir la tête haute
Merci

Le 11-08-2017 par Lence :
En marche vers l'escroquerie !

Ils hésitent beaucoup moins lorsqu'il s'agit de supprimer l'ISF sur les 374.000 foyers les plus aisés...




Le 13-08-2017 par melusine :
l augmentation serait un bien
mais ce qui serait vraiment important c est la desindexation des revenus du conjoint car quand in est handicape on ne peut pas se mettre en couple pour ne pas perdre l aah et ca c est inadmissible
l aah est donnee pour compenser un handicap avoir un conjoint ne fait pas disparaitre l handicap
c est profondement injuste que les couples sans handicap puissent avoir deux salaires et que les handicapes doivent vivre sur le salaire du conjoint parce qu ils perdent leur droit

Le 13-08-2017 par el yagoubi :
Augmenter ou baisser n'améliore en rien les conditions infrahumaines des centaines de milliers de personnes mises sous tutelle et curatelle. Les prédateurs/ices orgnaisé-e-s dans des associations tutélaires agissent sur les allocations AAH des "protégé-e-s" sans contrôle. Comment peut-on imaginer cette prédation dans un Etat qui se dit de droit ? Comment ces "protégé-e-s pourront survivre avec entre 40 et 60 euros par semaine ? Voilà des petites questions significatives qui dérange ?

Le 16-08-2017 par Laurent Bocher :
On nous a encore menti : 100 € d'augmentation, ça ne fera même pas 90 ! En outre, des mois et des mois d'attente... Quant au complément de ressource, jamais réévalué depuis sa création... sous le gouvernement Chirac ! Je sais pour qui je ne voterai pas aux prochaines présidentielles...

Le 16-08-2017 par ff1kdp :
Une fois de plus, avec ce nouveau gouvernement, les invalides vont encore demeurer sous le seuil de pauvreté ! Quelle indécence !

Le 16-08-2017 par Laurent Bocher :
On nous a encore menti : 100 € d'augmentation, ça ne fera même pas 90 ! En outre, des mois et des mois d'attente... Quant au complément de ressource, jamais réévalué depuis sa création... sous le gouvernement Chirac ! Je sais pour qui je ne voterai pas aux prochaines présidentielles...

Le 17-08-2017 par PIETTE :
Que faire avec cent euros, puisque qu'on baisse les APL de cinq euros où est le bénéfice ???? Rien, reprendre une activité en brasserie ou reprendre un fond de commerce, impossible, c'est des mûrs plus haut que BERCY qui nous empêche d'avancer. Je suis invalide à 80%, j'ai la chance encore de marcher, je suis du milieu de l'hôtellerie et restauration que faire pour avancer, ce qui permettrait d'embaucher. Même des personnes handicapées. Presque rien est fait pour nous aider à être un plus autonome Que faire même créer pour certains en fauteuils reprendre une activité,plus de place en CAT en NORMANDIE, il y en a encore, plus en ESAT. dOIS6JE ATTENDRE LA FIN SANS RIEN FAIRE ??????

Le 17-08-2017 par PIETTE :
Oui, je comprends risque de mettre un frein pour l'AAH au smic et ceux qu'ils ne peuvent plus travailler, les entreprises qui nous tournent le dos, le smic en AHH oui pour tout le monde, avoir une vie de famille avec les revenus de son conjoint sans avoir le bout d la carotte une seul revenu suffit, on a tous des frais médicaux à payer, oui, je marche, j'ai beaucoup de frais médicaux, certains médicaments ne sont plus rembourser, j'ai de l'Ostéoporose Génétique très sévère, même avec l'aide de la sécurité sociale pour une prise en charge à 100%, je dois encore payer mes médicaments, j'ai eu la CMU, on me l'a refuser pour deux euros quarante six centimes. C'est pour quand les appareils auditives gratuites au bout de cinq ans ou pas.

Le 18-08-2017 par Infaillible lucia :
Bonjour j aurai savoir quel sont mes droits en effet je vien d avoir 62 en je travail a temps partiel et je sui reconnue handicapée a 80% j ai un salaire de 650er la aah était de 576er les apls135 er et 40 er de prime d activité depuis le mois de juillet la caf m a suspendue la AAH et m a demandée de déposer une demande auprès de la Carsat malgres mon désaccord j ai due faire la demande à la carsat j ai remis la fiche de dépôt a la caf et depuis un mois mon dossier toujours pas traité or j aimerai savoir si on peu me renseigner combien je toucherai environ étant donné que je continue à travailler a temps partiel 20 hr par semaine avec mes remerciements me INFALLIBILE

Le 19-08-2017 par Jolion50 :
Bonjour,
Il n'est pas normal que L'APF ne publie pas tous les commentaires des personnes en situation de handicap alors que c'est important de faire connaitre à ce gouvernement leur mécontentement des fausses promesses du Candidat MACRON.
Il est temps que nos Associations se rendent à l'évidence que ce gouvernement va détruire la France.

Le 20-08-2017 par Chantou42 :
Le contribuable payé pour pour des sénateurs qui ne servent a rien Napoléon est mort! Payer des cuisiniers , des retraités aux présidents après 5ans de travail alors que pour nous c'est 42 ans plus des retraités pour toutes les autres fonctions mais la liste est longue et ces gens viennes nous faire la morale,et nous devons pleurer juste pour que notre AAH ne soit pas soumise aux revenus de nos maris honte a ces gens qui vivent avec nos impôts et les dépenses d'abord pour eux et n'oublie pas dans abuser.merci mon regret ne pas pouvoir leur dire en face toutes ces vérités.

Le 22-08-2017 par dfco71 :
voila , je vis chez ma mere je touche l aah , de 806e, et la l annee derniere on ma enleve 200e e cette annee la meme 200e il me reste 609 e, pas de credit j esperes vive chez mza mere pour epargne rje peu x pas ?? PURée si vous avez un plan

Le 23-08-2017 par Mimi kitty :
Bonjour.
Lorsque nous cherchons du travail, on nous dit dsl que notre handicap n'est pas compatible au poste que vous cherchez, pareil pour la vie privée, je suis en couple (et pacsée) j'ai vu mon alloc baissée depuis que mr travaille donc notre vie de couple est touchée (peut pas partir en vacances, pas d'activités, j'ai même du mal a payer mes medicaments ni vetements ou quoi que ce soit... ). on envisage même la separation.
Je suis une personne handixapée depuis la naissance là où je veux aller ou ce que je veux faire on me pointe du doigts on a l'etiquette de collé sur le front mais je n'ai pas voulu être handicapé. J'ai honte d'etre francaise où soit disant le pays des droits de l.Homme on est pas respecté. On a pas le droit de vivre. Ahhh oui c'est vrai il faut de l'argent pour les riches. Que ce soit de droite ou de gauche ou centre et que sais-je les handicapés ou comle les migrants on fait tache on coute cher a la société.
Je pense qu.un jour la AAH ca plus exister.

Le 24-08-2017 par Jolion50 :
Il faut que toutes les personnes en situation d'handicap saissent le gouvernement en leur écrivant comme moi je l'ai fait.
Ou sont nos Associations? il ne font plus rien pour nous.

Le 25-08-2017 par isa :
sa serai mieux que sa soit plus compter sur les revenus des conjoints je trouve cela lamentable que les personne en situation handicape soit etre contrains de vivre avec le salaire de son conjoints j ai fais une pétition sur cela sur oignon .com

Le 26-08-2017 par mouk :
A toutes les personnes en situation de handicap, nous devons agir très vite en envoyant une pétition à ce gouvernement pour lui dire qu'il n'est pas normal que nous, les handicapés devont payer la TVA sur les fastures telle que le loyer,les charges, etc.. Leur dire aussi qu'il faut suprimer la participation forfaitaire pour la sécurité sociale qui est une vraie injustice pour nous. Je dois survivre avec une A.A.H de 800€/mois et ce depuis des années.Je n'arrive plus à payer mes factures et la banque en profite pour me taxer en amendes et autre commissions d'interventions.Nous devons à tous prix faire cette pétition tous ensemble,merci!!

Le 28-08-2017 par Jolion50 :
Bonjour,
Nous les personnes en situation de handicap il faut agir très vite en saisissant ce gouvernement pour obtenir une vraie réforme sur la situation désastreuse à l'encontre des personnes handicapées qu'ils soient jeunes ou retraités.
Il faut absolument une grande réforme de la Justice avec un vrai changement du Conseil Supérieur de la Magistrature et de la Cour de Cassation qu'ils ne soient plus attribués aux Magistrats, mais à des personnes neutres comme à des Juristes et des Associations pour une durée d'un an, de même supprimer les Conseils Supérieurs chez les Notaires, Avocats et Huissiers.
Depuis 1998 les Politiciens, Magistrats, Notaires et autres n'ont plus aucun respect pour les personnes en situation du handicap.
Aujourd'hui il faut exiger des personnes handicapées au sein de ce gouvernement y compris au Sénat et à l'Assemblée, de même dans toutes les administrations, également mettre en place des handicapés comme contrôleurs au sein des Préfectures.
Cordialement,

Le 28-08-2017 par Romuald :
Bonsoir pour les 900€ ou 910€ le gouvernement nous mé sur le coté mé acorde un prêt de 420 million euro a l'iraque et les 5 € apl sont ou a la guerre qu'elle onte dire qui a la fain dans le monde surtou l'afrique désolé et merçie

Le 30-08-2017 par Pascal :
Il n y a qu' un seul candidat qui prévoit de desindexee AAH du conjoint et le monter au niveau du smic,c est Melenchon

Le 30-08-2017 par LOLO :
Moi je n'ai pas voté car on vote pour leur donner le droit de nous mettre dans la pauvreté.l'état a 8 milliard de déficite il on qu'a prendre sur les patrons qui on fait travailler des gens au noir. Une taxe pour eux serait pas de trop et que des handicapé controles toutes ces administration s qui triche.Pour moi il faut que les personnes handicapé porte plainte contre l'état CORDIALEMENT

Le 31-08-2017 par lea :
La loi sur les 20 ans d'AAH n'est pas appliquée étant en fauteuil avec un taux de 80 %.
Serait-il possible d'être informée du renouvellement ?

Le 03-09-2017 par RobindelaPlage :
Beaucoup d'injustices par rapport au handicap. Revalorisation de l'AAH, mais pas de la Pension d'Invalidité. Ceux qui ont travaillé avant d'être handicapés (et qui perçoivent donc la Pension d'Invalidité), sont "lésés" par rapport à ceux qui n'ont pas travaillé. Ensuite, il y a une indexation sur les revenus du conjoint. En fait, les handicapés, dont beaucoup ne peuvent pas travailler, perçoivent une AAH, comme une compensation. Si leur conjoint travaille, ils perdent cette compensation, sans pour cela pouvoir travailler.
Quant à porter plainte contre l'état, n'importe quoi. Combien de pays donnent une allocation assez décente à leurs handicapés ? Allez à Cuba, et vous verrez.

Le 07-09-2017 par Lorin Philippe :
Bonjour,sur le Net il a été notifié que Monsieur Macron a dépensé 26000€ en
Maquillage et ce en trois mois seulement,d,ou sort il cet argent?Alors que nous les handicapés on attend la revalorisation des 100€ supplémentaires aux 810€ que nous percevons.C,est vraiment scandaleux de depenser autant pendant que nous tirons sur les deux bouts pour y arriver.
Je suis outré de la part de Monsieur Macron.

Le 10-09-2017 par ff1kdp :
Le Canard Enchaîné a en effet annoncé mercredi dernier qu'Emmanuel Macron avait dépensé 26000 € en frais de maquillage... ça représente 260 personnes handicapées qu'il aurait pu, comme il l'avait promis, augmenter de 100 € en plus de leur 810 € d'AAH actuels...

Le 14-09-2017 par Angeldogo :
Je suis tombée amoureuse et j'ai perdu mes droits... Mon conjoint touche 1800€ net et ne peux pas subvenir à nos besoins !! aujourd'hui par faute de moyen notre couple est détruit.Je vais devoir partir car il ne me touche plus depuis plus d'1an !! Merci l'état !! Mariage pour tous sauf pour les handicapés !!!

Le 18-09-2017 par Nico :
Bonjour, a priori malheureusement de ce que j'ai pu apprendre auprès d'une personne au secrétariat d'Etat chargé des personnes handicapées qu'en 2018 l'AAH sera augmentée une fois de moitié, puis en 2019 une seconde fois pour arriver a 900€. Soit 90€ en deux ans! Et beaucoup ont espérer 2018 pour avoir 100 euros de plus... Que penser ?

Le 06-10-2017 par ninil :
luttons lmassivement a la desandexation du revenue du conjoint malate retraite' handicapee' aah a 1200 euros et chuq'un ces droits propre.

Le 15-10-2017 par Laure :
Comment changer de lit ou faire une sortie avec 810€ pour vivre, aucune amélioration du cautidien impossible de faire un crédit,il y a des choses urgente pour vivre désarmant etqui ce préoccupe isolé avec des difficultés nombreuses MERCI

Le 02-11-2017 par Linda :
Je percois aah a 810 euro jai un enfant a charge je paye une mutuelle je percois rien pour ma fille car voila que la caf ne traite pas le dossier dasf de ma fille voila 19 mois car le papa ne verse pas la pension jai fait apel du jugements et ma fille aine et partie vivre chez son pere en aout la caf ma dit que javez trop percu et il me fon une retenu sur mon aah de 126 il me reste les yeux pour pleure il ne faut pas etre malade on na pas de prime de noel cet année je ne pourez fête noel a ma fille de 11an et au rsa il on droit a tout et fraude et il on plein daide ces scandaleux

Le 07-12-2017 par rafe :
c'est honteux même si tu veux un peu bosser à mi temps tu risques de tout perdre, ils n'encouragent pas les gens à reprendre une activité professionnelle, et quand on est seul, et qu'il faut payer une mutuelle croyez moi que 810 euros ce n'est pas bcp, quand on a un enfant en bas age, lui donner une nourriture décente quand on l'a le week end, lui faire plaisir c'est dur de dire que papa à des petits moyens car à 7 ans on ne comprend pas forcément les choses, ce gouvernement va vraiment nous faire du mal, je dis dehors macron, tu n'aimes pas les pauvres et ne parlons pas de handicapés.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr