MDPH : enfin un système simplifié et uniformisé en France ?

Résumé : SI commun MDPH, c'est son nom. Le déploiement des nouveaux systèmes d'information commence en juin 2018 qui vise à moderniser les MDPH. Selon la CNSA, il va permettre un meilleur accès aux droits des personnes handicapées.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Comment améliorer l'accompagnement des personnes en situation de handicap ? En modernisant les systèmes d'information des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). La CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie) a lancé ce vaste chantier de rénovation en 2016 car, jusqu'alors, toutes les MDPH n'utilisaient pas les mêmes logiciels,  ni la même version d'un logiciel. Ce programme, qui bénéficie d'un budget de 19 millions d'euros, doit donc permettre d'harmoniser tous ces systèmes d'information grâce à un socle commun de fonctionnalités. On parle ainsi  de « SI commun des MDPH ». Une nouvelle phase est engagée le 19 juin 2018 avec le déploiement des nouvelles fonctionnalités.

Simplifier le système

Cette refonte vise, selon le communiqué de la CNSA, à « améliorer le service rendu aux personnes handicapées et à leur famille, recentrer les activités des professionnels sur l'accompagnement des usagers, simplifier les échanges d'information avec les partenaires, améliorer la connaissance des besoins des personnes handicapées ». A titre d'exemple, ce système a donné l'opportunité d'harmoniser les courriers de notification de décisions, qui sont aussi simplifiés pour être mieux compris par  les usagers.

De nouvelles fonctionnalités

Les logiciels métiers des MDPH s'harmonisent donc et s'enrichissent de nouvelles fonctionnalités. Celles du « palier 1 » intègrent :

  • les étapes du processus, de l'instruction de la demande d'une personne handicapée jusqu'au suivi de la décision,
  • les échanges d'informations avec les partenaires, avec l'outil de suivi des orientations (pour la mise en place de l'accompagnement de la personne handicapée par les établissements et services),
  • les échanges d'informations avec la caisse d'allocations familiales (pour l'attribution ou le renouvellement de l'allocation adulte handicapé ou de l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé)
  • les échanges d'informations avec l'Imprimerie nationale (pour la conception de la carte mobilité inclusion - CMI).

Pour plus de fiabilité, l'ensemble des données relatives aux personnes s'appuient sur l'utilisation du NIR (numéro de sécurité sociale) comme identifiant national de santé de la personne.

Le palier 2 intégrera des fonctionnalités complémentaires destinées à faciliter les échanges de la MDPH avec l'Éducation nationale et Pôle emploi, et à recueillir des données sur les besoins des personnes handicapées. Par ailleurs, Sophie Cluzel, secrétaire d'État au handicap, a missionné la CNSA pour proposer un service de demande en ligne aux MDPH qui n'ont pas déjà développé un portail de services aux usagers.

Quelles MDPH concernées ?

Sept MDPH volontaires ont participé à la construction et au développement de la nouvelle version des logiciels : Ain, Gers, Nord, Calvados, Haute-Savoie, Paris et Seine-Maritime. Pour tenir compte des contraintes propres à chaque MDPH, le déploiement se fera en 3 vagues. La mise en service des logiciels dans les 23 MDPH* de la vague 1 est prévue dès la fin 2018-début 2019. Elle s'échelonnera jusqu'à la fin 2019 pour celles des vagues 2 et 3. Pour tenir ces délais contraints, toutes les MDPH doivent engager les activités de pré-déploiement dès 2018.

* Les 23 MDPH de la vague 1 : Ariège, Aube, Charente-Maritime, Côtes-d'Armor, Dordogne, Doubs, Finistère, Gironde, Ille-et-Vilaine, Loir-et-Cher, Mayenne, Moselle, Pas de Calais, Hautes-Pyrénées, Métropole de Lyon, Savoie, Seine-et-Marne, Yvelines, Yonne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Guadeloupe.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 20-06-2018 par Valérie :
Une refonte des procédure est nécessaire . Oourquoi renouveller les démarches tous les deux ans quant aux droits lorsque le handicap est estimé à vie????? Beaucoup de paperasse inutile ...

Le 20-06-2018 par Issaya :
Il était temps de simplifier. Ils ont déjà fait le suivi des dossiers en ligne mais comme ils sont injoignables un mail de contact serait un+. L'accès à ACCEO pour les sourds et malentendants devrait être mis en place dans ces structures . Le futur programme est une avancée et j'espère que cela améliorera la qualité du service car on tombe souvent sur des agents qui s'empressent de raccrocher et ne comprennent pas souvent vos demandes. Une formation leur serait utile.

Le 20-06-2018 par marite :
Une question simple:
Autisme 80%
DYS 50%
C'est le taux des MDPH
pour tous les enfants porteurs d'handicap.
Ce qui laisse encore de nos jours des parents, les plus défavorisés, dans la difficulté.
Les bilans, les intervenants de santé, les soins sont très chers.
Première réforme qu' 'il faudrait changée !

Le 20-06-2018 par FRAYSSE :
Et le Morbihan !!! dans quelle vague se situe t'il???
Merci

Le 20-06-2018 par Podossenoff :
Combien de personnes ont perdu l'argent auquel elles avaient droit avec ce système complexe...

Le 21-06-2018 par yves mallet :
C'est très bien sur le papier....mais perso j'ai des craintes surtout sur la déshumanisation des rapports entre l'administration des MDPH et les personnes handicapées
Ma deuxième crainte est le traitement des demandes qui se feront quasi exclusivement sur dossier en évitant toute visite a domicile
Ce qui est encore plus grave c'est que rapport Taquet preconise que pour certaines demandes " ne posant pas de problème " les decisions soient prises directement par l'équipe pluridisciplinairesans passer par les CDAPH
En fait le problème est simple : pour réduire les delais d'attente, plutôt que de financer du personnel supplémentaire....on trouve, sous pretexte de " modernité " et de numérique des solutions " economiques " mais deshumanisantes

Le 21-06-2018 par yves mallet :
suite....
Plus grave encore cest une remise en cause fondamentale de la loi 2005
Le schéma sera dorénavant le suivant:
Depot de la demande, évaluation par lEPE sur « dossier » et decision envoyee a la personne handicapée, plus de PPcC et parfois même pas de CDAPH
Si on ajoute a ca qui le TCI disparaît au 1er Janvier 2019 .......

Le 21-06-2018 par Mimi kitty :
Bonjour.
J.espère que la simplification de la gestion des dossiers sera plus rapide.
pourquoi lorsqu.il y a du retard à la MDPH pour 1 renouvellement de la aah, celle-ci n.envoit pas automatiquement 1 copie de l.AR afin d éviter la suspension de la aah? lorsqu.on sait qu 1 pers ayant 1 incapacité de + de 80% à 100%, nous savons que l handicap sera à vie sauf si miracle. La MDPH d'où je dépends a 1 retard de fou, pour mon dossier de renouvellement est en attente de + de 8 mois, ce qui fait que depuis mars je n.ai plus de ressource. Je me suis déplacé à la MDPH qui m.a dit vue que je suis à + de 80%
-1 mon dossier sera mis dans le tats des urgents
-2. La caf traitera mon dossier sous 15 jours soit disant que heureusement c est pour l.aah sinon c.est 3 mois d.attente en +.
J.espère qu.ils disent vrai car ca devient très critique mais en + les assistantes sociales disent que si elles font 1 demande d.aide c.est aussi long que ma procédure. et en + ma MDPH est dans la 3eme vague...

Le 21-06-2018 par Daniel :
Personnellement je regrette l'ancienne COTOREP plus simple , plus claire que le la maison des personnes handicapés souvent à côté de la plaque et embourbée dans des complications dont ils ne comprennent pas eux-mêmes la source de stress négatif que cela engendre pour tout le monde .

Le 21-06-2018 par LECOESTER :
Moi j'aimerais que les autorités se phénomène sur les handicaps INVISIBLES. Nous sommes très nombreux à essuyer des regards de travers et réflexions parce que l'on est pas dans une chaise roulante ou trysomique. Faite des campagnes pub ou autre pour faire reconnaître celà merci. Je ne peux pas encore donner d'opinion sur le nouveau système informatique de la Mdph car trop récent. J'espère qu'il fera avancer les dossiers.

Le 22-06-2018 par Mamie papou :
Cc pourquoi la fybromagie qui entraîne d autre mal être n est pas reconnu Merci

Le 22-06-2018 par Magnès :
juste savoir comment peu t'on dire sans voir la personne son taux d'invalidité je suis entre 50 et 80 % mais le généraliste ne saitp as c'est la commission qui statue !! mais quel critère , ils ne m'ont jamais vu !!!c'est tout !!

Le 24-06-2018 par MEURET :
comme si des logiciels pouvaient venir en aide à ce fatras administratifs que sont les MDPH avec des délais supérieurs à 1 an

Le 26-06-2018 par Amador Martos :
Pourquoi ne pouvons-nous pas être vue par un médecin qui pourrait décider du % d'handicap.
Et un renouvellement tout les 5 ans, nous oblige à recommencer les mêmes démarche (sauf miracle), l'handicap ne peux qu'empirer.

Le 28-06-2018 par Sophie BADREAU :
Pourra-t-on enfin bénéficier du même traitement dans tous les départements, et en particulier ne pas se voir enlever l'AAH en cas de déménagement dans un autre département ?

Le 28-06-2018 par Pat :
Je suis tout à fait d'accord avec Magnès. On m'a attribué un taux de 20% pour mon invalidité et cela sans m'avoir vue Il a fallu que je monte par le train à Poitiers pour passer en commission de contentieux afin de faire valoir mon taux. Là-bas, j'ai vu un médecin qui m'a à peine examinée et à la fin de la réunion de conseil, malgré que je leur dise que je ne pouvais plus faire de ménage (même chez moi, je ne peux plus passer l'aspirateur et autres...), ils m'ont répondu que je n'avais qu'à m'inscrire à Pôle Emploi et m'ont attribuée un taux de 20% seulement. Lors de mon renouvellement de dossier, en 2016, ils n'ont pas changé mon taux, en ne m'ayant toujours pas vue et ce malgré une accentuation des souffrances que je leur ai signalée.

Le 28-06-2018 par Émilie :
La Nièvre encore à la traîne...

Le 28-06-2018 par Patrick :
Comme l'a si bien exprimé Yves Mallet ce qui m'inquiète c'est la déshumanisation ,j'ai lu aussi que si j'ai bien compris, que certaines attributions seront affectés par des services aux services de la CAF en relation j'espère avec le psychiatre référent,autre chose les psychiatres conventionnés sont peux nombreux a Lorient il n'en reste que deux il me
semble par intermédiaire j'ai à un ce avancé 55 ,pût faire une psychothérapiequi m'a permis de cerné totalement ma problématique il n'est jqmqis trop tard

Le 28-06-2018 par Nonno :
Morbihan toujours un train de retard

Le 29-06-2018 par Janine :
Merci pour la lucidité d'yves mallet , arrêtez de rêver ou râler , le conseil général s'est invité à la mdph , au revoir indépendance vu les économies qu'ils veulent faire, c'est juste dramatique , et le sera de plus en plus.Ils font le coup à chaque fois sous couvert de simplication ca sera surtout moins de droits et de moyens.....

Le 01-07-2018 par LINOU :
Bonjour,
J'aimerai savoir pourquoi mon fils est passé d'un supérieur à 50% à moins de 50% alors que depuis la naissance il cumule les handicaps (surdité, dysphasie, dyslexie et maintenant pour couronner le tout il a la maladie de GILBERT). Je m'inquiète beaucoup pour son avenir.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr