Un ado aveugle exclu d'un restaurant à cause de son chien

Résumé : A Quimper, le chien guide d'un ado aveugle s'est vu refuser l'entrée d'un restaurant de sushis, au motif que ce dernier servait du poisson frais. Son père a déposé plainte auprès du procureur de la République, en s'appuyant sur la loi.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Un jeune homme aveugle de 16 ans n'a pas pu dîner le 19 décembre 2015 dans un restaurant de Quimper au motif qu'il était accompagné de son chien guide et que l'établissement servait du poisson frais, a-t-on appris auprès de son père qui a déposé plainte auprès du procureur de la République.  « Ce refus n'émane pas d'un employé, mais du gérant du restaurant en personne », a dénoncé Franck Texier, le père de l'adolescent, dans un courriel alertant les médias.

Le gérant campe sur sa position

Son fils, aveugle depuis l'âge de 4 ans, s'est rendu avec son chien dans ce restaurant de sushis situé dans une galerie commerçante. Il était également accompagné d'une éducatrice et d'autres personnes déficientes visuelles dans le cadre d'un regroupement visant à les rendre plus autonomes. L'éducatrice a expliqué au gérant qu'il ne pouvait légalement refuser l'accès au restaurant au chien guide. Mais, « l'homme est resté sur sa position », a indiqué à l'AFP M. Texier. « Ce qui est choquant, c'est que demain il va refaire la même chose », a-t-il ajouté.

Ce que dit la loi…

Contacté par l'AFP, un employé du restaurant a indiqué que l'établissement avait proposé de laisser le chien à l'extérieur. « On a essayé de trouver une solution, mais le client n'a pas voulu», a-t-il expliqué. L'article 88 de la loi n°87-588 du 30 juillet 1987 stipule que « l'accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi qu'à ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative est autorisé aux chiens guides d'aveugle ou d'assistance accompagnant les personnes titulaires de la carte d'invalidité prévue à l'article L. 241-3 du code de l'action sociale et des familles».

© Photos d'illustration générale : Emmanuelle Dal'Secco + yuliaholovchehko/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 21-12-2015 par Krys :
C'est purement scandaleux !!! Le gerant ne sait-il pas qu'elle valeur a (de part la longue éducation spécifique donnée à ce type de chien sans compter l'immense attachement que le maître porte à son compagnon de vie), il est impensable de laisser un tel annimal dehors au risque qu'il soit enlevé pour revente ou pire finir torturé en laboratoire expérimental. Même une préoccupation d'hygiène ne peux justifier ce qui ressemble plus a de la discrimination !

Le 22-12-2015 par chantal :
C'est scandaleux et j'espère de tout coeur que ce gérant sera poursuivi et que justice sera rendue à ce jeune homme et à son chien.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr