L'aide de 4 000 euros pour les contrats handicap prolongée

Bonne nouvelle pour les travailleurs handicapés. L'aide de 4 000 euros accordée aux employeurs qui les recrutent dans ce contexte de crise, initialement prévue jusqu'au 28 février 2021 est prolongée jusqu'au 30 juin 2021. Avec quelques modifications.

• Par

Thèmes :

Commentaires2 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

DERNIERE MINUTE DU 28 MAI 2021
La prime de 4 000 euros proposée par l'État pour favoriser l'embauche de personnes handicapées va être prolongée de six mois, jusqu'à fin décembre 2021,annonce le gouvernement. Elle aurait déjà permis plus de 11 000 recrutements, dont 65% en CDI (article en lien ci-dessous).

ARTICLE INITIAL DU 25 FEVRIER 2021
Depuis le 1er septembre 2020, les employeurs qui embauchent un salarié reconnu travailleur handicapé bénéficient d'une aide financière de 4 000 euros maximum sur un an (soit 1 000 euros à chaque trimestre). A l'origine, cette aide devait prendre fin le 28 février 2021 mais, avec le prolongement de la crise sanitaire, elle est finalement prorogée pour tout contrat de travail conclu jusqu'au 30 juin prochain. Ce report avait déjà été annoncé par Jean Castex le 16 novembre 2020 à l'occasion du Comité interministériel du handicap (CIH) mais le décret n° 2021-198 du 23 février 2021, paru au Journal Officiel (JO) le lendemain (en lien ci-dessous), vient préciser de nouvelles modalités.

Des petits changements

Cette aide est versée sous réserve de respecter les conditions suivantes :

  • Le contrat de travail est à durée indéterminée ou à durée déterminée d'au moins 3 mois.
  • La rémunération est inférieure ou égale à deux fois le montant horaire du Smic, soit à 20,30 euros brut.
  • Le salarié n'a pas fait partie des effectifs de l'entreprise entre le 8 octobre 2020 et sa date d'embauche dans le cadre d'un contrat n'ouvrant pas droit au bénéfice de l'aide.
  • Ce dernier est maintenu dans ces effectifs pendant au moins 3 mois à compter du premier jour d'exécution du contrat.

Obligations de l'employeur

  • Il doit être à jour de ses obligations déclaratives et de paiement à l'égard de l'administration fiscale et de l'Urssaf ou de la Mutualité sociale agricole ou alors respecter un plan d'apurement des dettes.
  • Il ne doit pas bénéficier d'une autre aide de l'Etat à l'insertion, à l'accès ou au retour à l'emploi pour ce même salarié sur la même période.
  • Il ne doit pas avoir procédé, depuis le 1er janvier 2020, à un licenciement pour motif économique sur le poste visé par l'aide.

Pour prétendre à cette aide, les employeurs doivent en faire la demande via le téléservice de l'Agence de services et de paiement dans les 6 mois suivant la date de début d'exécution du contrat. Ils doivent par ailleurs adresser à l'administration, dans les 6 mois suivant la fin de chaque trimestre, une attestation justifiant de la présence du salarié dans l'entreprise.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires2 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
2 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.