Allocation adulte handicapé : seul le revenu fiscal compte

Pour déterminer le droit à percevoir l'allocation d'adulte handicapé, le revenu à prendre en compte est le revenu fiscal et non le revenu réel. Un contribuable qui percevait des revenus fonciers l'a appris à ses dépens et a dû rembourser la Caf.

• Par

Thèmes :

Commentaires3 Réagissez à cet article
Illustration article

Pour déterminer le droit à percevoir l'allocation d'adulte handicapé (AAH), le revenu à prendre en considération est le revenu fiscal et non le revenu réel, rappelle un arrêt de la Cour de cassation du 3 juin 2021 (Cass. Civ 2, 3.6.2021, A 20-13.696).

Des revenus fonciers à déclarer

Un contribuable en situation de handicap, qui avait déclaré un revenu nul parce qu'il ne percevait rien comme gérant d'une SCI (Société civile immobilière), a dû rendre son allocation parce que son revenu fiscal n'était pas nul. La SCI perçoit des revenus fonciers et cette personne en détient une majorité des parts, observait la Caisse d'allocations familiales en évoquant une fausse déclaration. Ces revenus fonciers sont réduits à néant par le remboursement d'un crédit immobilier, répliquait l'allocataire en invoquant la comptabilité de la SCI.

Pénalités pour fausse déclaration

Mais le remboursement du capital n'étant pas intégralement déductible des revenus fonciers, contrairement aux autres charges, ont observé les magistrats, le bilan fiscal n'était pas nul. Les revenus fonciers déclarés dépassaient dès lors le seuil d'allocation. Le bénéficiaire doit donc rendre ce qu'il a reçu et la Cour de cassation a validé la pénalité de plusieurs milliers d'euros infligée par la Caf pour fausse déclaration. L'allocation est due si les autres revenus de l'année n'atteignent pas douze fois le montant de l'allocation, selon le code de la Sécurité sociale.

Partager sur :
« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2021) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Commentaires3 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
3 commentaires

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.