Discrimination : ayez le "réflexe" Défenseur des droits !

Résumé : Trop peu de Français connaissent les actions du Défenseur des droits. Il lance une campagne pour déclencher un "réflexe" chez les personnes qui n'arrivent pas à faire valoir leurs droits. Le cas de Léa, handicapée, est évoqué dans un spot.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

« C'est ma fille, c'est Léa. Vous entendez comme elle s'amuse ? Ça n'a pas toujours été le cas. Le centre de loisir ne l'acceptait pas car elle est handicapée. Alors on a saisi le Défenseur des droits, qui en a parlé avec la mairie. Et le centre a finalement pris des mesures pour pouvoir accueillir Léa. »

Une campagne grand public

Ce spot audio est l'un des quatre diffusés à partir du 16 octobre 2017 par le Défenseur des droits, Jacques Toubon. Une campagne, sur les ondes (France Bleu, NRJ, Fun Radio et RTL, entre autres) jusqu'au 6 novembre, vise à faire savoir au plus grand nombre que le Défenseur des droits est un recours pour ceux qui ont des difficultés à accéder à leurs droits ou à les faire respecter. Elle illustre, à travers plusieurs histoires vécues, « la façon dont cette institution publique indépendante est en mesure d'apporter des réponses concrètes », selon le communiqué.

Non recours trop fréquent

Cette campagne vise prioritairement les personnes les plus éloignées du droit, celles qui ne le connaissent pas ou y renoncent. Les études menées par le Défenseur des droits montrent que le non-recours aux droits est encore beaucoup trop fréquent. Les quatre spots portent sur trois des cinq missions du Défenseur des droits : les relations avec les services publics, la lutte contre les discriminations et, enfin, les droits de l'enfant, sur lesquels une attention particulière est portée ; en effet, près d'une personne interrogée sur deux ne peut pas citer un seul droit de l'enfant parmi les 12 droits fondamentaux.

Le « reflexe Défenseur »

L'institution du Défenseur des droits regroupe, sur l'ensemble du territoire métropolitain et en Outre-mer, près de 500 délégués territoriaux. Elle reçoit plus de 130 000 demandes par an et promet « d'accompagner toute personne dans la résolution de ses difficultés pour accéder à ses droits dans des domaines très différents. » En prenant appui sur des situations traitées par ses services, ces spots doivent permettre à toute personne de s'identifier et, ainsi, de déclencher le « réflexe » Défenseur des droits.

Pour l'Outre-mer

En Outre-mer, la campagne sera également diffusée à Mayotte et à La Réunion du 16 au 27 octobre. Pour les autres départements et territoires, elle sera dévoilée ultérieurement en raison, notamment pour les Caraïbes, des catastrophes climatiques récentes.

Quel numéro contacter ?

Par ailleurs, cette campagne sera relayée sur Facebook et Instagram pour toucher davantage les 15-49 ans et les jeunes parents. Quatre capsules vidéo d'environ 20 secondes, qui traduisent en images animées les scénarios des quatre messages radio, seront diffusées sur la page Facebook du DDD à compter du 19 octobre. « Appelez-le Défenseur des droits au 09 69 39 00 00 ou contactez-le sur son site (en lien ci-dessous) », conclut le spot.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-10-2017 par CHRISTOPHE :
Madame, Monsieur,
pour mon cas, 25 années de travail, puis " maladie " puis RQTH, j' avais contacté Les Défenseurs Des Droits en ARDÈCHE 07, rien a été fait, RIEN, alors, si un Défenseur d' un autre département trouve que j' ai vécu une discrimination, et ou qu' il souhaite échanger, qu' il me contacte:
Christophe 06......
Merci

Le 16-10-2017 par gougou80 :
oups un échelon dans la pyramide des machines à gaz avec une fois de plus un organigramme et un cout hallucinant alors pourquoi autant de com, si l efficience et la lisibilte ont fait leurs preuves d accessibilité.et surtout ne font que rappeler le droit?! .

Le 17-10-2017 par sissy60 :
bj ca fait des annees que j attends une mutation car actuelle n est pas adapte par ma surdite en plus je n ai pas de famille j aimerai avoir logement pour mon cas afin d etre proche de ma famille en cas d urgence, accompagnement etc cherche 3p pas de rdc a chque fois que j envoie les documents aah etc sont toutes refusees ou mettre mon dossier au fond c est pas normal car c est une discrimination envers ma surdite et j ai besoin d aide c est vraiment urgent en plus je vais divorcer car c est bientot convoque par le juge pour le divorce merci d avance

Le 19-10-2017 par STOP A CE RASCIME :
Défenseur des droits ça ne sert rien la MDPH ne sert à rien un grand nombre d'associations de personnes handicapées ne servent à rien
Il faut saisir la Cour de Justice de l'Union Européenne
Il faut montrer aux Européens et au reste du monde comment la France discrimine les personnes handicapées

Le 01-11-2017 par Nassef epouse bourdarias :
Il martibe La même chose avec ma fille ne se fait pas accepter par les employeurs pour son handicap pourtant trilingue motivée très dynamique et impliquée son handicap la surdité appareillée
Très attentionnée ... que faire certaines écoles La decouragent pour son handicap 3elle se fatigue du rejet à voir la discrimination intelligente des entreprises ...
elle refuse de vivre des aidions sur sas être active elle du ptenxole et un profil communicatif excellent malgré son handicap sincèrement je nen sais comment agir contre ce fléau qui détruit la motivation de son avenir
...

Le 04-11-2017 par Zozo26 :
Bonjour,
Il faut le reconnaître, le Défenseur des Droits en France n'est qu'une illusion incantatoire puique les droits les plus élémentaires sont bafoués sans que cela ne l'émeut ainsi que ses services le moins du monde.
Pour moi, c'est une mesure de diversion politique tendant à faire croire que tout est fait en matière de discrimination notamment professionnelle.
La France est le pays le plus discriminant de l'OCDE (voir les innombrables enquêtes à ce sujet).
Oui, il ne fait pas bon être trop gros, maigre, basané, etc.. dans ce pays!
Le reconnaître, c'est déjà progresser, mais il ne faut pas trop en demander à un fonstionnement aussi HYPOCRITE;
Salutations.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr