Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Eléonore, trisomique, publie son livre : Triso, et alors !

Résumé : Le 21 mars 2014, à, l'occasion de la Journée internationale de la trisomie 21, Eléonore Laloux publie son livre :" Triso, et alors !". Le parcours d'une jeune femme de 28 ans, heureuse et bien dans sa vie. Et pas une "aberration chromosomique" !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

A sa naissance, Eléonore Laloux a été décrite à ses parents par l'obstétricien comme une « aberration chromosomique », n'ayant que quelques semaines à vivre. Aujourd'hui âgée de 28 ans, elle travaille, habite seule et combat la stigmatisation des personnes trisomiques. A l'occasion de la Journée mondiale de la Trisomie 21, vendredi, la jeune porte-parole du collectif "Les amis d'Eléonore" publie "Triso et alors !" (éditions Max Milo), co-écrit avec le journaliste Yann Barte. Elle y raconte sa vie avec "un chromosome en plus".

Un travail depuis 6 ans

Ses parents se sont toujours battus pour qu'elle soit scolarisée en milieu ordinaire. Elle se souvient des moqueries dans la cour de récréation, quand elle était en classe spécialisée au collège. "On me regardait un peu de travers, un peu méchamment. Dans le car, les grands m'ont mis du chewing-gum dans les cheveux au moins deux fois", témoigne-t-elle auprès de l'AFP. Aujourd'hui, elle s'attire encore parfois des regards insistants quand elle prend le bus pour se rendre à son travail, au service facturation de l'hôpital privé d'Arras (Pas-de-Calais) où elle a un CDI depuis bientôt six ans. "Je les ignore", dit-elle. "Je suis comme les autres, je peux être indépendante et avoir une vie normale". Elle déteste aussi quand on lui parle "gaga". Ce qu'elle préfère au travail, c'est "la mise sous pli et le classement alphabétique". Elle termine son travail à "14h10" et les après-midis sont consacrés à ses diverses activités: "mercredi cours de guitare électrique, jeudi orthophoniste, vendredi kiné".

Son propre appartement depuis 2 ans

Depuis deux ans et demi, Eléonore a son propre appartement dans une résidence intergénérationnelle d'Arras, l'Ilot Bon Secours, où 10 logements sont occupés par des trisomiques, les autres par des personnes âgées et des familles. "Au début, j'étais impressionnée par la hauteur de mon appart, au 4e étage", raconte cette petite femme de 1,41 mètre, vêtue de couleurs vives avec bijoux et lunettes assortis. Elle a aujourd'hui un peu moins le vertige, mais "pour arroser les plantes sur la fenêtre, ce n'est pas encore ça". Elle n'a en revanche pas souffert de la solitude. "C'est plutôt mes parents". Elle rentre chez eux tous les week-ends, "pour faire une coupure".

Avec l'aide d'une auxiliaire de vie

La semaine, une auxiliaire de vie vient l'aider, "une heure par jour sauf le jeudi", à faire le ménage, préparer le repas ou trier ses vêtements. Elle tient à jour des répertoires. "En ce moment, je lis 30 Millions d'Amis. S'il y a un mot compliqué, j'ouvre mon répertoire, je note le mot, je cherche dans le dictionnaire et j'écris la définition. C'est pour faire travailler mon intelligence". "Eléonore n'a pas fini d'apprendre", souligne son père, Emmanuel Laloux, un ancien professeur d'arts plastiques reconverti dans la communication. Il est président de l'association Down Up, partie prenante du projet de l'Ilot Bon Secours, qu'il décrit comme "unique en France".

Vers un maximum d'autonomie

Le projet a été conçu pour amener les jeunes trisomiques "vers l'autonomie", explique-t-il. "L'objectif à terme est qu'ils se créent un tissu social suffisamment important pour que les choses continuent, le jour où on disparaîtra". L'association les aide à travailler sur "l'auto-détermination". "Une personne ayant une trisomie a un lien affectif très fort avec sa famille et ses proches, et souvent ses décisions dépendent de ce lien affectif. On essaie de créer un espace qui leur permette de décider d'eux-mêmes", explique Emmanuel Laloux.

Avec son amoureux

Récemment, Eléonore a passé des examens pour ses problèmes cardiaques, et va peut-être devoir subir une opération "assez lourde et douloureuse. C'est moi qui vais prendre la décision", affirme-t-elle. "Pour l'instant, je ne me sens pas prête". Elle a un amoureux, Robin, également trisomique. "On fait des soirées à deux une fois par semaine, et pas plus. Après, on risque de déborder. Et quelquefois je passe le week-end chez ses parents, il y a une balançoire et une vraie piscine".

« Triso, et alors ! », Eléonore Laloux, co-écrit avec le journaliste Yann Barte, éditions Max Milo, 192 pages, 16 €.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 22-03-2014 par Lizzy7 :
Bravo Eleonore pour ton courage, ton goût de vivre..un bel exemple à suivre....

Le 22-03-2014 par coco :
Bravo Eleonore d'affirmer et de vivre pleinement cette difference;
A bientot de te lire;
Maria

Le 22-03-2014 par Dara :
Je suis soufflée,belle jeune femme, pour tant de courage et de détermination !Je te souhaite bonne route et que rien ne t'arrête!
Je t'embrasse très fort!

Le 25-03-2014 par Isis :
Bravo Éléonore tu est courageuse tu peut être fière de toi! gros bisous :) <3

Le 27-03-2014 par Domi :
Félicitations Eleonore pour ta réussite et surtout un grand merci je viens juste d'être mamie d'un petit ange d'amour qui est trisomique et te voir m'a rassuré ! Je te souhaite tout plein de bonheur.

Le 01-04-2014 par Aline :
Bravo,félicitations pour ta force et ton courage. Ton livre arrive juste quand il faut... je vais le lire,pour aider ma nièce et lui transmettre ta force, ton courage, elle vient tout juste d'avoir un petit garçon trisomique. Grosses bises à toi

Le 09-04-2014 par Celia :
J'ai que 16 ans et j'aimerais m'occuper de personne atteint de la Trisomie, j'ai acheter t'on livre et tu es très courageuse et très forte, t'on histoire ma toucher ! Reste forte, tu es une personne vraiment formidable! Gros bisous.

Le 30-04-2014 par Yves Arwany :
Bravo Eléonore pour ce bel exemple de réussite et cette volonté de vivre normalement. Si tu connais des amis ne sachant pas lire et qui souhaiterais apprendre, j'ai conçu une méthode moderne qui a été expérimentée et validée. (Je suis bénévole) Cordialement

Yves

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches