Un " permis piéton " pour les personnes handicapées ?

Résumé : Faudra-t-il bientôt un " permis piéton " pour circuler sur les trottoirs de France ? L'idée a fait son chemin en région PACA. C'est en réalité un sésame pour encourager l'autonomie des personnes handicapées mentales...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

L'idée est plutôt insolite. Après son homologue à moteur, le pédestre devrait-il lui aussi passer son permis pour avoir le droit d'arpenter les trottoirs ? Le concept pourrait paraître totalement irritant s'il ne dissimulait une intention tout à fait louable : encourager l'autonomie des personnes handicapées mentales. 700 000 en France ! C'est ainsi qu'est né le « permis piéton » !

Comme pour le code


Son objectif ? Permettre aux personnes en situation de handicap de gagner en autonomie en les sensibilisant et les responsabilisant. L'approche porte, dans un premier temps, sur les lieux de proximité dans lesquels le résident est amené à se rendre : la médiathèque, le supermarché, le kinésithérapeute en ville... Le principe est le même que celui du code du permis auto : des mises en situation auxquelles il faut répondre par le biais d'un QCM (Questionnaire à choix multiple). Le candidat dispose d'un livret « code de jeune piéton » ainsi que d'un CD ROM de préparation. Cette partie théorique est validée par une session d'examen sur une demi‐journée. Deuxième volet, la mise en situation réelle, sur le terrain, permet d'appréhender la signalisation routière, la traversée des passages...

1 million d'euros pour de bonnes idées


Ce projet est porté par Handicap Solidarité, le plus important fonds consacré au handicap de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, créé en décembre 2011 à l'initiative de l'Association Sainte-Marie (Velaux/Lançon-de-Provence). Sa dotation de plus d'un million d'euros finance des projets innovants pour améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap sensoriel ou moteur, et notamment celles touchées par la trisomie et l'autisme.

Une vraie piste technique


Dix premiers candidats, résidant au foyer de vie « Bois-Joli » (à Lançon-de-Provence, dans les Bouches-du-Rhône), viennent de valider la partie théorique de ce nouveau permis. Pour le reste, ils attendent l'achèvement de la piste technique en construction au sein du foyer « Mon Village » de Velaux. Livrée d'ici fin 2012, elle sera équipée de trottoirs, panneaux, feux tricolores, passages piétons... Cette initiative peut évidemment inspirer toute autre structure accueillant des personnes en situation de handicap. Le projet ne dit pas si, à terme, le permis à points est envisagé...

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 02-07-2012 par vero263 :
N'importe quoi, les autobolistes ne respectent pas les piétons forcément le handi rapporte de l'argent à l'etat

Le 05-09-2012 par titbouddha :
n'importe quoi cette sensibilisation peut se faire sans avoir à passer un permis piéton. A QUAND UN PERMIS POUR LES "NON VOYANT" OU LES PERSONNES EN FAUTEUIL. Je trouve cela complètement idiot,les éducateurs ont la compétence pour aider, sensibiliser et responsabiliser les personnes en situation d'handicap je ne trouve pas cela innovant

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr