Handicap visuel: promouvoir l'audiodescription des films

Résumé : Christine Kelly, membre du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, est à Cannes pour 3 jours de rencontres avec des professionnels du cinéma dans le cadre d'une étude sur l'audiodescription des films.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

CANNES, 13 mai 2010 (AFP) -
Ce procédé consiste à insérer entre les dialogues une voix-off qui décrit l'image et les situations dans un casque pour ne pas gêner les spectateurs valides qui peuvent ainsi assister à la même séance. Un premier festival de l'autodescription s'est déroulé à Paris début mai à l'initiative de l'association Valentin Haüy qui vise à favoriser l'accès des aveugles et malvoyants à la culture et au monde du travail.
Le gouvernement a demandé au CSA d'émettre des recommandations sur le pourcentage de programmes que les chaines de télévision, mais aussi les distributeurs de films, seront tenus de proposer en audiodescription.
"J'ai été chargée par le CSA de rencontrer les professionnels du secteur audiovisuel et du cinéma. L'autodescription représente une véritable attente pour les mal-voyants qui ne veulent pas être exclus des grandes sorties comme c'est le cas aujourd'hui", a dit à l'AFP Christine Kelly.
"Il y a une obligation morale et légale de s'engager dans l'audiodescription. J'en suis au stade de l'enquête avec la volonté d'aborder la problématique dans son ensemble", a ajouté Mme Kelly, par ailleurs représentante du CSA à l'Observatoire national de l'accessibilité lancé par le gouvernement.
Des obligations devraient bientôt figurer dans les contrats d'objectifs et de moyens passés entre chaînes publiques et gouvernement. Une convention fixant un pourcentage de programmes à audiodécrire doit aussi être conclue entre le Conseil supérieur de l'audiovisuel et les chaînes de TV privées.
Au cours de son séjour cannois, Christine Kelly va rencontrer notamment Alain Terzian, président de l'Union des Producteurs de Films, le cinéaste Luc Besson, et des responsables de France-Télévisions, de TF1 et d'Arte.
Christine Kelly va également transmettre au président du Festival de Cannes Gilles Jacob la proposition de l'association Valentin Haüy de financer l'audiodescription de la Palme d'or 2010.
jfg/bp/DS

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 20-05-2010 par Jean-Paul Cournet :
Pour information, le label tourisme et handicaps impose, pour labellisation à l'intention des déficients visuels, l'audiodescription des films et autres projections ; et ce depuis sa création en 2001.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches