Castex : 100 M pour l'emploi des personnes handicapées

Dans un contexte économique dégradé, Jean Castex annonce une aide de 100 millions d'euros pour inciter à l'emploi des travailleurs handicapés, sans limite d'âge. 30 000 personnes pourraient bénéficier de ce dispositif.

• Par

Thèmes :

Commentaires4 Réagissez à cet article
Illustration article

Le dispositif d'aides gouvernementales à l'embauche, présenté en juillet pour favoriser l'emploi des jeunes de moins de 26 ans, va être étendu aux chômeurs en situation de handicap, "sans limite d'âge", a annoncé le 26 août 2020 le Premier ministre Jean Castex, dont le gouvernement débloquera 100 millions d'euros à cet effet (65 en 2020 et 35 en 2021). "La relance du pays doit être une relance de toute la communauté nationale, et en particulier nous devons faire l'effort spécifique pour ceux qui pourraient rencontrer des difficultés particulières", a expliqué le chef du gouvernement, qui s'exprimait à Paris en clôture des premières universités d'été du Conseil national consultatif des personnes handicapées (article en lien ci-dessous).

Une aide de 4 000 euros

L'aide sera de 4 000 euros maximum, accordée pour le recrutement -en CDI ou CDD de plus de 3 mois, et pour un salaire équivalent à deux SMIC maximum- d'un salarié ayant la reconnaissance de travailleur handicapé. Applicable aux contrats de travail signés entre le 1er septembre 2020 et le 30 juin 2021 (elle était initialement prévue jusqu'au 28 février ; son report a été annoncé par Jean Castex le 16 novembre 2020), qui s'inscrit dans le cadre du plan de relance attendu pour le 3 septembre, sera versée par tranche trimestrielle sur une période d'un an. Cette aide est attribuée aux structures des secteurs marchand et non marchand quels que soient leur taille et leur secteur d'activité. Elle est cumulable avec l'offre de services et d'aides financières de l'Agefiph visant à sécuriser les parcours professionnels des personnes handicapées et à compenser le handicap dans l'emploi. Au total, quelque 30 000 personnes en situation de handicap pourraient bénéficier de ce dispositif, a souligné auprès de l'AFP la secrétaire d'Etat chargée du dossier, Sophie Cluzel.

Une mesure très incitative

"Baisser le coût du travail, c'est indispensable pour les employeurs", a-t-elle assuré, convaincue que cette mesure serait "très incitative". "Il était important de lever cette barrière d'âge", afin de "mettre le pied à l'étrier" des demandeurs d'emploi en situation de handicap, a-t-elle observé. Juste avant la crise épidémique, le gouvernement s'était félicité de chiffres encourageants concernant l'emploi des personnes handicapées : le nombre de salariés handicapés au chômage était descendu sous la barre symbolique des 500 000 fin 2019.

Le taux de chômage des personnes handicapées a baissé d'un point en un an, de 17% en 2018 à 16% en 2019, mais reste donc environ deux fois plus élevé que celui de la population active en général.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2020) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires4 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
4 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.