MA Le Fur : sportifs gays et handicapés, même combat ?

MA Le Fur : sportifs gays et handicapés, même combat ?

Résumé : Parce qu'elle en connait un rayon sur la discrimination, Marie-Amélie Le Fur a accepté d'être la marraine de la 10e édition du Tournoi international de Paris organisé par la Fédération sportive gaie et lesbienne. Des engagements concordants !

Par , le 

Réagissez à cet article !

C'est lors d'une soirée-débat sur le sport féminin en 2012 que Marie-Amélie Le Fur avait rencontré la présidente de la FSGL (Fédération sportive gaie et lesbienne) et l'équipe du TIP (Tournoi international de Paris) et s'était dite très « intéressée par l'organisation de ces jeux ouverts à tous ». Rappelons que Marie Amélie Le Fur est l'athlète handisport de haut niveau (amputée sous le genou gauche suite à un grave accident de scooter en 2004) qui a défrayé le palmarès des Jeux paralympiques de Londres 2012 en remportant trois médailles : l'or sur le 100 m, l'argent sur le 200 m, avec un record du monde à la clé, et le bronze au saut en longueur. Sur le site de la FSGL, la championne déclare : « ce TIP est un tournoi multisports qui permet de lutter contre les discriminations au sens large, qui permet à tous de faire du sport en s'exposant et s'affirmant librement. ».

Handisport et « gaysport », même combat ?

Les engagements du handisport et du « gaysport » semblent en effet concordants. Depuis sa création en 2003, le Tournoi international de Paris, le plus important événement sportif LGBT européen, participe à la reconnaissance des droits des homosexuels et à l'intégration par le sport. Ouvert à tous, l'événement rassemble chaque année plus de 1 500 athlètes du monde entier autour d'une vingtaine de disciplines sportives, sous le signe de la tolérance et de la convivialité. Il aura lieu du 17 au 20 mai 2013.

Le fabuleux destin d'Amélie...

Quant à la championne, elle est sur tous les fronts puisqu'elle s'affiche dans une campagne très offensive, façon X Men, pour le meeting d'athlétisme de Paris-Seine-Saint-Denis et a également accepté d'être la marraine de la tournée française Handivalides 2013 qui tente de promouvoir l'insertion des étudiants handicapés dans l'enseignement supérieur. A l'heure où la réputation d'une autre icône du handisport vire au cauchemar, notre Amélie semble, elle, poursuivre son « Fabuleux destin »...

www.paris-tournament.com

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Partager sur :

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr