93 : une unité mobile autisme pour les enfants de l'ASE

En mars 2021, une nouvelle unité mobile autisme ouvre ses portes en Seine-Saint-Denis. Sa particularité ? Elle entend accompagner 30 jeunes avec des troubles du neuro-développement confiés à la protection de l'enfance.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Après l'ouverture d'une unité de transition pour adultes avec des troubles autistiques « complexes » (article en lien ci-dessous), l'association Vivre et devenir crée en mars 2021 une unité mobile pour accompagner des jeunes de Seine-Saint-Denis ayant des troubles du neuro-développement. Sa particularité ? Elle s'adresse plus précisément aux mineurs confiés à l'Aide sociale à l'enfance (ASE), dont on estime que 25 % sont en situation de handicap (article en lien ci-dessous).

Solution limitée dans le temps

Composée d'une équipe de dix professionnels, cette unité basée à Bobigny entend, à terme, prendre en charge une trentaine de jeunes accueillis dans les maisons d'enfants à caractère social (MECS), les foyers de l'enfance ou au domicile des assistants familiaux du département. « Nous allons dans le lieu de vie de l'enfant et apportons une réponse selon ses besoins et attentes mais aussi ceux des professionnels et familles, explique sa directrice, Christine Manadi. Cependant, cette solution est limitée dans le temps, l'intervention de l'unité mobile s'estompera pour que les professionnels de la protection de l'enfance prennent le relais ». En cas de situation « trop complexe », une aide à la réorientation vers un établissement spécialisé peut être envisagée. Autre ambition : sensibiliser les professionnels et les assistants familiaux aux spécificités des troubles du neuro-développement.

Une autre structure à venir

Cette unité constitue la première étape d'un projet plus ambitieux visant à créer une structure expérimentale pour des enfants et adolescents présentant, pour moitié d'entre eux, une double vulnérabilité : troubles du spectre autistique et autres troubles du neuro-développement. Cet établissement de 3 000 m2, qui accueillera 40 jeunes de la naissance à 20 ans, ouvrira ses portes en 2024 sur Plaine Commune, qui regroupe neuf villes du 93. L'unité mobile lui sera, plus tard, adossée. Cette structure innovante de 3 000 m2 est le fruit d'un appel à projets lancé par le département de Seine-Saint-Denis et l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.