Ginola et 3 champions relèvent le défi handisport de Croizon

Résumé : Casting de choc pour la saison 3 de la web-série Vis mon sport lancée par Philippe Croizon. Quatre champions partagent la séance d'entraînement d'athlètes handisport. Ont-ils relevé le défi ? Réponse en images le 27 avril 2017.

Par , le 

Réagissez à cet article !

David Ginola, Aurélien Rougerie, Sylvain Chavanel et Catherine Destivelle ont-ils relevé le défi ? Pour sa saison 3, Vis mon sport change de concept. En 2017, c'est le choc des titans pour cette web-série lancée en 2015 par l'aventurier quadri amputé Philippe Croizon avec le soutien d'Harmonie mutuelle, qui a déjà fait plus de 4 millions de vues !

Pro contre pro

Ce ne sont plus des jeunes qui viennent à la rencontre de quatre champions handisport mais des sportifs et anciens sportifs aguerris. Le casting 2017 accueille David Ginola (foot), Sylvain Chavanel (cyclisme), Catherine Destivelle (escalade) et Aurélien Rougerie (rugby). Lors de cette expérience, ils vont devoir faire leurs preuves dans la version handisport de leur discipline respective. Face à eux : Yvan Wouandji (cécifoot), Mathieu Bosredon (handbike - vélo actionné à la force des bras), Nicolas Moineau (escalade non-voyant) et Adrien Chalmin (rugby fauteuil).

Le même dépassement de soi

L'objectif de cette édition relookée : faire vaciller les habitudes et tomber les certitudes. « On a voulu faire du pro contre pro, explique Philippe Croizon. Avec des candidats aussi solides, on rentre dans le vif du sujet !» Ce défi singulier promet de mettre en lumière les convergences de chaque pratique via la rencontre entre deux univers qui, s'ils partagent les mêmes valeurs, peinent souvent à se mêler. Tous ont en commun le dépassement de soi mais comment aller plus vite, plus haut, plus fort avec un handicap ?

Paroles de champions

Aurélien Rougerie dit avoir vécu une « expérience très enrichissante » et avoir « beaucoup à apprendre des personnes avec un handicap et notamment de leur richesse ». « Bravo aux grimpeurs non-voyants, explique Catherine Destivelle. Ce n'est pas évident et ça demande beaucoup plus d'énergie que quand on voit. Si tous les grimpeurs s'entraînaient les yeux bandés, ils gagneraient en force et en positionnement. » De son côté David Ginola estime que « pour les personnes qui ont perdu un sens, le sport comme la musique ou d'autres activités, c'est avant tout se redonner confiance à soi-même. » Quant à Sylvain Chavanel, il s'est rendu compte, à travers cette expérience, « à quel point ce sont des athlètes de haut niveau avant d'être des personnes en situation de handicap. » Sensations en images à partir du 27 avril sur le site dédié (en lien ci-dessous).

27 avril : rugby

• Adrien Chalmin, 30 ans. Il intègre très jeune la section pro de l'ASM Clermont. En 2005, plaqué au sol lors d'une mêlée, il devient tétraplégique. Il crée 2 ans plus tard une section handisport de rugby-fauteuil. Il a participé aux Jeux paralympiques de Londres 2012 et Rio 2016.
• Aurélien Rougerie, 36 ans. Sa carrière en club et en équipe de France est monumentale. Il compte plus de 400 matchs avec l'ASM et 76 sélections avec le XV de France. Il est actuellement le recordman d'essais en TOP 14 avec 94 réalisations.

18 mai : foot

• Yvan Wouandji, 23 ans, est un joueur incontournable du cécifoot. International français évoluant au club de Saint-Mandé, il a été médaillé d'argent aux Jeux paralympiques de Londres en 2012 et s'est fait connaître du grand public en 2015 grâce au but qu'il a inscrit contre l'Allemagne. Ce jeune talent repéré à l'Institut National des jeunes aveugles fait de son handicap une force et participe à la sensibilisation à son sport.
• David Ginola, 50 ans. L'un des meilleurs et des plus médiatiques joueurs français des années 90, au point d'être surnommé El Magnifico par la presse espagnole. C'est au Paris-Saint-Germain qu'il se révèle vraiment au grand public, avant de jouer dans plusieurs clubs européens. Il est désormais animateur télé.

8 juin : escalade

• Nicolas Moineau, 39 ans, atteint d'une rétinite pigmentaire (déficience visuelle), il devient champion du monde d'escalade en difficulté en 2012.
• Catherine Destivelle. Entre 1985 et 1988, elle est considérée comme la meilleure grimpeuse au monde. À partir de 1990, elle opère un retour à la haute montagne avec une série d'ascensions et d'exploits.

29 juin : cyclisme

• Mathieu Bosredon, 26 ans, devenu paraplégique à l'âge de 4 ans. Paracycliste de haut niveau pratiquant le handbike, il est le premier handbiker à intégrer une équipe professionnelle valide, Cofidis. Médaillé de bronze aux championnats du monde 2015, il a terminé 4e aux Jeux paralympiques de Rio de la course en ligne (+ de 50 km).
• Sylvain Chavanel, 37 ans, est considéré comme l'un des meilleurs coureurs du peloton cycliste professionnel. Une carrière pro ponctuée de 46 victoires dont 3 succès d'étape sur le Tour de France (en 16 participations) et 7 titres de champion de France.

© Nicolas Götz

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr