Handicap : 16 personnalités en appellent aux candidats

Résumé : "Que faites-vous pour le handicap ?" 16 personnalités touchées par le handicap ou celui de leur enfant, rassemblées autour de Philippe Croizon, interpellent le 13 mars 2017 les candidats à la présidentielle. Ils pointent 5 enjeux majeurs.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Grand Corps Malade, Dominique Farrugia, Eglantine Eméyé, Josef Schovanec, Marie-Amélie Le Fur, Michaël Jérémiasz, Didier Roche (liste complète en fin d'article)... Seize personnalités touchées par un handicap ou celui de leur enfant interpellent les candidats à la présidentielle dans une lettre ouverte. "On doit cette initiative à Philippe Croizon qui interroge : "Quelle place pour les personnes en situation de handicap dans leur programme ? "

Absent de la campagne

18 % des Français affectés par un handicap (invisible, moteur, psychique, mental, sensoriel…), soit 12 millions de personnes. Autour d'eux, des proches, des aidants, sans compter les centaines de milliers de professionnels du secteur. C'est donc, au total, près de 50 % de la population française qui est concernée par ce vaste enjeu sociétal. 50 % ? Quel candidat pourrait se passer d'une telle puissance électorale ? Et, pourtant, le constat est le suivant : à moins de deux mois du premier tour des élections présidentielles de 2017, rares sont ceux qui se sont exprimés publiquement sur cette question. Cette dynamique résolument apolitique souhaite mettre en lumière les obstacles incessants auxquels sont confrontées les personnes en situation de handicap et suggérer, dans différents domaines, des solutions pragmatiques.

Votez pour une autre société

Parce que le handicap concerne des millions de Français, ce collectif encourage à "parler d'une même voix" et cesser "de classer ces citoyens à part entière dans la rubrique santé ou dépendance, avec des dispositifs que l'on veut 'accessibles, adaptés ou spécifiques'". Il revendique d'inscrire ces actions "dans le droit commun". Comme le prouvent les signataires de cette lettre ouverte, le handicap n'empêche pas la performance, la créativité, l'épanouissement… Et de conclure : "C'est chacun de nous, un jour, peut-être… Donnons-nous cette chance de l'accueillir, de l'accompagner et de le surpasser. Candidats, êtes-vous prêts à voter pour une autre société ?"

Cinq points, emblématiques, ont été choisis. Parmi d'autres…

1. Ressources : halte à la précarité !
1 million de personnes environ perçoivent l'allocation adulte handicapé (AAH), plafonnée à 808 euros par mois pour une personne seule ; ce montant en dessous du seuil de pauvreté ne permet pas à ses allocataires, qui ne sont pas en mesure d'accéder à l'emploi, de vivre décemment. Que faire ?
Réévaluer substantiellement le montant de cette allocation mais également dissocier son attribution des revenus du conjoint afin de ne pas faire peser sur le couple une solidarité qui doit être assumée par l'État.

2. Accueil : en finir avec l'exil !
Près de 8 000 adultes et enfants sont exilés en Belgique, loin de leur famille, faute de places dans les établissements médico-sociaux de notre pays, nourrissant l'emploi local avec des financements français. Par ailleurs, pas moins de 47 000 personnes restent sans solution de prise en charge. Que faire ?
Proposer des solutions d'accueil en France innovantes et, surtout, favoriser les options alternatives qui visent à la « désinstitutionnalisation », par exemple des petites unités avec un accompagnement personnalisé qui permet à chacun de vivre au coeur de la cité. Une option plus sociale et moins coûteuse.

3. Accessibilité : 40 ans d'immobilisme !
Une première loi en 1975, consolidée en 2005. Au 1er janvier 2015, tous les établissements recevant du public devaient être accessibles à toutes formes de handicap. Elle n'a pas suffisamment été suivie d'effet, ce qui a contraint le gouvernement à fixer de nouveaux délais allant, dans certains domaines comme les transports, jusqu'à 9 ans. Une attente insupportable pour les personnes concernées. Que faire ?
Faire appliquer la loi, une fois pour toutes, tout en intégrant les réalités du terrain et les contraintes des petits exploitants et commerces. Etre ferme, force de propositions, sans systématiquement brandir la sanction. Réinterroger le système sur certains points en imaginant, peut-être, des pistes nouvelles et une notion d'accessibilité partagée (par exemple des toilettes adaptées à distance raisonnable les unes des autres dans les espaces publics). Plus globalement, promouvoir la notion d'accessibilité universelle qui permet au plus grand nombre d'accéder à un environnement facilitant.

4. Scolarité : inclusion à géométrie variable !
L'école de la République a le devoir d'accueillir tous les élèves en situation de handicap. Or, par manque de moyens, d'AVS (auxiliaire de vie scolaire) et de formation des enseignants, des milliers d'enfants restent à la porte de l'école ordinaire. Que faire ?
Renforcer la formation des AVS et augmenter leur nombre. Et surtout proposer aux enseignants des formations initiales ou continues dignes de ce nom pour leur permettre de mieux appréhender l'accueil des élèves à besoins spécifiques.

5. Emploi : un chômage galopant !
Le taux de chômage des personnes handicapées atteignant 20 % est deux fois supérieur à la moyenne nationale. Par ailleurs, les fonds pour l'emploi (Fiphfp et Agefiph) qui leur sont dédiés sont à l'agonie et ne pourront plus, d'ici moins de deux ans, assurer leur mission d'accompagnement dans l'emploi. Que faire ?
Revoir la formation des personnes handicapées et son environnement. Passer à un système de contribution pérenne où tous les employeurs, indépendants et pourquoi pas salariés cotiseraient sur le modèle d'une assurance sociale fondé sur le fait que tous pourraient en avoir besoin un jour. 80 % des handicaps apparaissent au cours de la vie.

Noms des signataires : Philippe Croizon, Grand Corps Malade (artiste), Dominique Farrugia (réalisateur, comédien, producteur), Guillaume Bats (humoriste), Gilbert Montagné (chanteur), Eglantine Eméyé (animatrice, journaliste), Josef Schovanec (philosophe), Krystoff Fluder (comédien), Grégory Cuilleron (cuisinier), Marie-Amélie Le Fur (athlète), Michaël Jérémiasz (entrepreneur social, consultant), Hugo Horiot (comédien, écrivain), Françoise Rudetzki (membre du CESE), Adda Abdelli (comédien, scénariste), Sophie Vouzelaud (comédienne), Laetitia Bernard (journaliste), Didier Roche (entrepreneur).

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 13-03-2017 par Eglantineferte :
La plupart des cours de sport ne sont pas accessibles aux malentendants car il est impossible d'entendre de la musique et de suivre les moniteurs. A quand les cours sans musique ?

Le 13-03-2017 par anne Gautier :
Complètement d'accord avec votre manifeste. Il manque cependant un point très important : le manque de thérapies classiques ou innovantes pour tout handicap confondu, le manque d'infrastructures qui pourraient accueillir ponctuellement les personnes en situation de handicap pour améliorer la santé et le bien-être de millions de personnes. Nous sommes obligés de partir à l'étranger et notamment les pays de l'est à nos frais pour une meilleure prise en charge de nos enfants Je l'ai démontré en tant que réalisatrice et journaliste au Magazine de la Santé l'année en réalisant "La quête d'une mère' en juin 2016.

Le 13-03-2017 par Isabelle OLIVIER :
Je suis co-fondatrice du collectif Handi-Actif France sur facebook et je salue votre démarche. J'espère qu'elle sera entendue par les politiques. Je rajoute cependant des points importants de revendications : le manque de prise en charge rééducative, pas assez de kiné, ergo, orthophonie. Manque de ces catégories de soignants au handicap et handicap moteur. Des milliers d'enfants vont à l'étranger faire des stages de rééducations Pologne, Espagne, Ukraine... Autres points les prix exorbitants du matériel médical, on se fait spollier, 4000 euros une poussette, 9 600 euros une synthèse vocale non remboursées par la sécurité sociales. Le montant de l'aide technique est à revoir pour les personnes lourdement handicapé qui ont besoin de matériel. handiactiffrance@gmail.com

Le 13-03-2017 par Michèle Portejoie :
Je suis en fauteuil, seulement depuis un an. Je ne vous dis pas mon étonnement devant la réaction des gens dans les magasins alimentaires en particulier. Une personne qui se servait dans un bac de congélation je lui demande qu'elle me prenne le même elle m'a répondu " je n'ai pas le temps " et elle est parti. Hier je me suis rendu dans un magasin lidl ou je vais régulièrement et surprise le magasin est refait, tout est dans des frigos ..Mais les portes ont des poignées beaucoup trop hautes pour nous en fauteuils..ras le bol. Je dois changé de rhumato, d'ophtalmo, pas d'accès pour moi..je signe des deux mains votre manifeste..

Le 13-03-2017 par Huck j :
Il plus que temps que nos politique ce bougent. Nous sommes tous différents. Comme chacun nous avons le droit de vivre dignement

Le 13-03-2017 par karine :
bonjour, j'ai tenté d'interpeller Mr Montagné et Mr Croizon via mail et Facebook, pour les informer que des mamans d'enfants porteurs de handicap avaient créé le collectif Handi-Actif France (Facebook), regroupant des membres de plus en plus nombreux, et ainsi demander à ces personnalités leur soutien. Notre objectif est de faire remonter 5 axes de revendications qui nous paraissent les plus urgentes (dont celui de l'absence de rééducation probante pour les enfants comme signalé par Anne Gautier plus haut). Nous ne désespérons pas de vous avoir à nos cotés pour nous soutenir et ainsi améliorer le devenir de nos enfants...

Le 13-03-2017 par Yoan Sadarnac :
Bonjour,
Je soutiens sans réserve votre initiative.
Il est vrai que la plupart des candidats éludent la question du handicap, quand ils ne font pas preuve d'une condescendance malsaine à son égard.
Cependant, ce n'est pas le cas de Nicolas Dupont-Aignan, qui en a fait l'une des priorités de son programme, au travers de 21 propositions que vous pouvez retrouver sur son site de campagne (http://www.nda-2017.fr/theme/handicap), sur le site de Debout la France (http://www.debout-la-france.fr/actualite/nos-mesures-pour-les-personnes-en-situation-de-handicap-et-les-aidants-0) ou encore dans son livre "Mon agenda de président : 100 jours pour tout changer".

Le 13-03-2017 par Melguen :
Que va faire Jean Luc MÉLENCHON ?
- Recevoir Olivia Cartan auteur du livre : D'un monde à l'autre : combat d'une mère. Qui traite de l'autisme. ... C'est fait!
- Consacrer un chapitre de son programme page 106; mesure 68: Pas d'obstacle aux personnes en situation de handicap (aménagements, accès, emplois, éducation, soins, allocations ect).... C'est fait!
-Rendre accessible en mode audio, au mal et non-voyants le programme de l'avenir en commun en libre accès....C'est fait!
-Augmentation de l'AAH pour tous à hauteur du SMIC revalorisé soit 1300€... C'est acté!
- Renforcer les AVS à tous postes dans toutes les écoles et aux delà (Fac)... C'est acté!
-Promouvoir les emplois pour tous (y compris aux personnes handicapées)... C'est acté!

Merci de vous tourner vers les différentes vidéos et/ ou interviews qui évoque le sujet sur YouTube chaine MÉLENCHON. Et mieux encore lire au plus vite "l'avenir en commun" JLM.fr ou https://laec.fr/

Une Insoumise handicapée
Mel

Le 13-03-2017 par ramisse :
n' oublions pas non plus toutes les pathologies invalidantes"invisibles" car le combat est plus que rude pour être reconnu ...

Le 13-03-2017 par Svetlana :
Manque dès thérapies (oubliger partir à l'étranger pour que mon fils progresse j'ai passé 5 mois à l'étranger sur 10!!!! ) manque des médecins en france pour avoir un rv neuropediatre il faut attendre 5 mois pour ophtalmologue pareille et c'est pour un enfant Apres arrêt cardiaque ... vraiment c'est pas normal.
Il faut que ça change en france.

Le 13-03-2017 par Svetlana :
Handi- Actif France j'espère on poura changer pris en charge et avancer moderniser les prise en charges et thérapies en france.

Le 13-03-2017 par Bernez :
Merci pour votre initiative. Personne en situation de handicap, je prépare une thèse de doctorat sur le sujet des "indicateurs de l'inclusion des personnes en situation de handicap sur les territoires en Europe". Nous souhaitons vivre et surtout exister !

Le 13-03-2017 par Severine sanchez :
Maman fait partie d'un collectif pour des revendications auprès des présidentiables le collectif est :
Handi-actif France ,nous sommes plus de 1000 et tous ensemble nous pourrions faire avancer les choses pour le handicap

Le 13-03-2017 par Nadile :
Merci pour l'initiative tout à fait justifiée.
Un point manque toutefois concernant lemploi : la situation des salariés qui deviennent handicapés au sein des entreprises alors quils occupent déjà un emploi (de plus en plus de personnes atteintes de maladies invalidantes notamment en relation avec l'âge).
Quid de la prise en charge (accueil en tant que travailleur handicapé, suivi), de laménagement de lactivité, de la non discrimination, de légalité handicapés/non handicapés à emplois équivalents (salaires, primes, promotions), etc
Le fait de devenir travailleur handicapé induit souvent une double peine : handicap + isolement (voir discrimination).
Il faudrait commencer par disposer dune étude sur leur situation au travail et prendre les mesures adaptées.

Le 13-03-2017 par Annaelle :
Bonne initiative mais pourquoi ne pas s'être associés aux différents collectifs du handicap ensemble on est plus fort... De plus quid des parents en situation de handicap et de leur accueil dans les lieux d'accueil de leurs enfants écoles, crèches, collèges, loisirs... Et quid de la prise en compte de l'environnement des personnes en situation de handicap dans la PCH , l'AAH, les pensions... Il y a tant à dire et les plus concernés sont jamais consulté.. Maman en situation de handicap ayant un enfant SH et étant aidants de proches...

Le 13-03-2017 par Marie José :
Handicapés, invalides, nos aidants, nous sommes les grands oubliés de tous les élus, des institutions, cela fait des années que nous interpellons ces personnes, les ministères etc... Aucune réponse. Donc, dans les jours à venir, mes aidants et moi-même nous restituons nos cartes électorales dans nos mairies et notre action va être médiatisée.
Etre handicapés, ce n'est pas un choix, être ignorés c'est une double peine.
Ma révolte, je veux vivre et non survivre, sept années enfermée dans mon logement c'est indigne, j'ai perdu ma place dans la société française, France pays des Droits de l'Homme !!!
"Liberté, égalité, fraternité" Faux, nous n'avons pas les mêmes droits que les personnes valides.
Nous avons signé une pétition : pétition.revalorisation de l'allocation.adulte handicapée.chang.org
De tout coeur avec vous tous. Réagissons, dénonçons encore et toujours les inégalités, les discriminations !!!

Le 13-03-2017 par Entre4roues :
Bonjour, j'ai suivi votre vague et j'ai fait mon portrait avec mes doléances
http://entre4roues.com/moi-electeur/

Le 13-03-2017 par Constant :
Bonsoir voilà j ai une hernie cervicale c5 c6 plus Le syndrome du canal carpien et des sciatiques a répétions, et une greffe rénale depuis qlqes annees et avec tout ce jolie cocktail on me demande d aller travailler , je suis radié de mdph depuis 4 ans et PaS Le droit au RSA , ma compagne touche le smic avec 2 enfants en bas âges dont un est handicapé !!!! La réponse de la mdph est . Monsieur vous avez des aptitudes professionnelles...

Le 14-03-2017 par Anne :
Oui 808 euros c est pas grand chose les 3/4 de moins si ils sont en foyer de vie mais qui est deux enfants handi dont un autiste un troisième decede suis de tous coeur

Le 14-03-2017 par louise52 :
Et que dire d une situaion d un handicape a 80%, en ehpad depuis 7 ans, touchant 808 euros et reglant son ehpad a pres de 1800 euros..

Le 14-03-2017 par patrick :
le programme de JL Mélenchon répond déjà à vos question. Il comporte un point intitulé: pas d'obstacles aux personnes en situation de handicap et qui prévoit:
- l'accessibilité avec une tolérance "zéro" contre les entraves tant dans l'accès aux bâtiments qu'aux transports,
- titularisation de personnels d'accompagnement des élèves en situation de handicap et de recruter pour renforcer les capacité d'accueil et d'accompagnement
- l'augmentation de l'allocation adultes handicapés au niveau du SMIC
- d'assurer la pérennité des moyens pour le financement de l'insertion professionnelle des personnes en situation de handicap et garantir leur usage exclusif pour ces missions.
ONpourrit aussi citer de sprints plus transversaux pur éviter d'arriver à des situation de handicap avec de mesures de prévention de santé et dans le milieu du travail...

Le 14-03-2017 par ericanimes :
Le montant de lAAH va augmenter de 2,26 €, le 1er avril c'est vraiment nous prendre pour des moutons...
rejoignez la pétition pour une revalorisation de l'AAH 1 clic=1 soutien + 1partage=des soutiens
https://www.change.org/p/revalorisation-de-l-allocation-adulte-handicap%C3%A9?recruiter=561093809&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

Le 14-03-2017 par desguets nathalie :
100% ok l'aide a s'équipé voiture fauteuil appareillage hors prix

Le 14-03-2017 par marine mistral :
Pour la génération de ma fille qui vient d'avoir 18 ans c'est trop tard .Je vous invite à aller voir le parcours de vie de Julie sur Agir Ensemble contre l'IMC dans portrait Julie et rééducation motricité Innowalk qui vous emmènera sur un lien You Tube. En France Julie est condamnée ; en Pologne elle est stimulée , et fait des progrès. Ce n'est pas un miracle , juste de la rééducation basique bien faite qui n'existe plus en France . J'interpelle Grand Corps Malade , accepteriez-vous d'être un parrain médiatique pour Julie ?Suite à votre accident vous avez eu pu bénéficier de rééducation fonctionnelle , ce réseau existe pour les adultes mais il n'y a pas d'équivalent pour les enfants .

Le 14-03-2017 par sabine :
Bonjour
Je voudrais soulever un problème qui n est jamais abordé: un adulte handicapé qui travaille en ESAT et percoit l AAH en complément de salaire lors de son activité ne percoit plus rien lorsqu il est à la retraite ! L e handi cap disparait il avec l âge ?
Merci et bravo pour votre soutien aux handicapés

Le 14-03-2017 par ctaboo :
bien mais est ce que fait mr Croizon et les autres membres de ce collectif pour soutenir les projets handicap portés par des groupe de parents ou des associations ? dans quelles structures agit il concrètement pour faire évoluer dans la réalité du quotidien la situation de ces personnes ? Parler c'est bien mais AGIR c'est mieux. Nous apprécions votre coup de gueule de ce jour sincèrement mais encore un effort donc de vous tous

Le 15-03-2017 par Walter Salens :
"C'est donc, au total, près de 50 % de la population française qui est concernée par ce vaste enjeu sociétal." Mais ces 50 % ne votent pas uniquement sur les engagements des candidats liés à la problématique du handicap. Un appel de plus par ces 16 personnes ne peut faire de mal.

Le 15-03-2017 par Longuet :
l'allocation adulte handicapé n'est pas assez suffisant par rapport aux charges qu'on doit subvenir chaque mois sachant. que aussi il y a des frais médicaux.

Le 15-03-2017 par Marie noelle :
Suite à un grave accident de la route , ou j ai du m arrêtez de travaillée ,je perçois l allocation adulte handicapé 808 euros qui sont vraiment une misère pour vivre au quotidien ; je souffres de douleur chronique , ayant eu la colonne vertebral et cervical de fracturée, traumatismes crânien ,qui m'ont engendré pleins d'autre soucies ;j aimerais que le gouvernement ne nous oublie pas , car cette situation de vie au quotidien est usante ,l handiccap je ne l ai pas demandé , je le subie depuis 30 ans

Le 15-03-2017 par Isabelle Fanjat :
Ou peut - on signer la pétition de Philippe Croizon et des autres ?
Merci - merci - merci !

Le 15-03-2017 par BEBERT 79 :
Bravo pour cette iniative nous parents d'un enfant handicapée qui travaille en E.S.A.T heureusement qui rentre à la maison tous les weenk-end sans cela il lui resterait quoi pour vivre? Bravo mr Crozon grand corps malade Gilbert Montagné ect...........

Le 15-03-2017 par ROY :
Maman d'un enfant handicapé âgé de 18 ans et stagiaire à l'ESAT des Papillons Blancs à Plonéour Lanvern (29) FAISONS IMPRIMER DES MAILLOTS AVANT LE 1er TOUR DES ELECTIONS EN INSCRIVANT QUE FAITES-VOUS POUR LE HANDICAP ET DES BADGES (comme TOUCHE PAS A MON POTE!)ET BRAVO A MELANIE
TOUS DERRIERE MELANIE POUR CONTINUER A SE FAIRE ENTENDRE

Le 15-03-2017 par Stefiux :
Bonjour, c'est une excellente idée que d'attirer notre regard sur la handicap qui peut toucher tout un chacun à n'importe quel moment de sa vie. Un autre sujet est peu abordé: l'éducation. Très peu d'écoles en France sont accessibles en milieu ordinaire. C'est une calamité pour les familles qui parfois ne peuvent scolariser leur enfant en milieu classique au motif que l'école n'applique pas la Loi de 2005 relative à l'accessibilité physique! J'ai dû chercher auprès de 10 écoles de mon arrondissement avant d'en trouver une accessible. Et nous ne parlons même plus de contenu pédagogique mais de pouvoir venir étudier. Il faut que cela change! Rendre toutes les ecoles accessibles, le métro!!

Le 16-03-2017 par Thierry17 :
Bravo pour cette initiative.
Le chantier est colossal pour arriver à la prise du handicap en France. Énormément de domaines sont à améliorer. Le handicapé est maltraité par la France. Courage

Le 16-03-2017 par zezttz epouse x :
Bravo.... il est temps de nous rassembler. .. la liste est longue... du retard de la france...en matière d'intégration des personnes en situation de handicap.
C'esr honteux. .. ! JE suis handicapée retraitée. J'ai exercé une carrière professionnelle en situation normale. ..j'en ai ....c.. euh bavé. ..pour etre reconnue pour mes compétences . Je pourrais faireun livre....comment la france en est là? Le pays des droits de l'homme ? Nous sommes tous égaux paraît il ? Mais certains plus que d'autres ...allez seulement en Espagne, les personnes à mobilité réduite peuvent aller et venir librlibrement sans barrières dues aux marches etc trottoirs. ..j'ai honte... il faut nous battre pour l'évolution des mentalités. ...

Le 16-03-2017 par Lilhandi :
Le programme de JLMelenchon est effectivement le plus humain mais c'est évident qu'il ne sera pas élu car trop dépensier en tout. Par contre, je demande à Macron susceptible de passer puisque Fillon est à éliminer et nous évitons Marine, de s'en inspirer. Ce ne sont pas les handicapés qui coûtent le plus cher. Beaucoup participent aux depenses du pays avant de devenir handicapés et les plus atteints ont des parents qui participent largement par leurs impôts à la vie de la société. Ma famille par exemple a toujours eu des professions libérales ainsi que celle de mon époux et mes enfants qui, on le sait depuis six mois, ne seront pas atteints ni mes petits enfants. Je me suis dévouée ainsi que mes sœurs dans le secteur médical. Notre petite fille aînée, grâce à notre gêne non dominant est en seconde année de médecine par vocation. Mon grand père maternel était médecin et l'autre a donné sa vie pour la France quand son fils n'avait que 3 ans. Il ne faut pas nous oublier !



Le 16-03-2017 par Lilhandi :
Réserver beaucoup plus que 8% pour le budget handicap. On a l'impression d'être les oubliés quand je vois la minable gestion du RSA, quand toute une famille le touche ils ont la CMU alors que les handicapés et ceux qui ont un travail pas très bien payé règlent leurs mutuelles.

Le 16-03-2017 par MARIE2 :
Il faut aussi que nous soyons plus incisifs qd on bafoue nos droits, ou que l'on voit bafouer les droits d'autrui. Nous avons droit à une écoute et à vivre dignement, riches ou pauvres, cultivés ou non , entourés ou pas. C'est parfois une question de moyens mais pas toujours c'est aussi une question d'écoute et de bienveillance.

Le 16-03-2017 par MARIE2 :
Ce qui est sûr, c'est que les grands orateurs ne sont pas toujours les grands faiseurs. Et ce qu'on a besoin c'est de gens qui avancent et qui agissent au quotidien des situations qui arrivent. Et pas de ceux qui font attendre indéfiniment leurs réponses souvent négatives ou peu arrangeantes.

Le 16-03-2017 par demori :
j'invite les politiques à inclure dans leur programme des mesures concrètes qui permettent aux handicapés mentaux et physique de pouvoir vivre correctement leur vie ce sont des citoyens à part entière ne les oublions pas.

Le 16-03-2017 par GEROME 27 :
une belle initiative.il faudrait aussi parles des délais de mises en place des pch 9 mois apres les reglements aux fournisseurs. le deremboursements de certains medicaments et aides technique . messieurs les politiques de tous bords pourriez vous vivre avec nos revenus et attendre les remboursements

Le 16-03-2017 par Lilhandi :
Mon amie handicapée à mobilité réduite comme moi (pas la même maladie mais classée dans le même groupe) préfère que ça soit son conjoint qui l'aide et non des aidants extérieurs, c'est plus relax, moins épuisant, on a plus de liberté au point de vue horaire etc.... cependant quand on fait une nouvelle demande, on a l'impression de gêner les personnes venant de la MDPH59. Pourtant, pour le même travail notre aidant ne coûte que de 200 à 250 euros maximum. Et encore c'est parce que la dernière fois, ils ont mentionné 80% avec besoin d'accompagnement. Avant, ça n'a eu lieu qu'une fois mon époux touchait 50 €. Il a pris sa retraite à 65 ans, auparavant, c'était mes deux derniers lycéens et étudiants qui m'aidaient bénévolement pour ménages, courses et divers n'ayant le moyen de prendre d'aide.

Le 17-03-2017 par Association Française du Syndrome d'Angelman (AFSA) :
Merci Philippe Croizon de mettre le handicap au coeur de cette campagne présidentielle 2017.
Notre association a égélement rédigé un manifeste que vous trouverez sur ce lien http://bit.ly/2mwmoUJ
Ce que nous demandons :
- Résorber le déficit chronique de places en établissements.
- Améliorer le parcours de vie et laccompagnement des personnes atteintes du Syndrome dAngelman.
- Améliorer les conditions de scolarisation des personnes atteintes du Syndrome dAngelman.
- Mettre en valeur le rôle des aidants familiaux et des associations.
www.angelman-afsa.org

Le 17-03-2017 par Guyd :
Handicapé moteur 100%, je me suis heurté depuis 40 ans à la même indifférence. Tenter encore et encore avec votre aide.

Le 18-03-2017 par lea :
Revalorisation de l' A.A.H. sans tenir de certains revenus, plus de choses à payer (soins,transports...). Être avertie du renouvellement, plus d'allocation pendant plusieurs mois ; pourquoi ne pas la donner à vie pour des personnes dont leur état ne changera pas.

Le 18-03-2017 par Lilhandi :
Un grand merci à tous les handicapés connus et susceptibles de se faire entendre de défende nos droits. Je sais que l'A.A.H. sera augmentée de cent euros mais je désapprouve totalement le nouveau plan de la CNSA concernant la PCH. Ils ne prennent plus en compte les handicapés qui ont travaillé et qui touchent une retraite inférieure à l'AAH, revue lamentablement à la baisse et pourtant imposable pour l'aidant familial. Comme E. Macron est susceptible de passer je suis malheureusement certaine qu'il appliquera ces heures d'aides humaines indécentes mises en place en mars 2017 par son gouvernement Hollande. Ce Monsieur manque d'humanité.

Le 19-03-2017 par pascale :
Difficultés majeures et récurrentes pour les enfants porteurs de maladies chroniques tout au long de leur scolarité. Temps supplémentaires non respectés système D lors des hospitalisations mauvaise volonté de beaucoup d'enseignants. Un gros travail est à faire sur le handicap non visible.Permettre aux enfants puis aux jeunes adultes de se soigner sans avoir à faire le choix entre études ou soins.Engagée en tant qu'Avs depuis 9 ans et j'ai été titularisée au bout de 7 ans, je perçois actuellement 618 euros pour 20 heures de travail hebdomadaire. Il faut absolument rendre le métier plus attractif si on veut le pérenniser;mère de 2 jeunes filles de 19 ans en situation de handicap depuis 14 ans que les maladies chroniques les ont atteintes c'est un vrai parcours du combattant; le taux de jeunes en études supérieures porteur de handicaps est ridiculement bas en France l'Etat doit faire son travail.Il faut aussi ouvrir davantage à tous certaines professions encore à accès réglementé.

Le 20-03-2017 par Martine :
En tant qu'aidant de personne aphasique, la Société convient que l'on s'occupe de beaucoup de choses pour adoucir le quotidien, rendre les choses possibles à nos proches cérébrolésés... et d'un autre nous ignore ou nous reproche tout commentaire. Pourtant c'est presque chaque jour que nous devons aider, accompagner et rendre visible ce handicap invisible aux personnes que nous rencontrons partout. c'est nouveau ou ignoré de beaucoup. Merci pour votre action, informer c'est essentiel.

Le 20-03-2017 par Marie José :
Suite à mon commentaire du 13 mars 2017, mes aidants et moi-même, nous restituerons nos cartes électorales le 27 mars à 11 H - Mairie de Roussillon Isère.
Cette action sera médiatisée.
Nous allons ainsi pouvoir exprimer notre "révolte" et parler des conditions de vie de tous les handicapés (tous les handicaps).
De tout coeur avec tous les malades, aidants (à qui ce soir je rends un vibrant hommage et un grand merci d'être présents à mes côtés, sans eux que serions-nous !!!) associations, bénévoles et les équipes soignantes. Merci à eux.

Le 22-03-2017 par verla :
Merci d'avoir osé le dire à haute voix

Le 23-03-2017 par Laure :
Bonjour après avoir lu cette article je me permet de vous contacter car tout ce qui est dit est réelle moi qui suis seule avec ma fille de 16 ans je vis avec 808 € par mois plus la pension alimentaire de 150 € pour ma fille et je n ai pas d aide car on me dit que je suis trop riche je peut vous avouez que ces très dur. Car ma maladie n est pas reconnue j ai de la fibromyalgie, la seule qui est reconnue et pour lequel je touche l AAH c est que je suis dépressive bipolaire. Pourriez vous vous faire entendre pour nous pour que maladie sois reconnue. Merci

Le 25-03-2017 par isa56 :
moi même j ai un fils handicapés âgée de 30ans de l aide j en nés eu juste quo 20ans de mon fils il son voulu l orienter en foyer de vie sans même lui donnée un chance d allée en esat je me suis battu pour qu' il puise allée en èsat parlent sont des èsat qui font eu même des discrimination mon fils a fait deux stage dans des èsat le refus des èsats c est arrêter de travailler pour parler avec c est copain réponse de l èsat sa on non veux pas deuxième stage il et tros gros sa on non veux pas maintenant a notre époque les personne handicaper son devenu les esclave des temps moderne èlace maintenant c est le gouvernement qui ce serre des personne handicaper on leur faisant crois qu'il ce préoccupe de eu et veule leur promette que si il son élu il feront tout pour eu je trouve sa horrible prouvent pu mentir au valide il ce serre des personne handicaper pour leur promette mon et merveille des promesse qui ne sera pu tenu une fois élu et j en na marre

Le 02-04-2017 par Blandine :
AVS d'un enfant autiste dans une école publique depuis + de 2ans,pour lequel rien n'est fait pour l'intégration dans le milieu ordinaire.Que des paroles, pas d'actes concrets.
Formation AVS sur la notion du handicap (très général) mais rien sur les méthodes de travail,de matériel.
Il faudrait inclure dans la formation initiale des enseignants.Car un enfant autiste n'apprend pas comme un enfant lambda.
C'est la journée de l'autisme, faisons que ces enfants puissent avoir une chance de vivre et de grandir comme les autres.

Le 09-04-2017 par germaine :
les malades psychiques devraient pouvoir avoir accés à piscine,tennis de table...accompagnés'plutôt que rester sctché à regarder le plafond de leur petite chambre/l'occuption revalorise et fait partie de la thérapie

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr