Incivilité du policier de Chambéry : il présente ses excuses

Résumé : 900 000 vues pour l'enregistrement d'une conversation entre un conducteur handicapé et un policier qui s'était garé sur sa place réservée, l'empêchant de remonter dans son véhicule. L'indélicat a présenté des excuses...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le policier qui s'était impunément garé sur une place de stationnement réservé aux personnes handicapées vient de présenter ses excuses à Christian Castellazzi. Rappel des faits (lire article complet ci-dessous) : le 13 décembre 2013, sur le parking d'un centre commercial de Chambéry, des policiers en intervention empiètent sur une place de stationnement réservée, empêchant Christian, en fauteuil roulant depuis 5 ans à la suite d'un accident, de remonter dans son véhicule pendant 45 minutes. A leur retour, le jeune homme enregistre la conversation et publie une vidéo. Edifiante (regarder ci-dessous) !

30 minutes d'échange constructif

Ce remue-ménage médiatique a alerté la direction de sécurité publique de la Savoie et a permis à Christian d'obtenir une entrevue avec le policier revêche. Dans une seconde vidéo, il explique les raisons qui l'ont poussé à diffuser cet enregistrement sur le net. « Je n'avais pas l'intention de porter plainte. En effet, bien plus que des sanctions, il m'importait de rencontrer le fonctionnaire concerné en présence de sa hiérarchie et d'obtenir des explications et des excuses de sa part. » Cette entrevue a donc eu lieu le 24 décembre à l'hôtel de police de Chambéry. Excuses prononcées et acceptées ! S'en est d'ailleurs suivi un échange de trente minutes entre les deux hommes que Christian a jugé « constructif ». Autre conséquence positive de ce buzz : faire prendre conscience à la galerie marchande qu'il est important de réserver un zone de stationnement dédiée aux véhicules de police ou de pompiers afin de faciliter leurs interventions.

Une vidéo à vocation pédagogique

Selon son auteur, cette vidéo n'avait pas pour but de dénigrer la police mais bien de dénoncer une incivilité, en l'occurrence le non-respect des places de stationnement pour personnes handicapées, et plus globalement le genre de difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontées les personnes handicapées. Une vocation « pédagogique » donc ! Ce jour-là, Christian aurait certes pu demander à quelqu'un de déplacer sa voiture comme il l'a déjà fait auparavant mais fatigué par une longue journée de travail et voyant qu'il s'agissait d'un fonctionnaire de police, il a souhaité obtenir des explications. « Une galère de plus qui suscite un sentiment de frustration et d'indignation ». Avec 900 000 vues, le message est a priori bien passé...

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 16-01-2014 par Cathy Etoc :
Bravo, c'est pédagogique et pas geignard. Le problème en France est qu'en l'absence d'une volonté politique forte (à la différence de ce qui concerne la discrimination raciale ou sexuelle)tout est considéré comme une gentillesse faite aux personnes handicapées et non comme un droit de citoyens à pouvoir vivre normalement. Voyez aussi les plans inclinés à moitié occupés dans certains magasins ou la seule cabine d'essayage plus large qui sert de lieu de stockage dans une boutique. Entre autres exemples.

Le 16-01-2014 par willemin :
Personne n'ai sensé ignoré la loi!!!personnellement il aurait du tig a faire avec des personnes à mobilité reduite!!

Le 16-01-2014 par alex :
Voilà encore un exemple de certains fonctionnaires de polices qui s'autorisent tous les droits. Honte à vous monsieur, c'est à cause de gens comme vous que les bons policiers ne sont pas ou peu respectés. Il aurait au moins pu reconnaitre ses erreurs et s'excuser. Mais non, lui ne doit surtout pas . Enfin, je trouve cela désolant, qu'il prenne la place de cet homme en fauteuil ne serait-ce qu'une journée.
J'éspere qu'il a eu un PV aprés par ses supérieurs. Certains automobilistes en ont pour moins que ca!!Vive la France

Le 19-03-2014 par Laurent :
Etes-vous sur que l'incivilité est du coté du policier?
Moi je pense que c'est du 50-50. A force de dire aux policiers ce qu'ils doivent faire à chaque instant, il ne faudra plus attendre quelque inititative de leur part. Lorsqu'il vous sera répondu que la police doit d'abord trouver un emplacement libre et non payant avant de venir constater votre cambriolage, serez-vous vraiment satisfait...

Le 27-06-2014 par Jean :
Oui on est sûr que l'incivilité est du coté du policier.
La difficulté à exercer son métier n'est pas une excuse. Il y avait certainement de quoi se garer rapidement pour un intervention efficace (entre parenthèse, la camionnette est garée bien droite). J'ai déjà appelé la police, si elle est arrivée plus d'une heure après, ce n'est pas parce qu'elle ne trouvait pas de place ! C'est les politiques et leur hiérarchie qui dictent aux policiers ce qu'ils doivent faire, pas les administrés, ça se saurait. Au fait, depuis qd les policiers doivent trouver des emplacements gratuits pour pouvoir se garer ? A moins qu'ils ne se mettent des prunes entre eux ? Et je termine avec ça : n'oublions pas que ce sont ces mêmes policiers qui verbaliseront un civil pour un même comportement, au même endroit !! C'est un métier difficile et ingrat, mais ils doivent respecter la loi et montrer l'exemple. L'uniforme n'est pas là pour garantir l'immunité, mais il impose un certain sens des responsabilités.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr