Parcoursup : les dispositifs dédiés aux lycéens handicapés

Le site Parcoursup.fr est ouvert ! Depuis le 20 décembre 2022, les candidats peuvent consulter les 21 000 formations qui s'offrent à eux pour la rentrée 2023. Des dispositifs spécifiques sont proposés aux lycéens handicapés.

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

« Une information plus claire, plus riche et plus transparente » pour tous les candidats, c'est la promesse de la plateforme Parcoursup qui fait peau neuve. Depuis le 20 décembre 2022, les futurs bacheliers peuvent découvrir l'offre de formations pour la rentrée 2023 et consulter les informations qui les aideront à affiner progressivement leur projet d'orientation via un moteur de recherche qui promet d'être plus performant et plus accessible. Les candidats en situation de handicap ou atteints d'un trouble de santé invalidant peuvent notamment consulter les mesures d'accompagnement mises en place au sein des établissements d'enseignement supérieur via la rubrique « Coordonnées / Accueil et accompagnement des étudiants en situation de handicap » sur la fiche Parcoursup de chaque formation. Ils peuvent également d'ores et déjà contacter le référent handicap afin de connaître l'accessibilité des lieux et les aménagements possibles.

21 000 formations dont 7 500 en apprentissage

Plus de 21 000 formations reconnues par l'Etat sont ainsi présentées via une fiche délivrant des informations concrètes et détaillées : statut, nature (sélective ou non, très demandée ou non), frais de scolarité, critères d'analyse des candidatures, possibilités de poursuite d'études, débouchés professionnels, mais aussi le taux d'insertion ou encore la date des prochaines portes-ouvertes. Parmi elles, plus de 7 500 sont en apprentissage, souvent considéré comme « la voie royale pour l'insertion professionnelle des jeunes en situation de handicap ». Autre avantage : beaucoup d'entre elles permettent de formuler ses vœux tout au long de la procédure, sans date limite, mais aussi de bénéficier d'un accompagnement pour trouver un employeur.

Un numéro vert d'assistance accessible

Pour faire un choix éclairé, « chaque candidat bénéficiera d'un accompagnement assuré tout au long de l'année par les équipes éducatives de son établissement », assure le gouvernement dans un communiqué. Des outils et ressources sont proposés aux lycées, qui permettront de conduire en janvier des sessions d'information à destination des lycéens et de leurs parents. De nombreux lives et tchats sont d'ores et déjà programmés pour répondre aux questions des candidats et, dès le 18 janvier 2023, l'assistance usagers sera accessible via le 0 800 400 070 (du lundi au vendredi de 10h à 16h), la messagerie du dossier Parcoursup et ses réseaux sociaux. Ce numéro vert est accessible aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à la transcription instantanée de la parole, la visio-interprétation en Langue des signes française (LSF) et le visio-codage en Langue française parlée complétée.

Une fiche de liaison pour renseigner ses besoins spécifiques

Prochaine étape cruciale : l'ouverture des inscriptions et la création du dossier. Du 18 janvier au 9 mars 2023, les lycéens pourront formuler jusqu'à dix vœux, et dix de plus pour des formations en apprentissage. Les candidats en situation de handicap ou atteints d'un trouble de santé invalidant peuvent joindre à leur dossier une fiche de liaison précisant leurs besoins spécifiques. Ils pourront ensuite la transmettre à la formation choisie pour faciliter leur accueil. « Elle n'est pas obligatoire et n'est pas non plus communiquée aux formations pour l'examen du dossier », précise Parcoursup. Les jeunes auront ensuite jusqu'au 6 avril pour finaliser leur dossier, avec les éléments demandés par les formations, et confirmer leurs vœux.

1ère phase d'admission

Fin du suspense le 1er juin 2023 avec les premières propositions d'admission (réponses « oui » ou « oui si »). « 'Oui si' signifie que vous êtes accepté dans la formation à condition de suivre un parcours de réussite adapté à votre profil (remise à niveau, soutien, tutorat…) (...) afin de consolider ou de renforcer certaines compétences nécessaires pour vous permettre de réussir vos études supérieures », explique Parcoursup. Les candidats sont tenus de répondre à chacune d'elles dans les délais indiqués, puis d'effectuer leur inscription administrative à l'issue des résultats du baccalauréat le 4 juillet. Date limite pour accepter une proposition dans le cadre de la phase principale : le 13 juillet.

Accompagnement personnalisé en cas de réponse négative

Dès le 1er juin, les jeunes ayant reçu des réponses exclusivement négatives de filières sélectives (BTS, BUT, classe prépa, IFSI, écoles...) peuvent demander un accompagnement individuel ou collectif dans leur lycée ou un CIO pour envisager d'autres choix de formation et préparer la phase complémentaire qui se tiendra du 15 juin au 12 septembre. Cette dernière permet de formuler jusqu'à dix nouveaux vœux dans les formations disposant encore de places disponibles. « Les candidats en situation de handicap et les sportifs de haut niveau qui n'ont pas trouvé de formation adaptée peuvent saisir les commissions d'accès à l'enseignement supérieur (CAES) et demander le réexamen de leur dossier si leur situation particulière justifie une inscription dans un établissement situé dans une zone géographique déterminée », précise Parcoursup. Les autres candidats sur la touche pourront, quant à eux, solliciter la CAES de leur académie afin de trouver une formation « au plus près de leur projet et en fonction des places disponibles », à partir du 1er juillet.

Une FAQ handicap

Besoin d'infos complémentaires ? Toutes les interrogations liées au handicap sont regroupées dans une foire aux questions sur le site de Parcoursup et dans une rubrique dédiée aux candidats en situation de handicap. De même, le déroulement des différentes étapes est à retrouver, en détails, sur le calendrier Parcoursup. Des premières vidéos-tutoriels (exemple ci-contre) sont mises à disposition pour expliciter le fonctionnement de la plateforme. « L'ensemble de ces évolutions vise à rendre le processus plus prévisible et ainsi éviter l'effet de surprise qui est un facteur de stress pour les lycéens et leurs familles », explique le gouvernement, promettant que, « dans les années qui viennent, le périmètre des formations pour lesquelles les informations sur l'insertion professionnelle seront renseignées sera progressivement élargi ». « C'est un chantier majeur destiné à aider les lycéens à mieux s'orienter, à mieux connaître les métiers d'avenir, ceux qui recrutent », poursuit-il.

© Capture d'écran du site Parcoursup

Illustration article
Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.