Accueillant familial : un hébergement inclusif et sur-mesure

Plus de 15 000 Français exercent le métier d'accueillant familial. Le principe : prendre en charge une personne âgée ou handicapée et ainsi proposer une alternative à l'hébergement en établissement. Un mode d'accueil inclusif en plein essor !

• Par

Thèmes :

Commentaires1 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Le département le plus accueillant de France est... le Nord, juste après La Réunion ! Non pas grâce au caractère chaleureux de ses habitants mais au nombre d'accueillants familiaux dont il dispose, à savoir 537 pour environ 630 personnes accueillies. Ce dispositif, qui s'adresse aux personnes âgées de plus de 60 ans ou en situation de handicap de plus de 20 ans, constitue une alternative à l'hébergement en maison de retraite ou en établissement spécialisé. Ses atouts : une présence rassurante, stimulante et un projet d'accueil personnalisé.

Une prise en charge moyennant rémunération

Outre l'hébergement, l'accueillant familial prend en charge la préparation des repas, l'entretien, les courses, les activités quotidiennes, en échange d'une rémunération. En effet, les deux parties sont liées par un contrat de gré à gré. Les personnes accueillies versent chaque mois un salaire qui oscille entre 1 500 euros et 2 000 euros brut environ. En outre, elles peuvent bénéficier d'aides sociales et fiscales. Temporaire, temps partiel, permanent... Plusieurs types d'accueil sont proposés en fonction des besoins. Autant d'informations qui doivent figurer dans le contrat d'accueil, à signer, au plus tard, le jour de l'emménagement.

Un logement accessible

Pour exercer ce métier, il faut tout d'abord obtenir l'agrément du conseil départemental. Pour ce faire, un certain nombre de critères sont à remplir : l'absence de liens familiaux, la mise à disposition d'une chambre individuelle de 9m2 minimum -ou le double pour un couple- située à proximité d'une salle d'eau et de toilettes et une liberté de déplacement à l'intérieur du logement. Les pièces communes doivent également être accessibles et l'habitat adapté à la mobilité de la personne accueillie afin, notamment, d'encourager une véritable vie de famille.

Formation initiale et continue

Autres conditions : avoir suivi une formation initiale et continue de 54 heures minimum ainsi qu'une initiation aux gestes de secourisme organisées par le président du conseil départemental. Le code de l'Action sociale et des familles, qui encadre cette profession, précise que « le département prend en charge, lorsqu'il n'est pas assuré, l'accueil des personnes dont l'état de handicap ou de perte d'autonomie le nécessite, durant les temps de formation obligatoire des accueillants. » D'autre part, si ces derniers doivent coordonner les soins de leur hôte, ils n'ont pas vocation à les prodiguer. Par conséquent, aucune compétence médicale n'est nécessaire. Ils s'engagent cependant à accepter la mise en place d'un suivi social et médico-social, notamment via des visites sur place.

18 000 places potentielles

L'agrément est délivré pour une durée de cinq ans, renouvelable. Durant cette période, les services départementaux viennent régulièrement contrôler les conditions d'accueil afin de s'assurer de la santé, de la sécurité ainsi que du bien-être physique et moral des personnes hébergées. Ils décident également de leur nombre, dans la limite de trois simultanément, en fonction de l'expérience de celui qui les reçoit, de sa formation professionnelle et de l'environnement social et familial. Intéressé ? Il suffit de se tourner vers le conseil départemental pour obtenir la liste des accueillants familiaux agréés. Environ 18 000 places sont potentiellement disponibles partout en France.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Cassandre Rogeret, journaliste Handicap.fr"

Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
1 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.