Loi logement et handicap : des députés se mobilisent

Résumé : Les députés socialistes, communistes et insoumis ont saisi le Conseil constitutionnel du projet de loi Elan, y voyant notamment "une atteinte manifeste au principe d'accessibilité au logement".

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les députés socialistes, communistes et insoumis ont annoncé , le 25 octobre 2018, avoir saisi le Conseil constitutionnel du projet de loi Elan, y voyant notamment "une atteinte manifeste au principe d'accessibilité au logement" pour les personnes handicapées.

Des logements évolutifs

Le projet de loi, adopté définitivement le 16 octobre, prévoit le passage de 100% à 20% de logements accessibles aux personnes handicapées dans la construction neuve, tous les autres devant être "évolutifs", c'est-à-dire rendus accessibles à l'issue de travaux simples. Selon ces parlementaires, cette mesure porte "une atteinte manifeste au principe d'accessibilité aux logements des personnes à mobilité réduite et méconnaissent, par la même, le principe constitutionnel d'égalité ainsi que les exigences" découlant du Préambule de la Constitution de 1946 sur la sécurité matérielle devant être apportée à chacun.

Des ascenseurs à R+3

Après le tollé suscité par cette disposition de la loi Elan (Évolution du logement, de l'aménagement et du numérique), notamment parmi les associations de personnes handicapées, le gouvernement a promis la publication "avant fin 2018" du décret rendant obligatoire un ascenseur pour les bâtiments d'habitation collectifs neufs comptant au moins trois étages, contre quatre actuellement (article en lien ci-dessous).

Un recensement des logements accessibles ou adaptés aux personnes à mobilité réduite dans le parc locatif social devrait aussi être diffusé début 2019.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2018) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-10-2018 par tenderlullaby :
Je suis une personne handicapée à 80/100 et plus et j'attends, toujours, un logement adapté à mes besoins. Pourtant,chaque jour à Montpellier, un nouvel immeuble apparaît!Mais, pour qui ? Apparemment, pas d'appartement pour nous....

Le 27-10-2018 par Odile MAURIN :
on peut noter une rédaction assez moyenne de la saisine du conseil constitutionnel et des arguments non pris en compte mais espérons que cela aboutisse

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr