Accueil en crèches : un bonus "handicap" pour les villes

Résumé : Les communes seront récompensées financièrement pour créer des places en crèche pour les enfants pauvres ou handicapés a annoncé le 23 juin 2018 la ministre de la Santé.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les communes qui créeront des places en crèche pour les enfants issus de familles pauvres ou en situation de handicap se verront encouragées financièrement, a annoncé le 23 juin 2018 la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, lors de l'Assemblée générale de l'Union nationale des associations familiales (UNAF) à Rennes.

Un bonus systématique

"Nous apporterons un financement supplémentaire aux communes qui créeront des places accueillant des enfants issus des familles pauvres et/ou en situation de handicap. Cet objectif est très important, parce que la mixité sociale et l'accueil des différences se construisent dès l'enfance. Il est de notre devoir de nous assurer que tous les enfants peuvent être accueillis en crèche", a déclaré Mme Buzyn. La ministre a précisé qu'"un nouveau mécanisme de financement des places en crèche, adossé au niveau de richesse de la commune et de ses habitants sera donc instauré et mis en place progressivement. Il s'accompagnera d'un bonus systématique de 1 000 euros, attribué au financement des places de crèche dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville".


Les mesures annoncées par la ministre feront partie de la convention d'objectifs et de gestion (COG) qui doit être signée en juillet entre l'État et la Caisse nationale d'allocations familiales, pour la période 2018-2022.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2018) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 25-06-2018 par Soizic :
Pourquoi mélanger handicap et pauvreté je ne comprends pas

Le 27-06-2018 par Koko :
Agnès buzyn a t'elle des enfants, je n'ai pas consulté wikipedia... Peut importe...que ce soit les vaccins ou cette nouvelle ineptie.
Je ne trouve pas les mots! Question: se fout elle de nous? Est-elle manipulée ? Veut-elle se faire mousser? Dans le pire des cas , veut-elle rester fans les annales! On pourrait continuer une liste impressionnante de questions! Je suis sidérée par tant d'ignorance! Je suis très inquiète pour l'avenir de nos enfants ! Il est tant de se réveiller ! Merde!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr