Indifférence face au handicap : grève de la faim collective

Résumé : Pour soutenir deux familles sans solution, des associations et un collectif se mobilisent et entament une grève de la faim solidaire. Ils tentent, par cet acte désespéré, d'interpeller le Gouvernement, qui a aussitôt réagi...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Elisabeth, mère de Romain, et Jennifer, sœur de Morgan, débuteront une grève de la faim le lundi 19 juin 2017, à 9 h, place de la République, à Paris. Toute la semaine, peut-être plus. Mais elles ne seront pas seules… Ce sera ensuite au tour de Céline à Agen puis de Jean-Michel et Sylvie à Villeneuve-sur-Lot, de Karine à Albi... Au total, huit personnes vont se relayer dans cette grève de la faim « solidaire ».

Une grève de la faim solidaire

Leur revendication ? Interpeller le Président de la République et son gouvernement sur les « défauts d'accompagnements, de prises en charge et places dans de petits établissements adaptés et à taille humaine qui poussent les familles à des actes terribles de désespoir ». On doit cette initiative au Collectif Emilie, qui accompagne des parents d'enfants handicapés, et à plusieurs associations* ; ils ont décidé, par cet acte désespéré, d'apporter leur soutien à Elisabeth et Jennifer qui ont envoyé des lettres à Emmanuel Macron et son gouvernement, restées pour le moment sans réponse. Le mot d'ordre de cette mobilisation : « Cessez l'indifférence face à la différence ».

Lettre ouverte au Président

Dans une lettre ouverte adressée le 14 juin 2017 au Président de la République, sont cités les cas de Morgan jeune autiste de 23 ans dans les Landes, Romain jeune autiste de 15 ans dans le Val de Marne, Donovan en situation de handicap grave dans les Landes, Lucas enfant autiste de 3 ans dans les Pyrénées-Atlantiques. Tous sont en attente de places et de solutions. Comme tant d'autres… Depuis des mois, ces familles sont accompagnées et aidées par le Collectif Emilie. « Jusqu'alors, des échanges et un travail collaboratif étaient possibles avec l'ancien gouvernement et l'Elysée, précise la lettre. Depuis votre élection et la mise en place des différents ministères, nous n'avons, comme seul retour, qu'une chape de plomb lourde de sens et de conséquences. » Cette grève de la faim est une réponse aux « portes closes et à l'inertie ». Les signataires affirment : « Nous ne l'annulerons pas ».

Le feu qui couve

Pas question, selon ses rédacteurs de se contenter de « réponses polies et courtoises, d'une langue de bois politicienne ou d'hypothétiques promesses pour éteindre le feu qui couve ». Et de rappeler à Emmanuel Macron qu'il s'est « publiquement engagé en faveur du handicap », défini comme l'une des priorités de son quinquennat. Ils exigent maintenant des « actes forts et immédiats ». « Les politiques d'austérité menées jusqu'alors et l'absence totale d'une vraie politique du handicap ont conduit des parents à mettre leur vie en danger en escaladant des grues en signe de protestation, d'autres à mettre fin à leurs jours », poursuit la lettre. Elle interroge : « Combien de larmes de rage et de désespoir des milliers de familles ? ».

Appel à la mobilisation générale

Face à ce constat, le collectif durcit le ton et entend veiller durant l'intégralité du prochain quinquennat « à ce qu'une vie citoyenne, digne et juste soit applicable à tous et ne fasse pas l'objet d'une simple promesse électorale et d'une opération de communication avec la nomination, en tant que secrétaire d'Etat, d'une maman d'une enfant trisomique ». En conclusion, cette lettre ouverte appelle tous les citoyens qui se reconnaissent dans cette lutte à la mobilisation générale. Elle a déjà reçu le soutien de plusieurs personnalités politiques.

Le cabinet du secrétariat d'Etat chargé des Personnes handicapées a été aussitôt alerté sur le sujet et est en train de traiter la situation. Il a contacté les personnes concernées.

* Autisme écoute et partage, DSF 47 et Handignez-vous!

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 15-06-2017 par Il faut sanctionner le comportement de la France :
Est ce que les médias vont en parler ???
Il faut peut être qu'un parent arrive à mourir de faim pour que les médias français en parlent ???
On parle plus du bien être des animaux dans la presse française que des personnes handicapées.




Le 16-06-2017 par Titine 2012 :
Je suis de tout coeur avec vous étant handicapée privée de tout à cause d un accident mortel sur la route je prendrai des nouvelles chaque jour

Le 18-06-2017 par Mike :
Le handicap cela ne tombe pas que sur les autres. Un jour cela pourrait vous arriver d un seul coup de vent et qu'elle tempête ! Ça brise. Alors un peu de solidarité m.... Pourquoi toujours en arriver aux extremes. Ou se trouve la conscience humaine. Elle a du s évaporer. On se demande ce que le sens du mot humain signifie à ce jour

Le 22-06-2017 par cécile :
maman d'un petit garçon de 9 ans asperger, je suis de tout coeur avec vous.
comme vous tous, je suis poussée au désespoir face à tant d'intolérance et d'indifférence, je suis au bout du rouleau. J'ai fait une très grave dépression mais j'ai dû sortir de lhôpital pour ne pas laisser seul mon fils trop longtemps. Je vous apporte tout mon soutien, ce problème de masse est inacceptable!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr