Nouvelle prime Covid : certains allocataires AAH concernés

Les bénéficiaires du RSA et des allocations logement auront "une aide exceptionnelle pendant les 6 semaines qui viennent ", a annoncé Emmanuel Macron. A ce titre, certains allocataires en situation de handicap sont concernés.

• Par

Thèmes :

Commentaires102 Réagissez à cet article

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Illustration article

Dernière minute du 18 octobre 2020
Après de nombreux revirements qui ont semé le doute dans l'esprit des allocataires, la décision sera-t-elle définitive ? Les bénéficiaires des APL toucheront finalement la prime Covid exceptionnelle de 150 euros. C'est ce qu'a confirmé Jean Castex le 18 octobre dans les colonnes du Journal du Dimanche. Au départ, ils ne devaient percevoir que la prime de 100 euros par enfant, excluant de fait les 18-25 ans s'ils n'étaient pas parents. "S'agissant des jeunes, je vous annonce aujourd'hui que nous leur étendons cette aide : 150 euros seront également versés aux 400 000 jeunes qui touchent les APL et aux étudiants boursiers", a déclaré le Premier ministre. Les associations de lutte contre la précarité avaient déploré que les jeunes de moins de 25 ans sans enfant soient exclus de cette prime. Les allocataires de l'AAH ou pensionnés d'invalidité qui touchent également l'APL auront donc droit à ces 150 euros, même s'ils n'ont pas d'enfant. Ce qui n'avait pas été le cas pour la première prime versée au printemps. C'est votre dernier mot, Jean Castex ? L'article initial a été mofidié pour tenir compte de ces nouvelles annonces (également un nouvel article dans les liens en bas de page).

Article initial du 15 octobre 2020
14 octobre 2020. Nouvelle annonce choc d'Emmanuel Macron qui place 9 métropoles en zone d'alerte maximale sous couvre-feu de 21h à 6h. 19 millions de Français sont concernés. Alors que cette crise risque de faire basculer dans la pauvreté des centaines de milliers de personnes supplémentaires, le chef de l'Etat annonce une aide exceptionnelle pour les plus démunis. Un dispositif déjà mis en place au printemps dernier, pour un coût total de près d'un milliard d'euros (article en lien ci-dessous). Le président a ajouté « qu'il ne pérenniserait pas » cette mesure.

Pour les titulaires du RSA, de l'ASS et de l'APL

Pour les titulaires des allocations suivantes, Allocation de solidarité spécifique (ASS) ou Revenu de solidarité active (RSA), cette prime Covid est de 150 euros par ménage (personne seule ou en couple), plus 100 euros par enfant de moins de 20 ans (soit 250 euros pour un foyer avec 1 enfant, 350 avec 2 enfants, etc...). Cela vaut aussi pour les allocataires de l'APL (allocation personnalisée au logement). « Ce que nous allons faire, parce que c'est le dispositif le plus large et le plus efficace, c'est pour les bénéficiaires du RSA et des APL -ce qui touche du coup tous les jeunes, là aussi, très largement, les 18-25 ans- d'avoir une aide exceptionnelle, là, pendant ces six semaines qui viennent, de 150 euros, plus 100 euros par enfant. », avait déclaré Emmanuel Macron. En mai, parmi les familles percevant l'APL, seules celles avec au moins un enfant avaient pu bénéficier de cette prime, soit 100 euros par enfant à charge de moins de 20 ans (200 pour 2, 300 pour 3, etc...). 

Certaines personnes handicapées concernées

Les personnes en situation de handicap, notamment bénéficiaires de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) ou certains pensionnés d'invalidité, qui touchent l'APL pourront donc en bénéficier. En mai, des associations de lutte contre la pauvreté réunies au sein du Collectif Alerte avaient salué ce « geste qu'elles appelaient de leurs vœux », regrettant toutefois que « cette aide exceptionnelle, en focalisant sur les familles avec enfants et les allocataires du RSA, laisse de côté certaines catégories de personnes en situation de précarité tout aussi touchées par la crise sanitaire », et notamment âgées ou handicapées, par exemple les titulaires de l'AAH vivant seuls. Pour cette nouvelle prime, elles ont donc obtenu gain de cause.

En pratique

Les Caf, les caisses de MSA et Pôle emploi sont chargés de verser cette prime exceptionnelle. Les allocataires concernés n'ont aucune démarche à effectuer. La Caf précise que « si vous avez des enfants, il est possible que votre aide soit versée en deux fois (150 €, puis les 100 € par enfant). » La date de son versement n'est pas encore communiquée mais il devrait intervenir « avant la fin de l'année », selon le Premier ministre Jean Castex. En cas de non réception, les allocataires sont invités à contacter leur caisse.

D'autres points éclaircis

Certains media écrivent que cette prime Covid ne sera versée que dans les 9 zones d'alerte maximale évoquées. Or, dans son discours, Emmanuel Macron n'a pas mentionné cela. Lors de la conférence de presse complémentaire qui a eu lieu le 15 octobre à 14h, Jean Castex a précisé qu'elle serait versée à 4,1 millions de foyers, s'appliquant donc sur l'ensemble du territoire. Par ailleurs, le Président a déclaré que cette prime « permettra d'aller entre 100 et 450 euros », ce qui laisserait supposer l'instauration d'un plafond à partir d'un certain nombre d'enfants, ce qui n'avait pas été le cas lors du versement de la première prime en mai. Jean Castex explique également dans son discours que ce sera bien « 100 euros supplémentaires par enfant ». Il déclare ensuite « qu'il aura l'occasion de préciser et de compléter ces mesures ce samedi (17 octobre) à l'occasion de la Journée mondiale du refus de la misère » mais ses annonces ont été reportées à la semaine suivante suite à l'attentat dont a été victime Samuel Paty, un enseignant des Yvelines.

Partager sur :
"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"

Commentaires102 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr est gratuit, aidez-nous à le rester. Soutenez-nous !

Handicap.fr vous suggère aussi...
102 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.