Service civique et handicap : ça fonctionne !

Résumé : Service civique et handicap : oui à une plus grande accessibilité ! Unis-Cité prouve que ça marche avec, cette année encore, 6,6% de jeunes engagés sur le terrain.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Kéliane, Romain, Julie… font partie des milliers de jeunes qui viennent de démarrer leur Service civique à Unis-Cité. La seule différence avec les autres est leur handicap. Par expérience, Unis-Cité est convaincue que leur engagement aura des répercussions très positives pour eux car il les place dans une situation d'aidant au service de la collectivité, plutôt que dans celle d'aidé. Et ils ont, comme les autres, tellement à donner. Les répercussions sont aussi positives pour les volontaires valides qui partagent leur quotidien ; leur expérience de service civique s'enrichit de ce partage d'expériences.

Un accompagnement adapté

6,6% des jeunes qui ont démarré leur Service civique à Unis-Cité depuis le 1er octobre 2016 se déclarent en situation de handicap, que ce soit mental, psychique ou physique. Cette mobilisation exceptionnelle est rendue possible par l'engagement de ses équipes qui œuvrent pour favoriser leur inclusion : communication ciblée, moyens pour améliorer les conditions d'accueil, adaptation des missions... L'association peut également compter sur le soutien de Malakoff Médéric qui finance, depuis trois ans, les coûts d'accueil de certains de ces jeunes nécessitant un accompagnement humain ou des adaptations (aménagement des horaires, achat de matériel spécifique, temps d'échanges réguliers avec l'entourage...) ainsi que des outils et formations dédiés aux salariés Unis-Cité concernés par l'accueil de ces jeunes. La Fondation de France soutient également ce plan accompagnement handicap depuis 2016. En effet, aujourd'hui, ces coûts pour les structures d'accueil ne sont pas pris en charge par l'État.

Jusqu'à 30 ans en cas de handicap

« Forts de cette expérience plus qu'encourageante, martèle Marie Trellu-Kane, présidente fondatrice d'Unis-Cité, nous appelons à la mobilisation de tous (associations, collectivités, établissements publics et Etat) pour un Service civique réellement accessible à tous : notre société en a tant besoin ! ». Rappelons qu'il est ouvert jusqu'à 30 ans, au lieu de 25, pour les volontaires en situation de handicap (article en lien ci-dessous).

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr