AESH : de nouvelles mesures pour la rentrée 2023

4 000 AESH de plus, une augmentation de l'indice, un CDI au bout de 3 ans, la création d'une indemnité de fonctions. Le gouvernement annonce de nouvelles mesures pour la rentrée 2023... qui peinent à satisfaire les syndicats.

• Par

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Illustration article AESH : de nouvelles mesures pour la rentrée 2023

Du nouveau pour les accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH) à la rentrée 2023 ? Ils seront 4 000 équivalents temps plein (ETP) de plus, portant leur nombre à 85 502. Mais quid de leurs conditions de travail ? Le ministère de l'Education nationale annonce des mesures dans un communiqué du 5 juillet, assurant qu'une « nouvelle étape de leur revalorisation sera franchie à la rentrée 2023 ». Elles font suite aux précédentes mesures d'amélioration intervenues à la rentrée 2022. « Les crédits inscrits en loi de finances permettent de consacrer à partir de septembre 80 millions d'euros à la revalorisation des AESH, correspondant à 240 millions sur une année civile et permettant une hausse de leur rémunération de 10 % », précise le ministère.

Quelles revalorisations ?

• Une grille indiciaire revalorisée, débutant à l'indice 366, soit au-dessus de l'indice minimum de traitement de la fonction publique, et rehaussant les indices des autres échelons pour permettre une progression continue en fonction de l'expérience.

• La création d'une indemnité de fonctions de 1 529 euros bruts par an pour un temps plein (à calculer donc au prorata des heures effectuées).

• La majoration de 10 % de l'indemnité versée aux AESH référents qui apportent un appui méthodologique et un soutien spécifique aux AESH nouvellement nommés, qui seraient ainsi portée à 660 euros bruts par an en 2023.

Pour la FSU (Fédération syndicale unitaire), qui a participé au premier groupe de travail dédié en mai 2023, « les propositions ne sont pas à la hauteur et sont inacceptables. En effet, une revalorisation qui ne passe que par de l'indemnitaire et une grille à peine toilettée ne changent en rien la précarité subie par les AESH ».

CDI au bout de 3 ans

Des travaux sont également engagés par le gouvernement pour que, à partir de la rentrée 2023, les AESH puissent faire le choix de passer en CDI dès 3 ans d'expérience en CDD, contre 6 ans auparavant, conformément à la loi du 16 décembre 2022. Mais, pour la FSU, « l'ancienneté de services doit être reprise intégralement (années effectuées sous contrat aidé, services en lycée agricole…) ». Selon le syndicat, « l'accès au CDI doit concerner l'ensemble des AESH ».

Hausse du point d'indice

Par ailleurs, les AESH bénéficient des mesures générales annoncées pour les agents de la fonction publique : hausse du point d'indice de 1,5% à compter du 1er juillet 2023, prime exceptionnelle de pouvoir d'achat allant jusqu'à 800 euros brut avant la fin de l'année 2023 et relèvement des grilles de 5 points d'indice à partir du 1er janvier 2024.

« La perspective d'une nouvelle journée de mobilisation d'ici la fin de l'année 2023 est nécessaire pour construire le rapport de forces et gagner de réelles avancées pour les AESH », conclut l'intersyndicale nationale, qui continue d'exiger le « statut de fonctionnaire ».

Partager sur :
  • LinkedIn
  • Twitter
  • Facebook
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"
Commentaires1 Réagissez à cet article

Thèmes :

Ne ratez rien de l'actualité du handicap, en recevant notre lettre d'information ! Inscription

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.