Handicap : recycler ses aides techniques, l'option éco !

Résumé : Près de Bordeaux, un collectif propose de collecter puis de recycler des aides techniques usagées pour les redistribuer à bas prix aux personnes en situation de handicap. Une initiative solidaire qui lutte pour plus d'accessibilité au quotidien.

Par , le 

Réagissez à cet article !

À Mérignac, près de Bordeaux, la Recyclothèque, mise en place par le GIHP (Groupement pour l'insertion des personnes handicapées physiques) Aquitaine, se mobilise pour faciliter l'accessibilité des personnes handicapées aux aides techniques. Leur méthode : collecter, nettoyer puis réparer les aides et les redistribuer, à bas coût, aux personnes porteuses de handicap, qui n'ont pas toujours les moyens de financer les outils de compensation dont elles ont besoin.

Redonner une seconde vie

Lancé en février 2017, ce dispositif organise des points de collecte grâce à différents partenaires locaux, tels que la mairie de Noaillan. Les aides récupérées varient et concernent de nombreux handicaps. Ainsi, loupes, vidéo-agrandisseurs, cannes, déambulateurs, fauteuils roulant et autres lits médicalisés peuvent être repris.

D'autres services…

En France, des services similaires visent les mêmes objectifs, à l'instar de la Technicothèque, imaginée par le département du Maine-et-Loire, qui facilite l'accès aux aides et apporte des conseils personnalisés aux usagers concernés. Mais que ceux qui ne résident pas dans ces régions se rassurent : d'autres solutions existent, via Internet. Le site de la Compagnie des aidants propose, par exemple, un système de bourses d'échanges à ses adhérents. Une option de proximité bien utile pour éviter une logistique trop compliquée !

© Herby / Fotolia

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr