Aides à domicile: 200 millions pour augmenter les salaires

Le gouvernement va débloquer 200 millions d'euros pour que les aides à domicile, qui interviennent chez des personnes âgées ou handicapées, puissent bénéficier d'une hausse de salaire d'environ 15%.

• Par

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article
Illustration article

Cette mesure a été annoncée le 16 octobre 2020 par la ministre déléguée chargée de l'Autonomie, Brigitte Bourguignon. Elle doit être adoptée via un amendement au projet de budget 2021 de la Sécurité sociale (PLFSS), que le gouvernement vient de déposer en accord avec sa majorité, a précisé Mme Bourguignon dans un communiqué. L'examen de ce texte en première lecture à l'Assemblée nationale est prévu à partir du 20 octobre.

Cofinancé par les conseils départementaux

Le dispositif proposé par l'Etat est un "cofinancement avec les conseils départementaux", compétents en matière d'aide à domicile : l'enveloppe débloquée par le gouvernement doit financer la moitié de cette revalorisation, à charge pour les départements qui accepteraient d'entrer dans cette démarche de financer l'autre moitié. Ce dispositif entrerait en vigueur en avril prochain, et serait doté de 150 millions d'euros pour 2021, puis 200 millions par an en année pleine. Cette méthode a déjà été mise en oeuvre pour octroyer aux aides à domicile une "prime Covid" exceptionnelle de 1 000 euros par salarié, en vertu d'un dispositif annoncé en août par Emmanuel Macron (article en lien ci-dessous). A ce jour, plus de 80 départements sur 101 ont accepté de verser cette prime, pour laquelle l'Etat a budgété 80 millions d'euros, s'est félicitée Mme Bourguignon.

Rendre le métier plus attractif

Ces mesures s'inscrivent dans les efforts du gouvernement pour renforcer "l'attractivité des métiers de l'aide à domicile, aujourd'hui précaires et mal payés", a souligné la ministre, qui doit présenter en 2021 une réforme de l'aide aux personnes âgées vulnérables (article en lien ci-dessous). Les principales fédérations de services à domicile s'étaient émues cette semaine de l'absence de revalorisation salariale dans le budget de la Sécu, un élément selon elles "insultant" pour des professionnels "qui ont tant donné au plus fort de la crise Covid".

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2020) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.