Docu Kilimandjaro : un paraplégique sur le toit de l'Afrique

En 2017, Yann Jondot, maire paraplégique, gravit le toit de l'Afrique pour défendre l'accessibilité des lieux publics. Le documentaire "Objectif Kilimandjaro" retrace son périple en terre tanzanienne et son combat en France. A retrouver en replay !

• Par

Thèmes :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Pour faire progresser l'accessibilité, certains font des pétitions, d'autres créent des associations, Yann Jondot, lui, gravit des sommets. Et ce n'est pas seulement une image... En octobre 2017, le maire paraplégique de Langoëlan, une petite bourgade du Morbihan, se laisse à l'assaut du Kilimandjaro. Une ascension de 5 895 mètres sur le « toit de l'Afrique » (article en lien ci-dessous) en joëlette, un fauteuil à une roue tracté par une dizaine de Français et de Tanzaniens. En souvenir de son périple, un documentaire exaltant, Objectif Kilimandjaro, réalisé par Gérard Maximin, diffusé sur France 3 le 13 avril 2020, est disponible en replay sur le site de la chaîne (également ci-contre). 52 minutes pour retracer deux années de combat pour les droits des personnes handicapées.

Du sommet de l'Afrique au sommet de l'Etat

C'est lors d'un rendez-vous à la préfecture, quelques mois plus tôt, que Yann Jondot a un déclic. Alors qu'il doit retirer ses nouveaux papiers, plusieurs marches se dressent en travers de son chemin. « C'est pire que de gravir le Kilimandjaro, déplore-t-il. Ces marches, je ne pourrai jamais les monter alors que le Kilimandjaro, si. D'ailleurs, je vais le faire. » Après le sommet de l'Afrique, il tutoie le sommet de l'Etat français. Reçu tour à tour à l'Assemblée nationale, au Sénat et à Matignon lors d'un échange avec Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat au Handicap, il remet à chacun un livre blanc afin de promouvoir la réinsertion sociale des personnes en situation de handicap.

« Ministre de l'accessibilité »

Yann Jondot leur propose également trois mesures « simples, pragmatiques et peu onéreuses en faveur des personnes à mobilité réduite (PMR) ». La première : chaque commune doit disposer d'une rampe d'accès amovible, mise à disposition par la mairie en cas de besoin. La seconde : poser une sonnette accessible à tous devant les bâtiments publics lorsque l'accessibilité ne peut être assurée. La troisième : installer une rampe pour que les PMR sans fauteuil roulant puissent gravir les marches. Yann Jondot fait également part de son projet d'affichage d'un label « ville accessible » à l'entrée des communes pour signaler leur niveau d'adaptation. Cette idée le promeut « Ambassadeurs des ambassadeurs de l'accessibilité » fin 2018 puis « ministre temporaire pour l'accessibilité ». Une distinction qu'il honore au quotidien en usant d'ingéniosité pour trouver de nouvelles initiatives inclusives.

Illustration article
Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.